François-Marc Gagnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

François-Marc Gagnon, M.C., MSRC, O.Q., né le à Paris et mort le [1],[2],[3],[4], est un historien et critique d'art, écrivain et professeur français naturalisé canadien.

Il s'intéresse à l'art canadien et québécois et est principalement reconnu en tant que spécialiste du mouvement automatiste et biographe de Paul-Émile Borduas[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

François-Marc Gagnon naît à Paris où sa mère et son père, Lola Beauséjour et Maurice Gagnon[6], habitent durant trois ans pour les études de Maurice Gagnon en histoire de l'art à la Sorbonne[7]. À l'âge de 18 ans, il entre chez les dominicains et y demeure 12 ans, jusqu'en 1965[8]. À l'invitation d'Edmond Labelle, alors directeur de l'institution, il devient professeur de philosophie à l'École des beaux-arts de Montréal de 1960 à 1965[8]. C'est d'ailleurs à l'École qu'il rencontre celle qui deviendra sa femme, l'artiste Pnina C. Gagnon[6]. En 1966[7], François-Marc Gagnon se voit offrir un poste de professeur d'histoire de l'art canadien au département d'histoire de l'art de l'Université de Montréal par son directeur de l'époque, Philippe Verdier[6]. Il est d'ailleurs le premier professeur canadien embauché par le département[5]. Il prend sa retraite de l'Université de Montréal le 1er juin 2000, pour devenir le premier directeur de l’Institut de recherche en art canadien Gail et Stephen A. Jarislowsky, basé à l’Université Concordia[9]. Il y sera jusqu'en 2011.

On lui doit la publication des écrits de Paul-Émile Borduas en 1978 en plus d'une biographie critique sur l'artiste. Il est d'ailleurs invité en tant que commissaire lors de la rétrospective consacrée à Borduas par le Musée des beaux-arts de Montréal en 1988. Au sein du musée, il est membre de comités d'acquisition et auteur d'essais dans les catalogues d'exposition[10].

Formation[modifier | modifier le code]

1969 (diplôme 1972) : doctorat, esthétique, Sorbonne, sous la direction de Bernard Teyssèdre[6]. Titre de la thèse : Les Personnages dans l'œuvre de Jean Dubuffet de 1943 à 1952[11]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • François-Marc Gagnon et Germain Lefebvre, L'homme du commun : travaux de Jean Dubuffet = The common man : works by Jean Dubuffet, [Montreal], [Musée des beaux-arts], , 62 p. (OCLC 973426434)
  • François-Marc Gagnon et André Jasmin, Peinture canadienne-française, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, coll. « Conférences J.A. de Sève » (no 11-12), , 69 p. (OCLC 977153738)
  • François-Marc Gagnon, André Fournelle, sculpteur, Montréal, Association des Sculpteurs du Québec, , 89 p. (OCLC 798732359)
  • François-Marc Gagnon, Jean Dubuffet : aux sources de la figuration humaine, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, , 134 p. (ISBN 0840501994, OCLC 15776959)
  • François-Marc Gagnon, Ozias Leduc et Paul-Émile Borduas, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, coll. « Conférences J.A. de Sève, 15-16 » (no 15-16), , 152 p. (ISBN 0840502249)
  • François-Marc Gagnon, La conversion par l'image. Un aspect de la mission des jésuites auprès des indiens du Canada au XVIIe siècle, Montréal, Bellarmin, , 141 p. (ISBN 0885022092)
  • François-Marc Gagnon (Avec la collaboration de Nicole Cloutier), Premiers peintres de la Nouvelle-France. Québec, Québec, Ministère des affaires culturelles, (ISBN 0775423459)
  • François-Marc Gagnon, Paul-Emile Borduas, 1905-1960 : biographie critique et analyse de l'œuvre, Montréal, Fides, , 560 p. (ISBN 0775506982, OCLC 912192121)
  • François-Marc Gagnon, Ces hommes dits sauvages. L'Histoire fascinante d'un préjugé qui remonte aux premiers découvreurs du Canada, Montréal, Éditions Libre expression, , 190 p. (ISBN 2891111753)
  • François-Marc Gagnon, Hommes effairables et bestes sauvages. Images du nouveau monde d'après les voyages de Jacques Cartier, Montréal, Boréal, , 236 p. (ISBN 289052096X, OCLC 1079367926)
  • François-Marc Gagnon, Paul-Émile Borduas, [Montréal], Musée des beaux-arts de Montréal, , 480 p. (ISBN 2891920945)
  • François-Marc Gagnon, Images du castor canadien : XVIe-XVIIIe siècles, Sillery/Sainte-Foy, Septentrion/Célat, , 129 p. (ISBN 2894480091)
  • Gilles Lapointe et François-Marc Gagnon, Saint-Hilaire et les automatistes, Mont-Saint-Hilaire, Qc, Musée d'art de Mont-Saint-Hilaire, , 32 p. (ISBN 2980350737, OCLC 864694609)
  • François-Marc Gagnon, Chronique du mouvement automatiste québécois, 1941-1954, Outremont, Lanctôt Éditeur, coll. « L'histoire au présent » (no 11), , 1023 p. (ISBN 9782894850572, OCLC 1114020895)
  • Andrée Lemieux, François-Marc Gagnon et Laurier Lacroix, Regards sur l'art québécois : la collection d'œuvres d'art de l'Université de Montréal, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, , 125 p. (ISBN 9782760619715, OCLC 199993693)
  • François-Marc Gagnon, Jean-Paul Jérôme : RCA, 1928-2004, Westmount, Québec, Galerie D'Este, , 24 p. (OCLC 1108669811)
  • François-Marc Gagnon, The Codex canadensis and the writings of Louis Nicolas : The natural history of the New World = Histoire naturelle des Indes occidentales, Tulsa, Okla. / Montreal, Gilcrease Museum / McGill-Queen's University Press, coll. « McGill-Queen's / Beaverbrook Canadian Foundation studies in art history », , 555 p. (ISBN 9780773538764, OCLC 747309150)[16]
  • François-Marc Gagnon, Jean Berger : peintre et complice?, Montréal, Institut de recherche en art canadien Gail et Stephen A. Jarislowsky, , 269 p. (ISBN 9780889474918)
  • François-Marc Gagnon, Paul-Émile Borduas : sa vie et son œuvre, Toronto, On, Art Canada Institute = Institut de l'art canadien, (ISBN 9781487100179, lire en ligne)
  • François-Marc Gagnon, Louis Nicolas : sa vie et son œuvre, Toronto, On, Art Canada Institute = Institut de l'art canadien, (ISBN 9781487101312, lire en ligne)
  • Aller jusqu'au bout des mots : correspondance 1954-1959 (Annotation et présentation de François-Marc Gagnon et Gilles Lapointe des lettres de Paul-Émile Borduas et de Rachel Laforest), Montréal, Leméac, , 161 p. (ISBN 9782760951464)

Contribution[modifier | modifier le code]

  • 2010 - « Paul-Émile Borduas and the Automatistes », Brian Foss, Sandra Paikowsky et Anne Whitelaw, The Visual Arts in Canada: the Twentieth Century, Don Mills (Ontario) : Oxford University Press, p. 143-162. (ISBN 9780195434590)

Articles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès de François-Marc Gagnon », sur revue-parcours.com (consulté le )
  2. « Avis de décès | François-Marc Gagnon », sur memoria.ca (consulté le )
  3. (en) « Concordia University says lectures from dead professor are 'teaching tool' », sur www.msn.com (consulté le )
  4. La Presse Canadienne, « Un étudiant a été surpris d'apprendre que son professeur en ligne était en fait mort », sur L’actualité (consulté le )
  5. a et b Stéphane Baillargeon, « Concordia crée un institut d'études en art canadien », Le Devoir,‎ , B9 (lire en ligne)
  6. a b c et d François-Marc Gagnon, « Autobiographie critique et analyse de l'œuvre », Journal of Canadian Art History / Annales d'histoire de l'art canadien, vol. XXXII, no 1,‎ (lire en ligne)
  7. a et b « François-Marc Gagnon reçoit le prix Gérard-Morisset 2010 - Ministère de la Culture et des Communications », sur mcc.gouv.qc.ca (consulté le )
  8. a et b André Gervais, « Six notes à propos de l’onomastique langevinienne », Voix et Images, vol. 22, no 3,‎ , p. 443–459 (DOI 10.7202/201319ar)
  9. a et b Francine Bordeleau, « Gagnon, François-Marc : Prix Gérard-Morisset », Prix du Québec,‎ (lire en ligne).
  10. « François-Marc Gagnon (1935-2019) », Revue M du Musée des beaux-arts de Montréal,‎ , p. 32 (ISSN 1715-4820)
  11. « Les Personnages dans l'oeuvre de Jean Dubuffet de 1943 à 1952 [Worlcat.org] », sur www.worldcat.org (consulté le )
  12. (fr + en) « Doctorat honorifique - Éloge de François-Marc Gagnon - Concordia University Archives », sur archives.concordia.ca, (consulté le )
  13. « Prix André-Laurendeau - La mise en mots du mouvement automatiste » (consulté le )
  14. « François-Marc Gagnon recevra la médaille de l'Académie – Actualités – Les prix littéraires – Revue Les libraires », sur revue.leslibraires.ca (consulté le )
  15. « François-Marc Gagnon, Ordre national du Québec », sur https://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/membre.asp?id=3194,
  16. IdeasIdees, « 2013 Canada Prize in the Humanities -- François-Marc Gagnon », (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]