Joe le taxi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joe le taxi
Single de Vanessa Paradis
extrait de l'album M&J
Face A Joe le taxi
Face B Varvara Pavlovna
Sortie Drapeau de la France France, 1987
Enregistré 1987
Local Studio, Rueil-Malmaison
Durée 3:54
Genre Pop, mambo, new wave
Format 45T, maxi 45T
Auteur Étienne Roda-Gil
Compositeur Franck Langolff
Producteur Franck Langolff
Édition Véranda
Warner/Chappell Music France
Label Polydor, PolyGram
Classement


Singles de Vanessa Paradis

Pistes de M&J

Joe le taxi est une chanson française écrite par Étienne Roda-Gil, composée par Franck Langolff et interprétée par Vanessa Paradis.

Le 45 tours de cette chanson connaîtra le succès dans le monde entier. Il se vend à 1 300 000 exemplaires en France (disque de platine) et 3 200 000 exemplaires dans le monde.

Elle parle d'un chauffeur de taxi se promenant dans Paris (la Seine, ses ponts qui brillent) sur les airs de mambo de Xavier Cugat et d'Yma Sumac. Si la légende cite un taxi new-yorkais comme inspiration, dans la réalité, la chanson émane d'une femme, officiant la nuit à Paris, croisée par le compositeur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Étienne Roda-Gil s'inspire de Maria-Josée[n 1], « figure de la nuit lesbienne parisienne » rue Saint-Anne et rue Saint-Denis, pour écrire le titre[5]. Celle-ci se fait embaucher dans les années 1980 au Privé, un club lesbien mais mixte situé rue de Ponthieu, comme chauffeur de taxi de nuit, attitré au lieu ; l'endroit est fréquenté par divers artistes français, ainsi que par Étienne Roda-Gil qui s'inspire de ses discussions avec Maria-Josée pour écrire une grande partie des paroles de la chanson, alors que certains couplets sont inspirés d'une autre femme chauffeur de taxi le jour[6]. Contrairement au clip, le taxi d'origine, une Opel Ascona blanche, n'est pas jaune[6]. La légende voudra plus tard que la chanson soit inspirée d'un chauffeur de taxi new-yorkais[6].

Phénomène de l'été 1987[modifier | modifier le code]

C'est le premier tube de Vanessa Paradis, âgée de seulement quatorze ans lors de sa sortie le [7].

Il ne lui faudra que trois mois pour atteindre la 1re place des ventes en France et la tenir durant onze semaines. La légende veut que, durant cette période, le titre passe 450 fois par semaine sur toutes les radios et que 30 000 exemplaires soient achetés quotidiennement[8]. Il n'en reste pas moins que « la chanson a inondé les radios » cette année-là[6]. Vanessa effectue plus d'une trentaine d'émissions télé (Sacrée Soirée, Champs-Élysées, La nouvelle affiche, etc.) et enchaîne les couvertures de magazines (Paris Match, Télé 7 Jours, ou encore OK ! magazine).

Ce succès transforme la chanteuse en un phénomène de société que l'on adore ou que l'on déteste. La surexposition du titre et de l'artiste la fait devenir progressivement la bête noire de la musique et des gens célèbres. En janvier 1988, au Midem, elle se fait huer par la salle entière lors de sa prestation en direct[9]. Peu à peu, Vanessa sombre dans une dépression qui lui donne envie de tout arrêter. C'est le succès mondial de Joe le taxi qui va lui faire continuer ce métier[10].

En 1987, Joe le taxi est nommée dans la catégorie chanson de l'année aux Victoires de la musique[11].

Une carrière internationale[modifier | modifier le code]

Après la France, le disque sort à la fin du printemps 1987 en Belgique, en Suisse et en Israël où il atteint la 1re place des ventes[3]. Les premiers pays non francophones à sortir le disque sont l'Allemagne et les Pays-Bas en septembre, suivis de la Suède, la Norvège et le Danemark en novembre. Il atteint le Top 10 des ventes dans la plupart de ces pays. Elle est même 1re de l'Eurochart qui totalise les meilleures ventes européennes, du rarement vu pour un titre chanté en français. Ensuite, c'est au tour du Canada en décembre où, là encore, il reste accroché à la 1re place durant 8 semaines[3].

Tout ce remue-ménage commence à intriguer un pays pourtant peu enclin aux productions en langue française : le Royaume-Uni. Le 45 tours y sort le 25 janvier 1988[n 2] et devient le premier titre chanté en français à atteindre le top 3 des ventes depuis Je t'aime… moi non plus de Serge Gainsbourg et Jane Birkin en 1969[12]. Vanessa participe même à deux reprises à l'émission de variété Top of the Pops, véritable institution locale[13].

Le fait d'avoir réussi à percer un marché réputé inviolable encourage Vanessa Paradis à sortir le disque dans le monde entier.

Au printemps 1988, soit un an après sa sortie française, le disque sort en Amérique du Sud : Argentine, Colombie et Brésil, en Italie, en Espagne, au Portugal ainsi qu'au Japon[n 3] et en Australie. Pour faciliter l'accès à certaines radios locales, une version espagnole est enregistrée : Joe el taxi[n 4]. Une fois de plus, le titre atteint le top 10 de la plupart des pays.

L'histoire de Joe le taxi à l'étranger se termine en apothéose puisque le 45 tours sort aux États-Unis en mars 1989, soit deux ans après sa sortie française. Mais le tournage de Noce blanche[14] à la même époque et le buzz qui s'ensuit détourneront Vanessa Paradis de toute promotion et ce sera un échec outre-Atlantique.

La chanson[modifier | modifier le code]

Versions[modifier | modifier le code]

Lors de sa sortie, Joe le taxi a été disponible en 'version single' de 3:54[n 5] et en 'version longue' de 5:30[n 6].

La version espagnole Joe el taxi n'existe qu'en version single de 3:54[n 7].

Vanessa a ensuite interprété le titre lors ses cinq tournées : Natural High Tour[n 8] en 1993, Bliss Tour[n 9] en 2001, Divinidylle Tour[n 10] en 2007/2008, Tournée Acoustique en 2010/2011 et Love Songs Tour en 2013/2014.

La version live du Divinidylle Tour a bénéficié d'une sortie single en 2008[n 11] (26e single de Vanessa Paradis). La version de 4:03 est identique à celle figurant sur l'album. Les musiciens sont : Patrice Renson à la batterie, Matthieu Chedid et François Lasserre à la guitare, Jérôme Goldet à la basse et Albin de la Simone aux claviers.

Reprises[modifier | modifier le code]

De nombreux artistes ont repris Joe le taxi à travers le monde, sur CD, en télé et en concert.

  • Angélica Vale en 1988 en single (Mexique - version espagnole Voy en taxi)
  • Angelica en 1988 en single (Brésil - version portugaise Vou de taxi)
  • Priscilla Chan en 1988 en single (Hong Kong - version cantonais Joe le taxi)
  • Click en 1989 sur l'album Click (Mexique - version espagnole Yo en el taxi)
  • Ngọc Lan (version franco-vietnamien)
  • Hanja Krenz en 1990 en single (Allemagne - version allemande Allo Taxi)
  • Barbara en 1995 en single (Italie - version pop)
  • Sharlene Boodram et Mister Vybe en 1996 en single (France - version reggae)
  • Marc Lavoine en 1997 dans l'émission de télévision Hit Machine sur M6
  • Stereo Total en 1999 sur album My Melody, et incluse dans la compilation de reprises Les musiques de Paris Dernière, volume 1 (France - version rock)
  • Hanayo en 2000 en single (France - version house)
  • Auria Pozzi en 2002 en single (France - version dance)
  • So calypso en 2005 sur album So Calypso volume 4 (Antilles - version reggae)
  • The Divine Comedy - 22 et 23/09/2008 à la Cité de la Musique à Paris, en version concert
  • The Lost Fingers en 2009 sur l'album français Lost in the 80's (France - version rock)
  • Immi en 2009 sur l'album Wonder (Japon - version electro)

Clip[modifier | modifier le code]

Le clip de Joe le taxi a été tourné durant le printemps 1987 par Jean-Sébastien Deligny, qui est, depuis, devenu le réalisateur attitré du groupe rock Placebo (clips, concerts...)[n 12]. C'est le même qui servira pour la promotion dans le monde entier[n 13]. Un second clip de Joe le taxi a également été tourné dans une équitation sur le dessus d'une jeep bleu autour de la Martinique avec Vanessa Paradis qui interprète la chanson mais aucun clip n'a été tourné pour la version espagnole.

La version live de 2008 aura également droit à un clip, qui correspond à l'extrait du DVD du Divinidylle Tour, réalisé par Didier et Thierry Poiraud.

La face B : Varvara Pavlovna[modifier | modifier le code]

Varvara Pavlovna est une chanson écrite par Bertrand Chatenet et composée par Franck Langolff.

Durant vingt ans, cette chanson n'a été disponible qu'en 2e titre sur les supports de Joe le taxi. Il a fallu attendre 2007 pour que Vanessa la ré-interprète lors de son Divinidylle Tour en version live[n 14]. La version studio n'a été réédité sur CD qu'en 2009, sur son Best of. Elle n'a fait l'objet d'aucune prestation télévisée.

À la télévision[modifier | modifier le code]

La 1re télévision de Joe le taxi a lieu sur FR3 le 3 juin 1987 dans La nouvelle affiche. L'émission permet au public d'élire leur chanson préférée parmi celles des invités. Vanessa gagne et revient donc chanter une 2de fois le titre le 1er juillet[n 15].

Parmi la trentaine de passages télévisés recensés (rien qu'en France), voici une liste non exhaustive :

Le 15 juillet, Vanessa offre sa 1re interview à Marc Toesca dans l'émission Top 50 sur Canal+. Ensuite, elle sera interviewée dans le Journal de 13h d'Antenne 2 le 13 août[n 16] puis dans celui de TF1 le 20 août[n 17].

La 1re émission importante dans laquelle Vanessa chante Joe le taxi alors que le titre est no 1 du Top 50, est Sacrée Soirée sur TF1 le 2 septembre[n 18].

Ensuite, s'enchaînent les interviews :

  • Top 50 le 7 septembre
  • Un DB de + le 8
  • Bains de minuit le 18

et les prestations du titre

  • La classe le 4
  • L'académie des 9 le 8
  • Jacky show le 9
  • ...

Il n'y aura quasiment aucune apparition de Vanessa sur les télés françaises en octobre et novembre du fait de la promotion européenne. Il est possible de la voir sur les télés allemandes, hollandaises, suédoises ou norvégiennes. Elle est sur les télés anglaises en février 1988 puis en Italie[n 19] et en Espagne en juillet de la même année.

Un paradis pour les collectionneurs[modifier | modifier le code]

Du fait de sa sortie mondiale décalée sur deux ans, Joe le taxi offre une grande variété de pochettes et de supports :

  • France : Le 45 tours présente une photo de Vanessa en gros plan[n 20], le maxi 45 tours a un trou central laissant apparaître une photo imprimée sur le centre du vinyle[n 21].
  • Allemagne, Italie, Portugal, Grèce : les 45 tours et/ou Maxi 45 tours sont identiques aux pressages français mis à part quelques mentions légales et la couleur des macarons du vinyle.
  • Argentine : un maxi 45 tours est commercialisé. Il est unique du fait de sa liste de titres incluant Manolo Manolete et Joe el taxi ainsi que du verso faisant figurer une photo de Vanessa[n 22].
  • Brésil : le titre figure sur une compilation promotionnelle à destination des radios[n 23].
  • Canada : le 45 tours se présente sans pochette (c'est souvent la coutume là-bas) et le maxi 45 tours est similaire au français mis à part quelques mentions légales. Il existe également une K7 single avec le visuel du maxi 45 tours français[n 24].
  • Colombie : C'est la pièce la plus rare de toute la collection de Vanessa. Un 45 tours en édition promotionnelle sans pochette. Il n'est possible de trouver qu'un seul exemplaire en circulation.
  • Espagne : les 45 tours et Maxi 45 tours présentent la mention « Contiene version en espanol » imprimée sur leurs pochettes[n 25].
  • États-Unis : du fait de sa sortie en mars 1989, le 45 tours présente en pochette le visuel de l'album M&J sorti en juin 1988[n 26]. Un CD single promotionnel, avec la même photo, est également proposé aux médias[n 27].
  • Europe : un CD Vidéo single sorti en 1989 avec la version single, longue et espagnole, ainsi que le clip et la version longue de Manolo Manolete[n 28].
  • Italie : un 45 tours hors-commerce, sans pochette à destination des juke-box, où Vanessa ne figure que sur la face A. La petite étiquette avec les titres sert pour la devanture des machines[n 29].
  • Japon : le 45 tours est écrit avec les idéogrammes locaux. Il en existe une édition promotionnelle qui se distingue par le label du disque blanc et non plus rouge[n 30]. Un très rare CD single présenté dans un étui long-box est également édité[n 31].
  • Royaume-Uni, Australie : les 45 tours ainsi que le maxi 45 tours ont une pochette unique (visuel jaune avec titre, sans photo). Le pressage anglais existe en édition limitée qui se déplie en poster[n 32]. L'édition australienne fait, elle, figurer la traduction des paroles de Joe le taxi en anglais au verso. C'est le seul pays à le faire[n 33].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Née en 1955 à Lardosa, Portugal. Son surnom de « Joe » lui est donné par ses fréquentations après son arrivée en France.
  2. Comme un sticker sur l'édition promotionnelle du 45 tours l'indique. Le visuel est sur : http://skamelot.free.fr/45T/Joeletaxi/Angleterre4/index.html
  3. Le 45 tours y sort le 25 avril, le CD single le 1er mai et le CD maxi avec Manolo Manolete le 25 (comme indiqué au verso de chaque support)
  4. Les paroles sont toujours d'Étienne Roda-Gil. Écoutable sur : https://www.youtube.com/watch?v=91wbey3d-kI
  5. Éditée en France sur le 45 tours, maxi 45 tours et CD Vidéo de Joe le taxi, puis incluse dans l'album M&J en juin 1988
  6. Éditée en France sur le maxi 45 tours et le CD Vidéo puis sur le CD maxi de Manolo Manolete. Écoutable sur : https://www.youtube.com/watch?v=VvtKsS_SMa0
  7. Éditée en France sur le CD Vidéo de Joe le taxi puis sur le CD maxi de Manolo Manolete
  8. Disponible sur le CD Vanessa Paradis Live
  9. Disponible sur le CD et DVD Vanessa Paradis au Zénith
  10. Disponible sur le CD et DVD Divinidylle Tour
  11. Uniquement en pressage promotionnel pour les radios. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/CDPromo/Joelive/France1/index.html
  12. Indication donnée sur la VHS Vanessa Paradis : Tous ses clips, jamais rééditée en DVD
  13. Visible sur : https://www.youtube.com/watch?v=DgIrv-JH8ak&feature=PlayList&p=8A7C64FFF5103E8B&playnext=1&playnext_from=PL&index=9
  14. Écoutable sur : https://www.dailymotion.com/relevance/search/paradis+varvara/video/x3c4dz_varvara-pavlovna_music
  15. Un long extrait de son premier passage est visible sur : https://www.youtube.com/watch?v=3tH0A41tTLI
  16. Vanessa est interviewée dans une voiture. Des extraits ont été fréquemment rediffusés dans Les Enfants de la télé sur TF1 ou Les 1ers pas sur France 2.
  17. Vanessa Paradis est interviewée en plateau et en direct par Jean-Pierre Pernaut.
  18. C'est la 1re émission, avec comme parrain Michel Leeb. Des extraits ont été rediffusés lors de la 250e en 1994.
  19. 2 télés lors de Festivals locaux : https://www.dailymotion.com/relevance/search/VANESSA+JOE/video/xzp8p_vanessa-paradis-joe-le-taxi-live_music et https://www.youtube.com/watch?v=_yCsReOId1k
  20. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/45T/Joeletaxi/France2/index.html
  21. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/M45T/Joeletaxi/France/index.html
  22. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/M45T/Joeletaxi/Argentine/index.html
  23. Intitulée Maxi simple para difusion (référence : 559)
  24. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/K7Single/Joeletaxi/Canada/index.html
  25. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/45T/Joeletaxi/Espagne/index.html
  26. Le verso de la pochette fait mention d'une K7 single mais aucun exemplaire n'a jamais circulé. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/45T/Joeletaxi/USA/index.html
  27. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/CDPromo/Joeletaxi/USA/index.html
  28. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/CDMaxi/Joeletaxi/France/index.html
  29. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/45T/Joeletaxi/Italie4/index.html
  30. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/45T/Joeletaxi/Japon1/index.html
  31. CD single rare car, moins d'un mois plus tard, il est remplacé par un CD maxi couplant Joe le taxi et Manolo Manolete. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/CDMaxi/Joeletaxi/Japon/index.html
  32. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/45T/Joeletaxi/Angleterre3/index.html
  33. Visuel disponible sur : http://skamelot.free.fr/45T/Joeletaxi/Australie/index.html

Références[modifier | modifier le code]

  1. Source : magazine 'Top d'or 1988' sorti en février 88 et faisant la synthèse des différents classements du Top 50 en 1987. Joe le taxi est classé 14e single de l'année
  2. a, b et c Comme indiqué dans le dossier de presse canadien de l'album M&J. Visible sur : http://skamelot.free.fr/Divers/Presskit/Presskit1/index.html
  3. a, b et c Comme indiqué dans le dossier de presse canadien de l'album Variations sur le même t'aime. Visible sur : http://skamelot.free.fr/Divers/Coffret/Variations/Canada/index.html
  4. Classement donné dans le magazine anglais des professionnels de la radio Music Week daté du 26 mars 88
  5. Schaller - L'Obs 2016, p. 84.
  6. a, b, c et d Schaller - L'Obs 2016, p. 85.
  7. Date indiquée dans le quotidien Libération du lundi 31 août 87 : « Un taxi pour Paradis »
  8. Chiffres donnés dans le magazine Jours de France du 7 mai 1988
  9. Retransmis en intégralité le 10 février 1988 sur TF1. Des extraits ont été diffusés dans l'émission de M6 : Frequenstar en 2001, puis dans '30 destins de stars' sur TF1 en 2008. Un extrait est visible sur : https://www.youtube.com/watch?v=AXx7TvVqj9s
  10. Interview de Vanessa Paradis dans 'OK ! Magazine' du 1er août 88 : « …aujourd'hui je sors grandie de cette période. J'adore mon métier, […], et cela me donne l'énergie nécessaire pour continuer. J'ai retrouvé le sourire… »
  11. http://www.france2.fr/emissions/les-victoires-de-la-musique-varietes/palmares/annee-1987_154740
  12. Indication donnée dans le magazine Rolling Stone daté du 3 mai 1990
  13. Prestations diffusées les 25 février et 10 mars 1988 sur la BBC. Le 2d passage est visible sur : https://www.dailymotion.com/relevance/search/VANESSA+JOE/video/x2edjq_vanessa-paradis-joe-le-taxi-bbc_music
  14. Du 3 avril au 24 mai comme indiqué dans le quotidien Libération du vendredi 8 mai 1989.

Source[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Schaller (photogr. Eric Garault), « Histoire d'un tube : « Joe le taxi » était une femme », L'Obs, no 2670,‎ 7 au 13 janvier 2016, p. 84 à 85 (ISSN 0029-4713) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi[modifier | modifier le code]