Catherine Gonnard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Catherine Gonnard
Description de l'image Catherine gonnard.jpg.
Naissance (62 ans)
Lille Drapeau de la France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Catherine Gonnard, née le à Lille, est une journaliste et essayiste française, spécialisée dans la littérature, l'histoire des femmes et l'homosexualité féminine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, elle participe au Mouvement d'information et d'expression des lesbiennes (MIEL) et à la fondation du Comité d'urgence anti-répression homosexuelle (CUARH)[1]. Une partie de ses archives sur les mouvements homosexuels et lesbiens a été versée à la Bibliothèque Marguerite Durand[2].

De 1980 à 1987, elle participe au comité de rédaction du mensuel Homophonies, puis de 1989 à 1998 elle est rédactrice en chef de Lesbia Magazine. Elle a collaboré régulièrement au magazine Têtu.

Elle a constitué les archives de l'Union des femmes peintres et sculpteurs (1881-1994).

Elle a participé à de nombreux colloques[3] et conférences[4] en France et à l'étranger[5]. Elle a écrit de nombreux articles et communications sur le thème de la littérature, de l'art, des femmes et du lesbianisme[6],[7],[8]. Elle s'est aussi intéressée à l'histoire des femmes dans la chanson[9]. Elle est spécialiste des archives audiovisuelles[10] et participe au projet « Genrimages, représentations sexuées et stéréotypes dans l'image » du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir[11].

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • UFPS, Union des femmes peintres et sculpteurs (53 min), avec Anne-Marie Gourier, Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, 2007[12].
  • Elula, les hommes on s'en fout (26 min), avec Josée Constantin, production Canal Plus, 2000.
  • Lesbien raisonnable (20 min), avec Josée Constantin, production Canal Plus, 1999.

Publications[modifier | modifier le code]

  • « Inventer son genre dans le langage de la télévision », avec Elisabeth Lebovici, in revue en ligne GLAD ![13], n°.
  • Vivre de son art, histoire du statut de l'artiste XVe siècle-XXIe siècle, ouvrage collectif sous la direction de Agnès Graceffa, Paris, Hermann, 2012. (ISBN 9782705683559)
  • « Les photographes, des femmes à objectifs », in catalogue de l'exposition Photo, Femmes, féminisme, 1860-2010, collection de la bibliothèque Marguerite Durand, Paris Bibliothèques, 2010.
  • (en) « Intersecting views on the Exhibition "elles@centrepompidou" », avec Nathalie Ernoult, in Diogenes, Current perspectives on gender studies, Number 225, volume 57, issue 1, , Sage Publications.
  • « Regards croisés sur "elles@centrepompidou" », avec Nathalie Ernoult, in Diogène, Nouvelles perspectives dans les gender studies, n°225, , PUF.
  • « Trois générations : construction d'une artiste », in Charley Toorop, Musée d'art moderne de la ville de Paris, éd. Paris Musées, 2010.
  • Simone Baltaxé, aux éditions du Cercle d'art, collection découvrons l'art, Paris, 2009.
  • « Les femmes artistes et les institutions avant 1950 », in elles@centrepompidou, artistes femmes dans la collection du musée national d'art moderne, centre de création industrielle, éd. Centre Pompidou, Paris, 2009.
  • Préface de l'édition spéciale anniversaire 2009 de Une page de l'histoire de l'art au XIXe siècle, une conquête féministe, Mme Léon Bertaux, d'Edouard Lepage, Imprimerie Française Dangon, Paris, 1911.
  • Femmes artistes/artistes femmes, avec Élisabeth Lebovici, Paris, Hazan, 2007.
  • Dictionnaire des cultures gaies et lesbiennes, ouvrage collectif sous la direction de Didier Eribon, Paris, Larousse, 2003.
  • Comment elles ont pu dire Je, avec Élisabeth Lebovici, catalogue de l'exposition « Claude Cahun », Institut valencien d'art moderne, 2001.
  • Homophonies : une sonorité différente, avec Jean-Michel Rousseau, actes du colloque en Sorbonne "Homosexualité et lesbianisme", Editions GKC, 1989.

Notes et références[modifier | modifier le code]