Jacqueline Marval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacqueline Marval
"Autoportrait" de Jacqueline Marval, vers 1900.jpg
Jacqueline Marval, Autoportrait (vers 1900),
Voiron, musée Mainssieux.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Marie-Joséphine Vallet
Nationalité
Activité
Lieu de travail
Site web

Jacqueline Marval, pseudonyme de Marie-Joséphine Vallet, née le à Quaix-en-Chartreuse (Isère) et morte le à Paris est une artiste peintre française.

Son art s'inscrit dans le courant du fauvisme[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacqueline Marval est née à Quaix-en-Chartreuse, près de Grenoble, en 1866, d’une famille d’instituteurs de huit enfants. Elle poursuit sans conviction des études qui la destinent à l’enseignement. Elle se marie et la perte de son premier enfant provoque le tournant décisif de son existence. Elle se retrouve seule, subsistant grâce à des travaux de giletière. Elle vient à Paris vers 1895-1896 où elle habite au 9, rue Campagne-Première au cœur d’un vivier d’artistes dans le quartier de Montparnasse. Elle mène alors une vie de couturière avant de se consacrer à la peinture peu avant la fin du siècle[2]. Son compagnon, le peintre Jules Flandrin (1871-1947)[3] — élève de Gustave Moreau aux Beaux-Arts de Paris — lui fait côtoyer Albert Marquet, Henri Matisse, Henri Manguin et Georges Rouault[4].

Ses œuvres sont refusées au Salon des indépendants de 1900, comme celles de beaucoup de ses confrères. 1901 marque sa première participation à ce Salon. Berthe Weill, Ambroise Vollard, puis Eugène Druet s’intéressent à son œuvre, achètent et présentent ses tableaux.

Après l’exposition de où la peinture de Matisse, Marquet, Jules Flandrin et Marval est présentée pour la première fois en un lieu privé, chez Berthe Weill, dans la petite galerie au 25, rue Victor Massé à Paris, elle débute une longue activité picturale jalonnée de nombreuses expositions, tant à Paris qu’en Europe, aux États-Unis ou en Asie.

Son tableau Les Odalisques (musée de Grenoble), étonne lors du Salon des indépendants de 1903[5].

Elle meurt dans la pauvreté à Paris le .

Expositions principales[modifier | modifier le code]

  • 1901 : Salon des indépendants, Paris, grandes serres de l’Exposition universelle, du au . Elle y expose pour la première fois, ainsi qu’Henri Matisse et Albert Marquet, et présente dix peintures. Toutes ses toiles furent acquises par Ambroise Vollard, dont L’Odalisque au Guépard.
  • 1902 : galerie Berthe Weill, du 10 au . Elle expose pour la première fois en galerie tout comme Flandrin, Marquet et Matisse qui font aussi partie de l'exposition[6].
Jacqueline Marval, Les Odalisques (1903), huile sur toile, 195 × 225 cm, musée de Grenoble.
  • 1903 : Salon des indépendants, Paris, grandes serres de la Ville de Paris, cours la Reine. Elle expose huit tableaux, dont Les Odalisques (vers 1902-1903).
  • 1904 : Salon des beaux-arts, Grand Palais, du au . Acquisition d’Ambroise Vollard : Une loge à l’entracte (à l'Opéra) (environ 200 × 200 cm), localisation inconnue.
  • 1905 : Salon d’automne, Paris, Grand-Palais des Champs Élysées, du au . Elle y expose dans la salle voisine de la « cage aux fauves »[7],[8] un grand format : Le Printemps.
  • 1906 :
    • galerie Berthe Weill, Paris, « Peintures et Aquarelles », du au .
    • Salon des indépendants, Paris, serres de la Ville de Paris, du au . Elle y expose, entre autres, La Duchesse de Montbazon, Les Poupées et La Rieuse (étude pour Le Printemps).
    • Salon d’automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, du au . Elle y expose notamment le Portrait de Charles Verrier.
  • 1907 : Salon des indépendants, Paris, serres du cours la Reine, du ai . Elle y expose son grand tableau La Toilette du Printemps (225 × 175 cm, Grenoble, collection privée).
  • 1908 :
    • « Aquarelles et Peintures », galerie Berthe Weill, Paris, du 6 au .
    • « Aquarelles et Peintures, Marie Laurencin, Jacqueline Marval », galerie Berthe Weill, .
    • Salon des indépendants, Paris, serres du cours la Reine, du au .
  • 1909 : Salon des indépendants, Paris, jardin des Tuileries, serres de l’Orangerie, du au .
  • 1910 :
    • Salon des indépendants, Paris, cours la Reine (pont des Invalides), 18 mars - 1er mai 1910.
    • Salon des beaux-arts, Paris, Grand Palais, 15 avril - 30 juin 1910. Y expose notamment le tableau Un bouquet sombre.
  • 1911 : Salon d’automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 1er octobre - 8 novembre 1911. expose Sylvie ou Le Chant d’Adrienne, hommage à Gérard de Nerval (200 x 220 cm). Cette œuvre vantée par Apollinaire dans L’Intransigeant est acquise par le financier et grand collectionneur Georges Bénard. Collection privée.
  • 1912 :
    • Exposition centennale d’art français, Saint-Petersbourg, Palais Youssoupoff, 15 janvier - 30 mars 1912. Préface de Serge Makowsky et du Barron Nicolas Wrangell. Présentation des peintures par Arsène Alexandre et des gravures par Loÿs Delteil.
    • Exposition rétrospective de Mme Marval, Paris, galerie Druet, 19 février - 2 mars 1912. Exposition de 44 tableaux et quelques études de portraits, paysages, fleurs, fruits.
    • Salon d’automne, Paris, Grand-Palais des Champs-Élysées, 1er octobre - 8 novembre 1912. Marval y expose Les Sœurs Couseuses et Le Chat Noir et la Chatte Blanche.
    • Second Post Impressionist Exhibition, British, French and Russian artists, Grafton Galleries, Londres, 5 octobre - 31 décembre 1912.
  • 1913 :
    • Armory Show, New-York, 15 février - 15 mars 1913. Catalogue 204, Odalisques au miroir.
    • Französischer kunst, bidhaurei, malerei, griffelkunst, Kunstgewerbeschul, Zürich, 16 février - 26 mars 1913. y expose notamment les tableaux Juin, Les Tristes et Roses.
    • Exposition de peintures, sculptures et dessins des décorateurs des deux théâtres des Champs-Élysées, Paris, galerie Montaigne, mai 1913.
    • Exposition universelle et internationale de Gand, juin - octobre 1913.
  • 1914 : Vente de la collection de La Peau de l’ours, Paris, hôtel drouot, 2 mars 1914. Catalogue 58 : Un bouquet pour la victoire
  • 1916 :
    • Salon d’Antin, galerie Barbazanges, Paris, 16 juillet - 31 juillet 1916. Première exposition du tableau Les Demoiselles d’Avignon (1906) de Picasso, exposé avec le tableau de Jacqueline Marval Les Odalisques (1902-1903), aux tailles et compositions comparables.
    • Ausstellung französischer malerei, Winterthur, Im Museum, 29 octobre - 26 novembre 1916.
    • Kunstnerforbundet. den frauske utstillung, oslo, 18 novembre - 18 décembre 1916. Marval y expose cinq tableaux dont Daphnis et Chloé et Le Bilboquet
  • 1918 :
    • La Triennale, Paris, musée du Louvre, avril - juin 1918.
    • Les trois roses, Grenoble, galerie Louis Fénoglio, avril 1918.
  • 1919 :
    • Exposition d’art français à la Triennale, Paris, École des beaux-arts, 11, quai malaquais, 5 mai - 30 juin 1919.
    • La peinture moderne, Zürich, galerie crès, 12 juin - 16 juillet 1919.
    • Salon d’automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 1er novembre - 10 décembre 1919.
    • French Art brought together under the auspices of the French Government, New York, Metropolitan Museum of Art, 15 décembre 1919 - 1er février 1920
  • 1920 :
    • Salon des Indépendants, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 28 janvier - 29 février 1920.
    • Exposition d’art français, Prague, octobre 1920.
    • Salon d’Automne, Paris, grand palais des Champs-Élysées, 15 octobre - 12 décembre 1920
  • 1921 :
    • Modern French Famous Artist’s Exhibition, Kurashiki, Japon, 27 - 30 mars 1921. œuvres de : monet, renoir, aman-jean, matisse, ch. guérin, sérusier, besnard, ottmann, ménard, denis, la touche, marval, lebasque, simon, marquet…
    • Goupil Gallery Salon, Londres, 1921.
    • Salon d’automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 1er novembre - 20 décembre 1921.
  • 1922 :
    • Tableaux contemporains, Musée de Nantes, janvier 1922. Œuvres de Jacqueline Marval et Marie Laurencin, Raoul Dufy, flandrin, marchand, signac, lhote, derain, guérin, lotiron, Van Dongen…
    • Salon de la Société Royale des Beaux-Arts, Bruxelles, juin - juillet 1922.
    • Salon d’Automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 1er novembre - 17 décembre 1922.
  • 1923 :
    • Tableaux contemporains, Nantes, Musée des Beaux-Arts, janvier 1923. Exposition de La Grande Plage, Biarritz, collection du Musée des Beaux-Arts de Nantes
    • L’Art Français à Stockholm, Stockholm, 13 - 25 février 1923.
    • La collection particulière de Paul Poiret, Paris, galerie Barbazanges, 26 avril - 15 mai 1923.
    • Salon des Tuileries, Paris, terrasse du bord de l’eau, 14 mai - juin 1923.
    • Salon d’Automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 1er novembre - 16 décembre 1923.
  • 1924 : Exposition internationale des beaux-arts, Venise, Pavillon français, 27 avril - mai 1924.
  • 1925 :
    • Marval, Paris, galerie Druet, 23 février - 25 mars 1925. Quarante œuvres de Marval sont exposées.
    • Salon d’Art Wolfesberg, Zürich, septembre - novembre 1925.
    • Salon d’Automne, Paris, Tuileries, terrasse du bord de l’eau, 26 septembre - 2 novembre 1925.
    • Carnegie Institute Exhibition, Pittsburgh, 15 octobre - 5 décembre 1925. Œuvres de : Ernest Laurent, Albert Besnard, Edgar Maxence, René Ménard, Le Sidanier, Bonnard, Derain, Matisse, Segonzac, Marval, Laurencin…
    • La Fleur Animée, Paris, galerie Berthe Weill, 19 décembre 1925 - 8 janvier 1926.
  • 1926 :
    • Salon des peintres de la mer, Paris, galerie Druet. Exposition d’ensemble, janvier 1926.
    • 30 ans d’Art Indépendant, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, exposition des membres inscrits au cours des trente premières expositions de la société, 20 février - 21 mars 1926.
    • Carnegie International Exhibition, Pittsburgh, Grand Central Art Galleries, 6 mars - 20 avril 1926.
    • Acquisitions de l’état, Paris, Tuileries, Salles du Jeu de Paume, avril 1926.
    • XVa Bienale Internazionale d’Arte della Città di Venezia, Venise, Palais de l’Exposition, mai 1926.
    • Peinture moderne, Genève, Musée d’art et d’histoire genevois, septembre - octobre 1926.
    • Foreign Section of the Twenty-fourth International Exhibition of Paintings from Carnegie Institute, Pittsburg, 15 octobre - 8 décembre 1926.
    • Salon d’Automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 5 novembre - 19 décembre 1926
  • 1927 :
    • Exposition de peintres modernes, Helsingfors, Finlande, mars 1927. Exposition de 115 œuvres de peintres modernes organisée par l’Association française d’expansion et d’échanges artistiques.
    • Exposition de peinture française, Stockholm, Liljevalchs de Stockholm, mars 1927.
    • Salon de l’escalier, paris, avril 1927.
    • Exposition des peintres modernes, Oslo, mai 1927.
    • Peinture contemporaine, Belfort, Société belfortaise des Beaux-Arts, 14 juin - 3 juillet 1927.
    • D’Ingres à Picasso, portraits et figures de femmes, Paris, galerie de la Renaissance, juin 1927.
    • Salon de l’escalier, Paris, décembre 1927.
  • 1928 :
    • Taisei Art Exhibition, Tokyo Art Museum, 1928. Marval y expose le tableau “la petite cléopâtre” (1920).
    • Exposition d’art français, 1827 - 1927, Le Caire, 15 février - 15 mars 1928. y expose les tableaux “baigneuse endormie”, “vase de roses à la fenêtre”, “roses voile noir” et “enfant aux jonquilles”.
    • XVIa Esposizione Internazionale d’Arte della Citta di Venezia, Venise, Pavillon français, 25 avril - mai 1928.
    • Salon d’Automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 4 novembre - 16 décembre 1928.
  • 1929 :
    • Exposition des artistes français d’avant-garde, Budapest, Musée des Beaux-Arts, mai 1929.
    • Salon d’Automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 3 novembre - 22 décembre 1929.
    • The 27th Annual International Exhibition of Painting from Carnegie Institute, Pittsburgh, novembre - décembre 1929.
  • 1930 :
    • Foreign Section of the 28th International Exhibition of Paintings from Carnegie Institute, St Louis, City Art Museum, mars - avril 1930.
    • XVIIa Esposizione Biennale Internazionale d’Arte, Venise, avril - mai 1930.
    • Maria lani, Berlin, galerie Flechtheim, mai 1930.
    • French modern academy, Bristol Art Exhibition, Bristol, Royal West of England, 31 mai - 14 juin 1930.
    • Maria Lani, Londres, octobrer 1930. Exposition organisée par Abramowitch.
    • Maria Lani, Paris, galerie Georges Bernheim, fin novembre - décembre 1930.
  • 1931 :
    • Salon de la folle enchère, Paris, galerie Bernheim, 7 - 20 février 1931.
    • The 30th Annual International Exhibition of Painting from Carnegie Institute, Pittsburgh, 15 octobre - 6 décembre 1931, puis Baltimore et St Louis, City Art Museum, mars - avril 1932.
    • Salon d’Automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 1er novembre - 13 décembre 1931.
  • 1932 (année du décès de Jacqueline Marval) :
    • La joie de vivre ou trente ans de peinture, Paris, galerie Berthe Weill, janvier 1932.
    • L’art français moderne de 1900 à nos jours, Amsterdam, Stedelijk Museum, 9 avril - 2 mai 1932.
    • Les femmes artistes modernes, Paris, galerie de la Maison de France, 9 mai - 22 mai 1932. exposition retrospective de Maria Blanchard, Jane Poupelet, Jacqueline Marval.
    • Salon d’Automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 1er novembre - 11 décembre 1932. Exposition rétrospective de Jacqueline Marval. Préface René-Jean. exposition de plus de vingt œuvres de Jacqueline Marval, appartenant à diverses collections (Vollard, Siegfried, Coolus, Kahn, Verrier, Pacquement…).

Expositions posthumes (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 1932 : Salon d’Automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 1er novembre - 11 décembre 1932. Exposition rétrospective de Jacqueline Marval. Préface René-Jean. Exposition de plus de vingt œuvres de Jacqueline Marval, appartenant à diverses collections (Vollard, Siegfried, Coolus, Kahn, Verrier, Pacquement…).
  • 1937 :
    • Les femmes artistes d'Europe exposent au Jeu de Paume, Paris, Musée du Jeu de Paume, février 1937
    • Exposition des femmes artistes de France, Obeni dum de la ville de Prague, Prague, 5 mai - 31 mai 1937
    • Les maîtres de l’art indépendant, 1895 - 1937, Palais de Tokyo, Paris, juin - octobre 1937.
  • 1942 : La renaissance du bois gravé, Paris, Galerie Breteau, 12 décembre 1942 - 31 janvier 1943. Quelques œuvres choisies de : Gauguin, Vallotton, Laurencin, Marval, Dufy, d’Espagnat, Friesz, Laboureur, Roger de la Fresnaye, Maillol, Matisse, Manzana-Pissarro, Vlaminck.
  • 1944 : Salon des femmes artistes, Paris, Palais de Tokyo, janvier 1944.
  • 1945 : 61e Salon des femmes peintres, Paris, Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, janvier 1945
  • 1946 : Exposition Galilée, musée des Beaux-Arts, Nancy.
  • 1950 : Jacqueline Marval, Grenoble, Boige et Gay, 6 novembre - 30 novembre.
  • 1953 : Salon d’Automne, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 4 novembre - 29 novembre 1953. Cinquantenaire salle 1903.
  • 1955 : exposition des œuvres acquises par la Société des Amis du Musée des Beaux-Arts, Musée des Beaux-Arts, Nantes
  • 1966 : Le centenaire de Jacqueline Marval, Grenoble, galerie David, 10 décembre - 31 décembre 1966
  • 1967 : Début de siècle aux indépendants, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées.
  • 1970 : Salon des indépendants, Paris, Grand Palais des Champs-Élysées, 26 mars - 1er avril 1970. retrospective 1911-1914.
  • 1973 : Chagall, Foujita, Kisling, Picasso et la belle époque de Montparnasse, Genève, Petit Palais, juin - novembre 1973.
  • 1974 : The rediscovery of Jacqueline Marval, Londres, Crane Kalman at Cirencester Park, juin 1974.
  • 1975 : Femmes peintres de l’école de Paris, Genève, Petit Palais, juin-octobre 1975.
  • 1977 : Dufy, Van Dongen and Marval, London, Crane Kalman Gallery, 8 novembre - 3 décembre 1977.
  • 1980 : Kojima and his collection’s exhibition, Kobé, Kashiwa, japan, 1980.
  • 1981 : Jacqueline Marval, Grenoble, Galerie Les Aristoloches, 15 décembre 1981 - 12 janvier 1982. exposition d’une trentaine d’œuvres.
  • 1982 : Andry-farcy, un conservateur novateur, Musée de Grenoble, 28 juin - 11 octobre 1982.
  • 1986 : La femme corps et âme, Paris, Grand Palais.
  • 1987 :
    • Paris 1937, l’art indépendant, Paris, Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, 12 juin - 30 août 1987. Anniversaire des 50 ans de l'exposition de 1937
    • Jacqueline Marval ou l’extravagance, Musée Hébert, 24 septembre - 31 octobre 1987. Exposition de plus de 60 œuvres. F. Roussier commissaire
  • 1989 : Jacqueline Marval, a retrospective exhibition, Londres, Crane Kalman Gallery, 28 octobre - 9 décembre 1989
  • 1990 : Jules Flandrin, Henriette Gröll, Jacqueline Marval, Grenoble, galerie Les Artistoloches, 15 novembre - 8 décembre.
  • 1995 : Girot, Flandrin, Marval, Mainssieux, les années 1895 - 1916, Voiron, Musée Mainssieux, avril - septembre 1995. F. Roussier commissaire
  • 1996 : Femmes et muses des impressionnistes aux modernes, Japon, Tokyo, Mitsukoshi Art Gallery, 13 - 25 août 1996. Exposition itinérante Tokyo, Kyoto, Osaka Kobé, Shikoku, du 13 août au 23 février 1997
  • 2003 : Femmes peintres en Dauphiné, XIXe et XXe siècles : Musée Mainssieux, Voiron, 14 juin-31 octobre 2003[9].
  • 2005 : Jacqueline Marval, Salon du collectionneur, Paris, Carrousel du Louvre, 15 septembre - 25 septembre 2005. Une vingtaine d’œuvres exposées.
  • 2006 : S. Valadon, J. Marval, E. Charmy, G. Agutte : les femmes peintres et l'avant-garde, 1900-1930, Musée Paul Dini, 15 octobre 2006 - 11 février 2007.
  • 2018 : L’art de la modernité, Genève, Galerie Art Vera’s, avril - juillet 2018.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

  • Une place Jacqueline Marval lui est consacrée à Grenoble.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Delia Gaze, Dictionnary of Women Artists, Fitzroy Dearborn Publishers, , 726 p., "Many women artists working on the fringes of the Fauves movement, including Charmy and Marval, submitted regularly to the annual Salon d'Automne show." p.93.
  2. Charles Fegdal, « Visages de l'Epoque Moderne - Jacqueline Marval », La Semaine à Paris : Paris-guide... : tout ce qui se voit, tout ce qui s'entend à Paris,‎ , p.2 et 3 (lire en ligne).
  3. (en) Hilary Spurling, The unknown Matisse : a life of Henri Matisse, the early years 1869-1908, New York, Alfred A. Knopf, , 480 p. (lire en ligne), "Matisse gave two of his boldest studies of olive trees to Marquet and a third to Jules Flandrin and his girlfriend, Jacqueline Marval, who was also a painter." p.170
  4. (en) Hilary Spurling, The unknown Matisse : a life of Henri Matisse, the early years, 1869-1908, Alfred A. Knopf, New York, , 480 p. (lire en ligne), "Marval harsh and vibrant colours, her formal economy, the energy of her attack impressed painters from Georges Rouault to Kees van Dongen, as well as her close friends Marquet, Manguin and Matisse." p.228.
  5. Lucien Mainssieux, Ecrits de Lucien Mainssieux, 1943-1953, archives musée mainssieux, voiron, Musée Mainssieux, Voiron, "Matisse, au Salon des Indépendants de 1903, demeure étonné et frappé par la puissance de son grand tableau novateur, Les Odalisques, aujourd’hui au Musée des Beaux-Arts de Grenoble.".
  6. (en) Gill Perry, Women artists of the Parisian avant-garde : modernism and feminine art, 1900 to the late 1920s, Manchester Press University, , p.195 p. (lire en ligne), Appendix 2 p.160.
  7. Louis Vauxcelles, Le Fauvisme, Paris, Olbia (réédition), 1999 (1939), 144 p. (ISBN 978-2-7191-0530-6)
  8. Louis Vauxcelles, « Le Salon d'Automne », Gil Blas,‎ (lire en ligne).
  9. Musée Mainssieux, Femmes peintres en Dauphiné, XIXe et XXe siècles (Catalogue de l'exposition (présentation sur site NMWA)), , 134 p. (OCLC 197808251, présentation en ligne).
  10. Notice no 10480001273, base Joconde, ministère français de la Culture
  11. Notice no 09940000866, base Joconde, ministère français de la Culture
  12. Notice no 10410000925, base Joconde, ministère français de la Culture
  13. Notice no 10410000926, base Joconde, ministère français de la Culture
  14. Notice no 10410000247, base Joconde, ministère français de la Culture
  15. Notice no 11370003086, base Joconde, ministère français de la Culture
  16. Notice no 00000074346, base Joconde, ministère français de la Culture
  17. Notice no 07430001890, base Joconde, ministère français de la Culture
  18. Notice no 09940002241, base Joconde, ministère français de la Culture
  19. Notice no 09940000881, base Joconde, ministère français de la Culture
  20. Notice no 09940002182, base Joconde, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catherine Gonnard et Élisabeth Lebovici, Femmes / Artistes, artistes femme. Paris, de 1880 à nos jours, Éditions Hazan, Paris, 2007, pages 67 et 68.
  • François Roussier, en collaboration avec Raphaël Roux dit Buisson, Jacqueline Marval, 1866-1932, Thalia Édition, Paris, 2008.
  • Hilary Spurling, The unknown Matisse: a life of Henri Matisse, the early years 1869-1908, Albert A. Knopf, New York, 1998.
  • Maurice Wantellet, Le Dauphiné et les peintres, une source d'inspiration, éditions Le Dauphiné libéré.
  • Maurice Wantellet, Deux siècles et plus de peinture dauphinoise, Grenoble, édité par l'auteur, , 269 p. (ISBN 2-9502223-0-7).
  • Grenoble et ses artistes au XIXe siècle (catalogue de l'exposition du 27 mai au 25 octobre 2020), Grenoble, Musée de Grenoble, (ISBN 9461615949).
  • François Roussier, Musée Mainssieux, Femmes peintres en Dauphiné : XIXe et XXe siècles (catalogue de l'exposition du 14 juin au 31 octobre 2003), Voiron, Musée Mainssieux, , 134 p. (OCLC 197808251).

Liens externes[modifier | modifier le code]