Jean-Christophe Notin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Notin.
Jean-Christophe Notin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (47 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Jean-Christophe Notin, né le 25 juillet 1970, est un écrivain, historien et romancier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études scientifiques (ingénieur des Mines de Paris), il décide de se consacrer à l'écriture, avec un intérêt particulier pour l'histoire militaire et politique du XXe siècle. Depuis 2005, Jean-Christophe Notin collabore régulièrement avec l'hebdomadaire L'Express[1],[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1 061 compagnons, Perrin, 2000 (ISBN 2-262-01606-2). Sanctionna deux années de rencontres avec les Résistants et les Français libres[3]. Il reçut le prix Espoir de la Fondation Charles-de-Gaulle[4] et une mention spéciale du prix de la Résistance.
  • La Campagne d'Italie, Perrin, 2002 (ISBN 978-2-262-02631-8). Premier ouvrage d'importance consacré aux victoires de l'armée française pendant la Seconde Guerre mondiale[5],[6]. Il est récompensé par le prix Maréchal-Foch décerné par l'Académie française, le prix des Écrivains combattants et le prix Raymond-Poincaré.
  • Les vaincus seront les vainqueurs, Seuil, 2004 (ISBN 978-2-262-01969-3). Reconstitution des dernières batailles menées par les troupes françaises contre le Troisième Reich[7].
  • Leclerc, Perrin, 2005 (ISBN 978-2-262-02173-3) ; rééd. 2010 (ISBN 978-2-262-03294-4). Biographie mettant à jour bien des aspects inconnus concernant le maréchal Leclerc, sa famille, sa carrière militaire, l'Indochine et, surtout, grâce à une enquête minutieuse, l'accident fatal du [8].
  • Otage@bagdad, éditions Privé, 2007 (ISBN 978-235-076070-4). Roman : un ancien conseiller de François Mitterrand, Jean-Léon Gradel, fait croire qu'il a été pris en otage à Bagdad et en profite pour régler des comptes avec le monde médiatique et politique.
  • Nom de code : la murène, (éditions du Seuil), 2008 (ISBN 978-2-020965330). Thriller historique : l'auteur y met en scène dans les années 1980 un historien fauché, Victor Bécaux, qui, poussé par son éditeur à écrire un pamphlet antigaulliste, découvre un réseau ultra-secret de la Résistance, La Murène, mêlé à l'arrestation de Jean Moulin[9].
  • Foch : le mythe et les réalités, Perrin, 2008 (ISBN 978-2-262-02357-7). Biographie[10],[11] qui lui a valu le Prix Louis-Marin.
  • Le général Saint-Hillier, De Bir-Hakeim au putsch d'Alger, Perrin, 2009[12],[13] (ISBN 978-2-262-02791-9).
  • La Guerre de l'ombre des Français en Afghanistan, Fayard, mai 2011 (ISBN 2213654964), dans lequel il relate les opérations menées par la DGSE en Afghanistan depuis l'invasion de l'URSS en 1979. Selon une interview donnée à L'Express, il révélerait en particulier que les Taliban ont offert Ben Laden aux services français après le 11 septembre 2001[14]. Selon le blog du journaliste Jean-Marc Tanguy, Le mamouth, JC Notin ferait également mention des relations entretenues avec Massoud et les Taliban[15]. Selon Jean-Dominique Merchet, il s'agirait du premier livre traitant avec « un aussi grand luxe de détails » l'engagement de la DGSE sur un champ de bataille[16]. L'Express lui décerne son prix de l'essai 2011[17]. En 2012, le centre Thucydide lui décerne le prix Albert-Thibaudet[18].
  • La Vérité sur notre guerre en Libye, Fayard, octobre 2012 (ISBN 2213668981), où il livre tous les détails de l'intervention française un an après. Il insiste en particulier sur le rôle des forces spéciales qui avait fait l'objet de beaucoup de rumeurs : il révèle ainsi l'action à terre de commandos marine (ce qui infirme les déclarations officielles au sujet de l'absence de soldats français sur le sol libyen), mais en en modérant l'ampleur; il expose aussi l'existence d'une liaison radio entre le sol et les avions de bombardement, mais pas pour des actions de ciblage laser. Il qualifie enfin de « grotesques » les rumeurs leur attribuant la mort de Kadhafi[19]. Et il relativise le rôle que Bernard-Henri Lévy a affirmé avoir joué [20], ce que confirment, trois ans après la sortie de son livre, des documents confidentiels américains[21].
  • Le Crocodile et le scorpion, Rocher, décembre 2013 (ISBN 9782268075488) analyse les relations franco-ivoiriennes depuis 1999 grâce aux témoignages de la plupart des acteurs. Notin y relate en particulier l'assaut final sur la résidence de Laurent Gbagbo[22]. Il y révèle aussi pour la première fois une opération secrète où de nombreuses forces spéciales françaises ont échappé de peu à un guet-apens à Abidjan en avril 2011[23], ainsi que l'existence d'un bureau ultrasecret de guerre psychologique[24].
  • La Guerre de la France au Mali, Tallandier, juin 2014 (ISBN 9791021004566) relate l'opération Serval au Mali. L'auteur y révèle que le discours politique au démarrage de la guerre était en décalage par rapport à la réalité : pas de « colonnes » djihadistes, pas d'interception d'appel téléphonique; c'est sur la foi d'une analyse de la DGSE que François Hollande a donné le feu vert [25]. JC Notin livre également, selon Jean-Dominique Merchet, « un récit très détaillé des opérations militaires, y compris celles, volontiers discrètes, du Commandement des opérations spéciales », mais aussi de la DGSE en révélant que celle-ci aurait neutralisé « près de quatre-vingt djihadistes » de 2009 à 2012. Autres révélations du livre : les tentatives de libération d'otages, ainsi que les liens des forces françaises avec le MNLA[26]. Selon Notin, Serval aurait également été le théâtre d'une coopération « inédite » entre services secrets français et algériens[27]. Le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian en fait son livre préféré de l'année 2014, expliquant que "Notin a la connaissance la plus précise qui soit des opérations conduites lors de la libération éclair du Mali, mais aussi des prises de décision qui ont conduit à la réussite de cette vaste manœuvre. Il y ajoute une intelligence des situations politiques et des relations entre le décideur politique et le chef militaire."[28] Le livre reçoit en 2015 le prix littéraire des cadets de Saint-Cyr[29],[30]. L'Académie des sciences morales et politiques lui décerne également le prix Edmond-Fréville Pierre Messmer[31].
  • En mai 2015, dix ans après la première biographie qu'il lui avait consacrée, il revient sur l'un de ses sujets de prédilection, le général Leclerc, en en livrant un portrait épuré et balancé dans la collection Maître de guerre des Éditions Perrin[32].
  • Maréchal Juin, Tallandier, 2015, 716 pages. "Fort d’une connaissance intime du milieu militaire, écrit Jean-Dominique Merchet, l’historien Jean-Christophe Notin, nous livre une biographie très fouillée d’un militaire chimiquement pur, sans aucune complaisance à son égard. Parmi les admirateurs de Juin, des dents vont grincer"[33]. Selon le journaliste, l'auteur décrit un maréchal à l'« attitude attentiste, prudentissime, ambiguë (qui) dure jusqu’après le débarquement des alliés en Afrique du Nord en 1942. » L'armée de terre lui décerne le prix Erwan-Bergot en juin 2016[34].
  • Les guerriers de l'ombre, Tallandier, juin 2017 (ISBN 9791021007482)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Préparant un livre sur l'opération Serval au Mali[35], il est coauteur du reportage Quand l'armée filme la guerre, diffusé par le magazine Envoyé spécial le 17 octobre 2013, utilisant des images inédites de l'armée française[36].

Le 20 octobre 2015, France 2 diffuse son deuxième documentaire consacré au Mali, La France en guerre, où témoignent tous les acteurs de l'époque, du président de la République aux exécutants militaires, en passant par les diplomates ou le directeur de la DGSE[37].

Il est l'auteur du film Les guerriers de l'ombre, diffusé par Canal + en juin 2017, réalisé par Frédéric Schoendoerffer, qui propose pour la première fois un portrait des agents clandestins de la DGSE[38].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Provence, légendes dorées - L'Express, 20 août 2009
  2. Cette Provence si courue, si méconnue - L'Express, 6 août 2007
  3. 1 061 compagnons. Histoire des Compagnons de la Libération, de Jean-Christophe Notin - Le Monde, 1er décembre 2000
  4. Prix Espoir de la Fondation Charles-de-Gaulle
  5. Prélude à Overlord - Parutions.com, 4 mai 2007
  6. La Campagne d’Italie - Histobiblio.com
  7. La France en Allemagne en 1945 : Les vaincus seront les vainqueurs - Canal Académie
  8. Jean-Christophe Notin, Leclerc - Revue historique des armées
  9. Et si Mongénéral avait trahi Jean Moulin ? - L'Express, 1er juillet 2008
  10. Jean-Christophe Notin, Foch - Revue historique des armées
  11. Foch : le mythe et les réalités - Canal Académie
  12. Les révélations d'un guerrier - Le Figaro, 8 octobre 2009
  13. Un Français, libre par un auteur, libre - Parutions.com, 10 novembre 2009
  14. "Les talibans avaient offert la livraison de Ben Laden à la DGSE" - L'Express, 20 mai 2011
  15. Un pavé sur l'Afghanistan - Le mamouth, 23 mai 2011
  16. Livre : avec les espions français en Afghanistan - Marianne, 17 juin 2011
  17. Le prix de l'essai de L'Express pour La Guerre de l'ombre des Français en Afghanistan - L'Express, 23 juin 2011
  18. [1]
  19. Guerre en Libye : « La France n'a pas tout dit » - L'Express, 10 octobre 2012
  20. : "La France n'a pas dit la vérité sur sa guerre en Libye" - TV5monde
  21. : "Emails to Hillary contradict French tale on Libya war" - Al Monitor
  22. Licorne - Guerres-et-Conflits, 20 décembre 2013
  23. L'écrivain Jean-Christophe Notin, auteur du livre Le Crocodile et le scorpion - RFI, 20 janvier 2014
  24. Le « bureau d’études » ivoirien de l’armée française - Guerres-et-influences, 6 février 2014
  25. L'Opinion, Les secrets d'une guerre française, 17 juin 2014
  26. L'Express, La France au cœur du brasier malien, 13 juin 2014
  27. El Watan, 11 août 2014
  28. Le Parisien, 2 janvier 2015
  29. AFP, 22 juillet 2015
  30. Ouest-France, 27 juillet 2015
  31. « Palmarès des Prix décernés par l'ASMP », sur asmp.fr
  32. FranceTVinfo, 8 mai 2015
  33. « Une biographie sévère mais passionnante du Maréchal Juin », sur L'Opinion (consulté le 27 décembre 2015)
  34. « Quand la poudre rencontre les lettres », sur www.defense.gouv.fr (consulté le 5 juillet 2016)
  35. [2]
  36. [3]
  37. France 2, Infrarouge, 20 octobre 2015
  38. « Télévision : Toute l'actualité télé sur Le Parisien », sur leparisien.fr (consulté le 25 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]