Otto Schilling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schilling.
 Ne doit pas être confondu avec le mathématicien Otto Bernhard Schilling (1890-1945), géomètre, professeur à Dresde.
Otto Schilling
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
Highland ParkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse

Otto Franz Georg Schilling, né le à Apolda (Thuringe) et mort le à Highland Park (Illinois), est un mathématicien germano-américain spécialiste d'algèbre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Schilling était fils d'un maître fondeur de cloches à Apolda, où il fut collégien. À partir de 1930, il fut étudiant en mathématiques à Iéna, à Göttingen et à Marbourg. En 1934, il soutint un doctorat[1] dirigé par Helmut Hasse et conseillé par Emmy Noether[2]. Il fut ensuite post-doctorant au Trinity College de Cambridge et de 1935 à 1937 à l'Institute for Advanced Study puis, grâce à une bourse, à l'université Johns-Hopkins. À partir de 1939, il fut assistant à l'université de Chicago, où il devint professeur assistant en 1943, professeur associé en 1945 et professeur titulaire en 1958. En 1961, il passa à l'université Purdue, où il resta jusqu'à sa mort.

Schilling travailla par exemple (en partie avec Hasse) sur les algèbres à division, sur l'arithmétique des corps de fonctions et sur la théorie des valuations.

Harley Flanders (en) et Anatol Rapoport ont fait partie de ses étudiants de thèse[2].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • The Theory of Valuations, AMS, (lire en ligne)
  • (avec W. Stephen Piper) Basic Abstract Algebra, Allyn & Bacon,
  • (éditeur) Arithmetical Algebraic Geometry : Proc. Conf. Purdue University (dec. 1963), Harper & Row,

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Otto Franz Georg Schilling » (voir la liste des auteurs), dont la source était (de) Renate Tobies (de), Biographisches Lexikon in Mathematik promovierter Personen, .

  1. (de) Otto Schilling, « Über gewissen Beziehungen zwischen der Arithmetik hyperkomplexer Zahlsysteme und algebraischer Zahlkörper », Math. Ann., vol. 111,‎ , p. 372-398 (lire en ligne)
  2. a et b (en) Otto Franz Georg Schilling sur le site du Mathematics Genealogy Project

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]