Helmut Hasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un mathématicien
Cet article est une ébauche concernant un mathématicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hasse.

Helmut Hasse (1898-1979) est un mathématicien allemand.

Il fut un des plus grands algébristes allemands de son époque, connu notamment pour ses travaux sur la théorie des nombres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir servi dans la Kaiserliche Marine durant la Première Guerre mondiale, il fit ses études à Göttingen puis à Marburg sous la direction de Kurt Hensel. Dans sa thèse, soutenue en 1921, Hasse démontra pour la première fois le théorème de Hasse-Minkowski, comme celui-ci est désormais appelé, sur les formes quadratiques de nombres rationnels.

Il est successivement professeur à l'université de Kiel, puis directeur de l'Institut mathématique de Halle. En 1934, il remplace Hermann Weyl au poste de directeur de l'Institut mathématique de Göttingen durant la période nazie ; bien qu'étant politiquement un nationaliste et qu'il ait demandé son adhésion au NSDAP en 1937, il ne parvint jamais à devenir membre du parti nazi car il était suspecté d'avoir des ascendants juifs.

Après la guerre, il travailla brièvement à Göttingen en 1945 mais en fut exclu par les autorités britanniques. Après de brefs travaux à Berlin, il devint professeur titulaire à Hambourg.

Il laisse à la postérité :

Son directeur de thèse était Kurt Hensel, et Hasse a eu entre autres comme étudiants de thèse Cahit Arf, Paul Lorenzen, Peter Roquette, Otto Schilling et Oswald Teichmüller.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]