Jean-Christophe Maillot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Christophe Maillot
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Christophe Maillot

Naissance
Tours, France
Activité principale Chorégraphe
Style Néo-classique et moderne
Activités annexes Directeur des Ballets de Monte-Carlo
Lieux d'activité Monaco
Années d'activité Depuis 1977

Jean-Christophe Maillot, né le à Tours, est un danseur et chorégraphe français et l'actuel directeur des Ballets de Monte-Carlo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Christophe Maillot étudie très tôt la danse et le piano au conservatoire de Tours sous la direction d’Alain Davesne puis il rejoint l'École supérieure de danse de Cannes Rosella Hightower. Il poursuit alors ses études jusqu’à l’obtention du Prix de Lausanne en 1977. Il est alors engagé par John Neumeier au Ballet de Hambourg où il interprète pendant cinq ans, en qualité de soliste, des rôles de premier plan. Un accident met fin brutalement à sa carrière de danseur[1].

En 1983, Jean-Christophe Maillot revient à Tours où il est nommé chorégraphe et directeur du Ballet du Grand Théâtre de Tours qui deviendra par la suite Centre chorégraphique national. Il crée pour cette compagnie une vingtaine de ballets. En 1985, il fonde le Festival de danse « Le Chorégraphique ». En 1986 il est invité à Monaco où il crée sa première pièce, Les Adieux, pour les Ballets de Monte-Carlo et surtout en avril 1987, Le Mandarin merveilleux puis L'Enfant et les Sortilèges. Il devient conseiller artistique pour la saison 1992-1993, puis est nommé directeur-chorégraphe par S.A.R la Princesse de Hanovre en septembre 1993.

À la tête des Ballets de Monte-Carlo Jean-Christophe Maillot réoriente le répertoire de la compagnie de cinquante danseurs. Son travail chorégraphique personnel traite tout à la fois les grands thèmes classiques mais aussi le champ de l'abstraction. Il invite également des chorégraphes de renommée internationale, mais aussi de jeunes chorégraphes, à créer des œuvres pour les ballets monégasques et travaille avec des collaborateurs venus de différents domaines artistiques[2] Depuis son arrivée, il renoue avec la tradition des Ballets russes et fait appel à différents artistes pour la réalisation de rideaux de scène[3]. Il met également en place, en 2000, le « Monaco Dance Forum », qui est une manifestation chorégraphique internationale. Jean-Christophe Maillot présente également ses créations à l'étranger lors des tournées des Ballets de Monte-Carlo.

En 2007, il réalise sa première mise en scène d’opéra, Faust, sur l’invitation de Manfred Beilharz pour le Théâtre national de la Hesse à Wiesbaden et, en mars 2009, Jean-Louis Grinda, lui confie celle de Norma pour l'Opéra de Monte-Carlo. Il a également réalisé des films chorégraphiques tirés de ballets comme Cendrillon (2007) et Le Songe (2008).

Ces dernières années, il a remonté plusieurs de ses productions dont Roméo et Juliette et Cendrillon pour des compagnies telles que les Grands Ballets canadiens, le Ballet royal suédois, le Ballet de Essen, le Ballet national de Corée, le Ballet de Stuttgart, le ballet royal danois, le Ballet du Grand Théâtre de Genève, ou le Pacific Northwest Ballet.

En 2011, une importante restructuration des institutions chorégraphiques de la principauté regroupe, sous la présidence de S.A.R. La Princesse de Hanovre, les Ballets de Monte-Carlo, le Monaco Dance Forum et l’Académie Princesse-Grace, dont Jean-Christophe Maillot prend la direction[1].

En juillet 2014, il crée à l'invitation de Sergeï Filin, "La Mégère Apprivoisée", pour le Ballet du Théâtre du Bolchoï. C'est la première fois qu'un chorégraphe étranger est invité à créer une soirée entière pour cette compagnie mythique.

Principales chorégraphies[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Bêtes noires
  • 1993 : Lueurs d'amour
  • 1993 : Thème et quatre variation
  • 1994 : Home Sweet Home
  • 1994 : Dov'e la Luna
  • 1995 : Ubuaha
  • 1995 : Vers un pays sage
  • 1996 : Concert d'anges
  • 1996 : Roméo et Juliette
  • 1997 : Duo d'anges
  • 1997 : Recto verso
  • 1997 : In volo
  • 1998 : L'Île
  • 1999 : Cendrillon
  • 1999 : Casse-noisette circus
  • 2000 : Opus 40
  • 2000 : Entrelacs
  • 2001 : Œil pour œil
  • 2001 : La Belle
  • 2002 : Men's Dance
  • 2003 : D'une rive à l'autre
  • 2003 : Noces
  • 2004 : Miniatures
  • 2005 : Le Songe
  • 2006 : Altro canto
  • 2007 : Faust
  • 2009 : Schéhérazade
  • 2010 : Daphnis et Chloé
  • 2011 : Opus 50
  • 2011 : Lac
  • 2013 : Choré
  • 2013 : Casse-Noisette Compagnie
  • 2014 : La Mégère Apprivoisée
  • 2015 : Presque Rien

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie et filmographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Christophe Maillot, on the Rock, documentaire de 52 min, Pois Chiche Films, 2002.
  • Dancer's Studio - portrait de Jean-Christophe Maillot, documentaire de 52 min, Injam Production, 2003.
  • Jean-Christophe Maillot : d'une rive à l'autre, Jean-Marie Laclavetine, éditions Somogy, 2009 (ISBN 978-2757201985).
  • Le Lac de Jean-Christophe Maillot, immersion dans une création, réalisé par Alain Guillon, documentaire de 52 min, Ere Production, 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]