Motorsport.tv

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Motorsport.tv
Image illustrative de l’article Motorsport.tv

Création
Disparition (sur Canal)

(sur les autres opérateurs)

Slogan « La Télévision Grande Vitesse »
Format d'image 576i et 1080i
Langue Français, Anglais, Allemand, grec, Néerlandais, Espagnol
Pays Drapeau de la France France
Statut Arrêtée
Siège social 39 rue de la Saussière 92100 Boulogne-Billancourt
Site web Fermé
Diffusion
Diffusion définitivement arrêtée

Motorsport.tv, anciennement Motors TV, « La Télévision Grande Vitesse », était une chaîne de télévision consacrée au sport mécanique.

Motors TV a changé de nom pour motorsport.tv HD le . Le , la chaîne cesse définitivement sa diffusion sur Canal, et le sur les autres opérateurs, pour devenir une plateforme OTT sur internet. Début , la plateforme française ferme ; ne subsiste plus que les versions Européenne, UK et US / Canada, toutes en langue anglaise.

Vocation de la chaîne[modifier | modifier le code]

Créée en 1999, la chaîne a été officiellement lancée le 1er septembre 2000.

Motors TV couvrait l'ensemble des compétitions de sport mécanique : Auto, moto, bateau, avion ou encore motomarine.

Elle cesse définitivement sa diffusion le sur Canal et le sur les autres opérateurs[1].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 2000 - 2018 : « La Télévision Grande Vitesse »

Administration[modifier | modifier le code]

Président Directeur Général:

  • Kevin Annison

Directeur Programmes et Acquisitions :

  • Gilbert Roy

Directeur de la Rédaction :

  • Laurent-Frédéric Bollée

Régie Publicitaire :

Directeur du marketing et commercial :

  • Matteo Bisicchia

Présentateurs et Commentateurs[modifier | modifier le code]

Capital[modifier | modifier le code]

Motors TV était une SA au capital de 16 049 818,80 euros.
Effectif permanent : trente personnes.
Actionnariat : investisseurs privés Cap Lardier, Engine Partners et Europartners.
Sources de financement : publicité (30 %), redevances de distribution (50 %), production et autres (20 %).
Régies publicitaires : intégrée en France, Media Icon en Angleterre.

Audience / abonnés[modifier | modifier le code]

Elle comptait plus de 40 millions de foyers abonnés.

Programmes[modifier | modifier le code]

Motors TV diffusait ses programmes 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. La chaîne proposait 1 200 heures de programmes inédits dont 1/3 étaient diffusés en direct. En 2015, Motors TV a touché un potentiel de 32 millions de foyers en Europe et 42 pays différents dans le monde, diffusait plus de 130 Championnats et plus de 700 heures de directs[2].

Programmes phares en 2018[modifier | modifier le code]

Championnat du Monde des Rallyes FIA :
Le WRC est l’un des trois championnats du monde de la FIA (avec la F1 et le WTCC) et l'un des plus relevés. Pour chacune des treize épreuves de la saison 2011, la couverture débute dès le jeudi soir avec une présentation de l’épreuve, et est suivie par des résumés quotidiens de 48 minutes les vendredi, samedi et dimanche, ainsi qu’un tour d’horizon du rallye le vendredi suivant. La couverture proposée met l'accent sur les caméras embarquées. Un live WRC était proposé sur motorstv.com avec les temps intermédiaires, les faits de course et les réactions des pilotes[3],[4].

Monoplace :
Superformula, NZ Toyota Series...

Endurance :
European Le Mans Series, Championnat du monde d'endurance FIA, diffusés en direct et en intégralité.

Grand Tourisme :
British GT, International GT Open (en direct).

Courses de berlines :
V8 Supercars australien, Porsche Supercup, etc.

Moto :
Championnat du monde de Motocross (MXGP, MX2) en direct[5], AMA Superbike, Canadian Superbike, les championnats de France FFM, ...

Camions :
Championnat d'Europe de courses de camions

Drift :
Formula Drift, King of Europe Drift Series, JDM All STARS Drift Series.

Principales émissions :
Vincent Limites (magazine mensuel présenté par Vincent Perrot), Made in France (actualité compétition auto en France), Wheelies (compétition moto en France), Flat out (compilation des accidents du mois), les Débriefings[6] (F1, WRC) diffusés sur internet.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Zones de diffusion : Europe, Océan Indien Sud
Modes de diffusion : arrêt définitif de diffusion le en France sur Canal et le chez les autres opérateurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mickael Guilmeau, « Motorsport.tv cessera sa diffusion à la télévision fin septembre », sur franceracing.fr, (consulté le 14 septembre 2019)
  2. J.-C. Romec, « Jean-Luc ROY », Auto Hebdo, no 2008,‎ , p. 66
  3. Le WRC 2012 sur Motors TV"
  4. Le WRC en live sur motorstv.com
  5. Le championnat du monde de Motocross en live sur Motors TV
  6. Retrouvez les Débriefings (F1, WRC, MotoGP, MX), sur www.motorstv.com

Liens externes[modifier | modifier le code]