Induvie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le corps charnu de la fraise est formé par le réceptacle floral (induvie hypertrophiée sous l'effet des auxines).

En botanique, on appelle induvie (emprunté au latin induviae « vêtement », dérivé de induere « mettre sur ») un ou plusieurs organes de la fleur ou de l'inflorescence qui se développent après la fécondation et recouvrent le fruit ou le supportent au lieu de disparaître comme dans le cas général. Ces organes peuvent être selon le cas le réceptacle floral, le calice, le pédoncule, le style, les étamines, etc.[1] Dans certains cas, les induvies deviennent charnues et comestibles et constituent des fruits du commerce, en fait des faux-fruits. Elles peuvent aussi constituer des organes de dissémination du fruit, comme les ailes des samares ou les aigrettes de certaines akènes de composées[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Barral, J.A.; Sagnier, H., Dictionnaire d'agriculture, encyclopédie agricole complète, coll. « Hachette et cie », (lire en ligne), p. 301–302
  2. Bernard Boullard, Plantes & champignons, De Boeck Secundair, , p. 323

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]