Jean-Marc Narbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Marc Narbonne
[[Fichier:
Jean-Marc Narbonne dans la ville de Paris
|frameless|upright=1.2]]
Biographie
Naissance

Laval
Nationalité
française et canadienne
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Philosophie antique, néoplatonisme, la pensée grecque
Œuvres réputées
Antiquité critique et modernité émergente ; essai sur le rôle de la pensée critique en Occident

Jean-Marc Narbonne est un professeur de philosophie canadien (québecois), spécialiste de philosophie grecque, plus particulièrement de l'antiquité tardive (Plotin), et il s'intéresse également à l'influence de la culture critique grecque dans le monde moderne (Antiquité critique et modernité. Essai sur le rôle de la pensée critique en Occident, Les Belles Lettres, 2016). Il est Directeur de la collection Zêtêsis aux Presses de l’Université Laval, et fut nommé doyen de la Faculté de philosophie de l'Université Laval (1994-2002). Il y est désormais, depuis 1999, enseignant titulaire et dirige depuis 2015 la Chaire de recherche du Canada en Antiquité Critique et Modernité Émergente (ACME) regroupant de nombreux chercheurs à travers le monde[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Narbonne nait en 1957 dans la Ville de Laval au Québec. Au début des années 80, il commence ses études supérieures à Montréal par un Baccalauréat en philosophie à l'UQÀM (1983) et ensuite avec une Maîtrise en Littérature comparée à l'Université de Montréal (1984), portant sur les Confessions de Saint Augustin. C'est d'ailleurs durant cette période qu'il côtoie entre autres, Josiane Boulad-Ayoub, Georges Leroux (Olivier Clain est l'un de ses condisciples), des philosophes canadiens dont l'influence explique en partie, plus tard chez lui, le virage de sa pensée vers l'héritage critique de la pensée grecque au-delà de ses dimensions métaphysiques, la considérant comme l'initiatrice majeure de l'esprit démocratique occidental (open-society)[1]. Suite à ses études au Canada, Jean-Marc Narbonne poursuit sa formation philosophique en France où il effectue à l'Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), d'abord un Diplôme d'étude approfondie en philosophie (1985) et par la suite un Doctorat en philosophie (1988). C'est lors de son passage en Europe qu'il se spécialise, au côté de Jean Pépin son directeur de thèse, en philosophie antique (nombreux échanges avec P. Aubenque, P. Hadot, L. Brisson, A. Segonds, etc.) plus précisément dans l'étude du néoplatonisme, en devenant un spécialiste de la pensée plotinienne. Il poursuivra ensuite des études post-doctorales à la Ludwig-Maximilian Universität de Munich, sous la direction de Werner Beierwaltes.[2]

De retour au Québec, au début des années 90, Jean-Marc Narbonne débute dans l'enseignement universitaire à la Faculté de philosophie de l'Université Laval. Il y exerce le poste de professeur adjoint en philosophie antique et plus tard, occupera le poste de doyen à partir de 1996 jusqu'en 2004, en succédant à François Routhier. De plus, c'est à ce moment qu'il fondera la collection Zêtêsis aux Presses de l'Université Laval. Une collection (33 volumes parus à ce jour) ayant pour but de rendre accessible des ouvrages portant autant sur l'histoire de la philosophie que sur les enjeux philosophiques les plus contemporains[3].

En 2004, après son mandat de 8 ans au décanat, Jean-Marc Narbonne se consacre principalement à la recherche et à l’enseignement de la philosophie antique tout en effectuant une nouvelle traduction intégrale, revue et commentée des traités de Plotin (anciennement les Ennéades) pour les éditions Les Belles-Lettres, dont le premier tome (Traité 1 (I 6), Sur le beau ) est sorti en 2014[4]. D'autre part, Jean-Marc Narbonne, au début du 21e siècle, amorce un tournant dans ses activités philosophiques. En effet, il met alors sur pied un projet de recherche à très large échelle portant sur la spécificité culturelle de la Grèce antique et son impact dans la culture occidentale, notamment à l'époque moderne. Ce projet épouse rapidement une nouvelle forme, lorsqu'il se voit intégré en 2015 à la Chaire de Recherche du Canada en antiquité critique et modernité émergente (ACME), laquelle rassemble plusieurs chercheurs de multiples horizons à travers le monde, comme entre autres Philippe Hoffmann, Alain de Libera expert de la philosophie médiévale, Hans-Jürgen Lüsebrink, Douglas Hedley et Paul-Hubert Poirier,[5].

En 2016, Jean-Marc Narbonne publie l'essai Antiquité critique et modernité aux éditions Les Belle-Lettres, premier ouvrage portant sur les Lumières grecques dans le cadre de ses recherches. Ce livre, tout en remportant un important succès au Québec et à l'étranger, se voit aussi attribué Le Prix du livre de philosophie par l'Association canadienne de philosophie[6].

Aujourd'hui, en 2017, en plus de donner des conférences à travers le monde (France, Brésil, Angleterre), il prépare un second tome sur le thème des Lumières grecques, tout en continuant de dispenser des cours de philosophie à la faculté de philosophie l'Université Laval[7]

Formation universitaire[modifier | modifier le code]

  • Doctorat, Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), 1988
  • Diplôme d'études approfondies en philosophie, Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), 1985
  • Maitrise en littérature comparée, Université de Montréal, Montréal, 1984
  • Baccalauréat en philosophie, Université du Québec à Montréal, (UQAM ), Montréal, 1982

Fonctions académiques[modifier | modifier le code]

  • Doyen de la faculté de Philosophie de l'université Laval, 1996-2004
  • Professeur titulaire, Faculté de philosophie de l'Université Laval, 1999-
  • Professeur agrégé, Faculté de philosophie de l'Université Laval, 1995-1999
  • Professeur adjoint, Faculté de philosophie de l'Université Laval, 1990-1995

Idées principales et apports à la philosophie[modifier | modifier le code]

Spécialiste de philosophie grecque et de l'antiquité tardive, Jean-Marc Narbonne s’intéresse à la question de l’influence de la pensée critique grecque (politique, esthétique, métaphysique) sur le développement ultérieur de la culture occidentale et sur d'autres cultures. L'originalité de son approche, au-delà du commentaire savant d'ouvrages antiques et de l'enseignement, consiste en l'étroite mise en rapport du questionnement critique grec (il rejoint par là des auteurs aussi différents que K. Popper, H. Blümenberg, C. Castoriadis, M. Gauchet, G. E. R. Lloyd) avec les aspects critiques et libéraux de la pensée moderne et contemporaine.

La tradition métaphysique et hénologique néoplatonicienne[modifier | modifier le code]

Le premier pôle de sa pensée, dans la foulée des travaux de W. Beierwaltes, fut l'étude de la portée philosophique de l'hénologie et du mysticisme plotinien dans la tradition occidentale, bien à distance de la lecture heideggérienne centrée sur la structure ontothéologique de la métaphysique (cf. Hénologie, Ontologie et Ereignis (PlotinProclusHeidegger), 2001». S'agissant de l'héritage néoplatonicien, l'auteur soulignera entre autres, tout comme Jean-François Mattéi, l'importance de l'idée de l'au delà de l'essence (épékeina tes ousias), suggérée dans la République de Platon, puis dynamisée par Plotin, Proclus et Damascius, et finalement réinvestie par le «mysticisme» philosophique moderne notamment chez Maître Eckhart, Bergson, et dans une version éthique chez Lévinas, voire possiblement chez Heidegger avec l'idée d'Ereignis[8].

Antiquité critique et modernité[modifier | modifier le code]

L'autre pôle de la pensée de Jean-Marc Narbonne touche les Lumières grecques dans leur rapport aux Lumières (xviii siècle). En effet, l'auteur, comme on l'observe dans son oeuvre Antiquité Critique et modernité, met l'accent sur l'écho récurrent du mode de pensée hellène dans la modernité occidentale, et attire l'attention sur un certain nombre d'acquis culturels et d'innovations conceptuelles hérités de la tradition grecque : la démocratie, le franc-parler, le goût de la nouveauté, la satire et la comédie, la poésie libre et surtout l'esprit critique. Selon l'auteur, l'héritage critique des hellènes, par son caractère polyphonique et sa dimension tolérante, offre par lui-même plusieurs pistes de solutions pour nombre de défis auxquels le monde moderne est confronté.

Voici quelques-uns des concepts et des traits culturels de la modernité occidentale que Jean-Marc Narbonne conçoit comme en filiation directe avec l'héritage grec[9] :

  • Le franc-parler (parrhesia)
  • L'égalité devant la loi (isonosomnia)
  • La créativité artistique
  • La licence poétique (satire et comédie)
  • L'égalité de parole (isègoria)
  • La confrontation des opinions, voire la culture du débat (agôn)
  • L'idée de tolérance et de pluralisme
  • L'idéal de démocratie
  • Le gout pour la nouveauté (καινότης)
  • Un certain désenchantement du monde
  • Une forme d'athéisme et d'agnosticisme d'esprit rationaliste
  • L'esprit critique

Œuvres et publications[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Plotin. Les deux matières, Paris, Vrin,1993
  • 1994 : La métaphysique de Plotin, Paris, Vrin, 2e édition revue et augmentée 2001 (Trad portugaise A Metafísica de Plotino, Tradução Mauricio Pagotto Marsola, Săo Paulo, Paulus, 2014)
  • 1998 : Plotin. Traité 25, Paris, Cerf (éd. Poche 2001)
  • 2001 : Hénologie, Ontologie et Ereignis (Plotin – Proclus – Heidegger), Paris, Les Belles Lettres (2ème tirage 2014)
  • 2006 : Lévinas et l’héritage grec, Québec/Paris, P.U.L./Vrin, 2004 (Trad. anglaise Levinas and the Greek Heritage Paris – Dudley, MA, Peeters)
  • 2011 : Plotinus in Dialogue with the Gnostics, Leiden/Boston, Brill
  • 2012 : Plotin, Œuvres complètes, Introduction, Traité 1 (I 6) Sur le Beau, Paris, Belles Lettres, (en collaboration)
  • 2016 : Antiquité critique et modernité ; Essai sur le rôle de la pensée critique en Occident]], Paris, Les Belles Lettres

Articles[modifier | modifier le code]

  • 2009 : « Une anticipation du dualisme de Plotin en 51 [I 8] 6, 33-34 : le De Iside et Osiride (369A-E) de Plutarque », dans Gnose et philosophie. Études en hommage à Pierre Hadot, sous la direction de Jean-Marc Narbonne et Paul-Hubert Poirier, Paris/Québec, Vrin/PUL, 2009, p. 87-100.
  • 2010 : « Un nuevo tipo de causalidad : la demiurga contemplativa plotiniana », Revista Latinoamericana de Filosofía (Buenos Aires, Argentine), 2010, p. 307-322.
  • 2012 : « Une nouvelle figure de Dieu dans le Traité 33 de Plotin : le Dieu exigence », dans Dieu en tant que Dieu, éd. Philippe Capelle, Paris, Éditions du Cerf, 2012, p. 29-40.
  • 2012 : « L’Un, modèle de la pensée religieuse de Bergson », Archives de philosophie, 75, 2012, p. 77-86.
  • 2012 : « L’arrière-fond néopythagoricien de la chute de l’Âme dans la gnose et son écho dans les traités 33 et 34 de Plotin », Laval théologique et philosophique, 68, 2012, p. 627-638.
  • 2013 : « A “lógica” da mística de Plotiniana », Neoplatonismo, mistica e linguagem / Marcus Reis Pinheiro e Celso Martins Azar Filho ed. – Niteroi : Editora da UFF, 2013, p. 43-70
  • 2013 : « L’esprit des ‘Lumières’ en Grèce antique et la philosophie contemporaine ». I Colóquio Internacional sobre Éticas gregas e filosofia contemporânea (04 a 06 de dezembro de 2013) Universidade Federale de Sergipe, Aracaju, Brésil  (sous presse).
  • 2014 : « The Problem of Matter and Evil in the Neoplatonic Tradition », Handbook of Neoplatonism, P. Remes & S. Slaveva-Griffin (ed.), Routledge, 2014.
  • 2015 : « Logique et narrativité dans la mystique chez Plotin», dans  Mystique et philosophie dans les trois monothéismes, Paris, Hermann [collection "Rue de la Sorbonne"], 2015, p. 43-66.
  • 2016 : « L’“inclassable” poétique, ou d’une exception possible à la classification traditionnelle des sciences chez Aristote », Le sujet « archéologique » et boécien. Hommage institutionnel et amical à Alain De Libera, éd. Cl. Lafleur, Paris/Québec, Vrin/PUL, 2016, p. 287-322.
  • 2017 : « Les débuts de la liberté : l’input grec et ses prolongements modernes», Cahiers Verbatim, volume I, 2017, 9-27
  • 2017 : « Liberté politique, liberté individuelle : le cas d’Athènes et son prolongement dans l’histoire moderne et contemporaine », Cahiers Verbatim, volume I, 2017, 29-54

Traductions[modifier | modifier le code]

PLOTIN, œuvres complètes, en cours aux Éditions Les Belles-Lettres,

Tome I, Volume I: Introduction - Traité 1 (I 6), Sur le beau. publié en 2014.

Prix, mérites et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Le Prix du livre de l'Association canadienne de philosophie est remis au professeur Jean-Marc Narbonne en juin 2017 pour son ouvrage Antiquité critique et modernité. Essai sur le rôle de la pensée critique en Occident, paru en 2016[10]
  • Professeur et chercheur invité (Université de Bourgogne, 1992-1993 ; Université du Québec à Montréal, 1993-1994 ; École Normale Supérieure, Paris, 1994-1995 ; Université du Québec à Trois-Rivières, 2000 ; Institut Catholique de Paris, 2006 ; Université Sophia Antipolis, Nice, 2009 ; École Pratique des Hautes Études, Paris, 2001)
  • Boursier de la Alexander von Humboldt Stiftung en 1998-1999, 2000 et 2001
  • Chevalier dans l'Ordre des Palmes Académiques
  • Président, Organisation des célébrations du 150e anniversaire de l'obtention de la Charte de l'Université Laval

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Faculté de philosophie de l'Université Laval, « Table ronde autour d'Antiquité critique et modernité de Jean-Marc Narbonne », (consulté le 15 août 2017)
  2. « Presse de l'[[Université Laval]] », sur Presse de l'Université Laval (consulté le 15 août 2017)
  3. « Collection Zêtêsis - Faculté de philosophie », sur www.fp.ulaval.ca (consulté le 15 août 2017)
  4. « Les belles Lettre ; Plotin », sur https://www.lesbelleslettres.com/, (consulté le 15 aout 2017)
  5. « Personnes - Raison et Révélation : l’Héritage Critique de l’Antiquité », Raison et Révélation : l’Héritage Critique de l’Antiquité, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  6. « Jean-Marc Narbonne remporte le Prix du livre de l'Association canadienne de philosophie- Faculté de philosophie », sur www.fp.ulaval.ca (consulté le 15 août 2017)
  7. « Thèmes de recherche - Raison et Révélation : l’Héritage Critique de l’Antiquité », Raison et Révélation : l’Héritage Critique de l’Antiquité, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  8. https://www.youtube.com/watch?v=1Xzw9pyFp1k&t=2958s
  9. « Jean-Marc Narbonne - Faculté de philosophie », sur www.fp.ulaval.ca (consulté le 16 août 2017)
  10. « Jean-Marc Narbonne remporte le Prix du livre de l'Association canadienne de philosophie- Faculté de philosophie », sur www.fp.ulaval.ca (consulté le 13 juin 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Autres liens[modifier | modifier le code]