Houaras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Houara.

Les Houaras sont une puissante tribu berbère guerrière profondément arabisé, d'origine libyenne tripolitaine ou ifriquiyenne, regroupant, avant l'arrivée des Arabes[1], les populations installées de la Tripolitaine au Fezzan. À partir de la Tripolitaine, les Houaras se sont dispersés partout au Maghreb, dans la partie orientale une partie d'entre eux se mêlèrent à la tribu arabe de Soleim et ont adopté leurs coutumes et leur langue. On les trouve aujourd'hui dans diverses régions du Maroc et de l'Algérie, de Tunisie et en Libye. Une partie des Touaregs appartient à cette tribu.

Tribus[modifier | modifier le code]

Les Haraktas, les Nememchas, les Henanchas[2] les Goumri, entre autres, font partie de cette tribu.

D'après Ibn Khaldoun, il y avait la tribu Wamanu issue de la tribu berbère des Banou Ifren qui occupait cette partie de l'Aurès[3],[4]. Une partie des Touaregs descendent des Houaras[5]. Les Kel Ahaggar du Hoggar proviennent des Houara, on les trouve aussi à Adrar[Lequel ?][6]. Ils sont voisins des Sanhadja et des Zénètes généralement[pas clair].

Histoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie berbère, p. 3513
  2. Histoire de l'Afrique septentrionale (Berbérie) depuis les temps les plus reculés jusqu'à la conquête française (1830). Par Ernest Mercier. Publié par Leroux, 1888. Notes sur l'article : v. 2, pp. 189 version en ligne
  3. Ibn Khaldoun, Histoire des Berbères
  4. La Revue de Paris, de Marc Le Goupils
  5. Les Touaregs du Hoggar (Ahaggar) : Avec 58 figures, 5 cartes et 32 photos. Par Henri Lhote, Édition: 2, p. 143. Publié par Payot, 1955
  6. L'Empire de Gao : histoire, coutumes et magie des Sonraï. Par Jean Boulnois, Boubou Hama. Publié par Librairie d'Amérique et d'Orient, 1954, pp. 36 Livre en ligne

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]