Jean-Jacques Nattiez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Jacques Nattiez
Jean-Jacques Nattiez.jpg
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Jean-Jacques NattiezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions

Jean-Jacques Nattiez est un critique littéraire, musicologue et sémiologue d'origine française, naturalisé canadien, né le à Amiens, en France.

Son père était professeur de lettres, mais également un musicien (pianiste) amateur, qui lui transmet en particulier son amour de la musique de Richard Wagner. Très vite, il ira régulièrement au Festival de Bayreuth, où il fut même machiniste, pour approcher la musique de ce compositeur. Promoteur d'une sémiologie de la musique, il est actuellement professeur émérite du département de musique à l'Université de Montréal, dans laquelle il travaille depuis 1970. Il a principalement étudié la sémiologie avec Georges Mounin, Jean Molino et Nicolas Ruwet, avant d'appliquer les concepts de cette discipline à la musique. Selon le modèle tripartite de Jean Molino, il distingue dans ses interprétations entre « les conduites compositionnelles » de l'auteur, la réalité matérielle du texte produit et l'interprétation de celui-ci, ces trois niveaux évoluant eux-mêmes avec le temps, en devenir permanent, et donc sans interprétation définitive et unique.

Il a également publié en 1968 un livre sur Fidel Castro, quelque temps avant ses débuts à l'Université de Montréal. Mais il est surtout considéré comme un des pionniers de la sémiologie musicale, connu pour ses travaux concernant la musique et la littérature, par exemple dans l'œuvre de Marcel Proust (Proust musicien, 1984), réinterrogeant la notion de correspondance des arts. Par ailleurs, il a effectué de nombreuses études ethnomusicologiques en Ouganda, au Mexique, en Sibérie, chez les Aïnous du Japon et chez les Inuits.

Il a aussi beaucoup travaillé et commenté, dans plusieurs de ses publications, l'œuvre de Richard Wagner, ou encore les écrits théoriques et les œuvres du compositeur et chef d'orchestre Pierre Boulez. Entre 2003 et 2007, il a dirigé l'édition des cinq volumes de Musiques. Une encyclopédie pour le XXe siècle, parus chez Actes Sud. Il est aussi l'auteur d'un roman, Opéra, paru au Québec en 1997. En 1993, à deux reprises, il est professeur invité au Collège de France, à l'initiative de Pierre Boulez et d'Yves Bonnefoy. Il dirige la collection « Musiques » chez Christian Bourgois éditeur.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Jacques Nattiez, Tétralogies, Wagner, Boulez, Chéreau. Essai sur l'infidélité, Paris, Christian Bourgeois Éditeur, coll. « Musique/Passé/Présent », 1983.
  • Jean-Jacques Nattiez, Proust musicien, Paris, Christian Bourgois Éditeur, 1984 ; nouvelle édition revue et corrigée, Paris, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Musiques », 1999, 189 p. (ISBN 2-267-01484-X)
  • Jean-Jacques Nattiez, Musicologie générale et sémiologie, Paris, Christian Bourgeois Éditeur, coll. « Musique/Passé/Présent », 1987, 400 p.
  • Jean-Jacques Nattiez, De la sémiologie à la musique, Montréal (Canada), Cahiers du Département d'études littéraires n° 10, Université du Québec à Montréal, 1988.
  • Jean-Jacques Nattiez, Wagner androgyne, Paris, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Musique/Passé/Présent », 1990, 415 p. (ISBN 2-267-00707-X)
  • Jean-Jacques Nattiez, Le Combat de Chronos et d’Orphée, Paris, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Musique/Passé/Présent », 1993, 242 p. (ISBN 2-267-01166-2)
  • Jean-Jacques Nattiez, Opéra (roman), Montréal (Canada), Leméac, 1997.
  • Jean-Jacques Nattiez, La Musique, la recherche et la vie. Un dialogue et quelques dérives, Montréal (Canada), Leméac, 1999, 256 p. (ISBN 978-2760905955)
  • Jean-Jacques Nattiez (sous la dir. de), Musiques, une encyclopédie pour le XXIe siècle, Arles, Actes Sud, coll. « Cité de la musique », (ISBN 978-2742742042), ouvrage collectif de référence en 5 tomes.
  • Jean-Jacques Nattiez, Profession musicologue, Montréal (Canada), Presses Universitaires de Montréal, 2008, 72 p. (ISBN 978-2760620490)
  • Jean-Jacques Nattiez, Lévi-Strauss musicien : Essai sur la tentation homologique, Arles, Actes Sud, 2008, 241 p. (ISBN 978-2742778966)
  • Jean-Jacques Nattiez, La musique, les images et les mots, Montréal (Québec), Canada, Éditions Fides, coll. « Métissages », , 274 p. (ISBN 978-2762130188)
  • Jean-Jacques Nattiez, avec Jonathan Goldman et François Nicolas (textes réunis et présentés par), La Pensée de Boulez à travers ses écrits, Paris, Éditions Delatour, coll. « Musique/Recherches », 2010 (ISBN 978-2752100764)
  • Jean-Jacques Nattiez, La Musique et le discours. Apologie de la musicologie, Anjou (Québec, Canada), Éditions Fides, coll. « Les Grandes Conférences », 2011. (ISBN 978-2762130324)
  • Jean-Jacques Nattiez, Analyses et interprétations de la musique. La mélodie du berger dans le Tristan et Isolde de Wagner, Paris, Vrin, coll. « Musicologies », 2013, 400 p. (ISBN 978-2711625123)
  • Jean-Jacques Nattiez, Wagner antisémite, Paris, Christian Bourgois Éditeur, coll. « Musique/Passé/Présent », 2015, 720 p. (ISBN 978-2-267-02903-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]