Jean-Luc Roy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roy.

Jean-Luc Roy, né le (65 ans) à Toulouse, est un journaliste sportif français spécialisé dans les sports mécaniques, également pilote.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours journalistique[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière de journaliste, en tant que reporter à l'hebdomadaire Moto Revue en 1977 il va y rester jusqu'en 1981. Ensuite il sera rédacteur en chef adjoint du mensuel 4X4 Magazine.

De 1982 à 1984, il est rédacteur en chef du mensuel Auto Loisirs et sera en même temps collaborateur spécialisé de L'Équipe et à L'Express.

En 1986, il est animateur sur Radio 7 d'une émission consacrée aux sports mécaniques. Cette même année, il rejoint La Cinq où il produira deux émissions Grand Prix et Circuit jusqu'en 1988. Sur la 5, il commente les Grands Prix de Formule 1 avant d'être remplacé par le trio Jean-Louis Moncet, Patrick Tambay et Éric Bayle en 1991, il commente également les championnats du monde de vitesse moto. De 1988 à 1992, il est coordinateur et organisateur de la couverture télévisée des rallyes Paris-Dakar.

Le , La Cinq est dissoute, il est donc contraint à quitter la chaîne de Silvio Berlusconi et rejoint Eurosport en tant que spécialiste automobile et commente les Grands Prix de Formule 1, les Grands Prix moto et le Champ Car. Il est aussi rédacteur en chef de l'émission Motors sur cette même chaîne.

Entre 1997 et 2002, il est le responsable éditorial et le commentateur, avec Patrick Tambay, des Grands Prix de Formule 1 pour Kiosque.

Depuis mai 2002, il présente Motors sur RMC chaque dimanche de 12h à 14h avec Laurent-Frédéric Bollée et depuis juillet 2008, il commente les Grands Prix de Formule 1 radiodiffusée sur la station avec Patrick Tambay et Antoine Arlot depuis le départ d'Alexandre Delpérier sur Europe 1. À la veille et au lendemain des Grands Prix de F1, on le retrouve dans le Moscato Show pour la rubrique Les experts F1.

Chef d'entreprise[modifier | modifier le code]

En 1987, il fonde et dirige la rédaction de l'agence de presse audiovisuelle Moteur Productions, pour réaliser des programmes pour la Cinq, Canal+, Eurosport, puis Motors TV jusqu'en 2003.

En avril 1999, il fonde la chaîne de télévision internationale Motors TV dont il est président jusqu'en 2017. Depuis, la chaîne est diffusée auprès de 20 millions de foyers abonnés, soit 65 millions de téléspectateurs potentiels, en cinq langues, dans 38 pays en Europe, et la chaîne connait un succès grandissant et une audience de plus en plus importante, notamment en Grande-Bretagne.

Le pilote[modifier | modifier le code]

En 1975, Jean Luc se lance dans le sport motocycliste en participant notamment à diverses épreuves, en vitesse mais également en tout terrain et l'on retiendra ses engagements au Bol d'argent, Bol d'herbe, Enduro du Touquet ou aux 1 000 km du Mans entre autres.

Non content d'écumer les pistes sur deux roues, il se lance dès 1982 dans l'aventure automobile en passant par la Formule Ford, la coupe Porsche, les 24 heures de Chamonix, les 24 heures du Mans (1988 et 1989), ou les 24 heures de Spa en 1990.

Jean-Luc Roy est aussi un amateur de grands espaces, aussi personne ne sera surpris de le voir se lancer dans le rallye raid avec cinq participations au Paris Dakar (1982, 1983, 1984, 1985, 1987), au rallye des Pharaons ou au rallye de l'Atlas qu'il remporte en 1982.

Le lors du rallye Dakar, il modifie le destin et échappe à la mort en cédant sa place au dernier moment au chanteur Daniel Balavoine dans l'hélicoptère de Thierry Sabine, patron de la course, qui doit les ramener au bivouac. L'appareil pris dans une tempête de sable, s'écrase deux heures plus tard (quelques kilomètres seulement avant destination) et tue la totalité des occupants[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]