Hannah John-Kamen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hannah John-Kamen
Description de l'image Hannah John-Kamen 2018.jpg.
Nom de naissance Hannah John-Kamen
Naissance (29 ans)
Anlaby, Yorkshire de l'Est
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Profession Actrice

Hannah John-Kamen, est une actrice anglaise, née le à Anlaby (Yorkshire de l'Est).

C'est son rôle de Dutch dans la série télévisée de science-fiction, Killjoys qu'elle incarne depuis 2015, qui la fait connaître au grand public et lui permet d'entamer une carrière au cinéma.

Dès lors, elle joue notamment dans des longs métrages comme Star Wars, Épisode VII : Le Réveil de la Force (2015), Ready Player One (2018), Tomb Raider (2018) et Ant-Man et la Guêpe (2018).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Elle est la plus jeune des trois enfants d'un psychologue légal nigérian et d'une mannequin norvégienne.

Elle fréquente l'école primaire à Kirkella et fait ses études secondaires à la Hull Collegiate School. Elle se fait ensuite former à la National Youth Theatre à Londres. En 2012, elle est diplômée de la Central School of Speech and Drama et décide d'entamer une carrière dans le milieu du divertissement[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2011, elle débute en prêtant sa voix pour les besoins du jeu vidéo Dark Souls[2] et en apparaissant dans un épisode de la série britannique Misfits. L'année suivante, elle décroche ses premiers rôles réguliers pour des séries comme Whitechapel et The Hour.

Mais c'est au théâtre qu'elle décroche son premier grand rôle, en jouant le rôle de Viva dans la comédie musicale Viva Forever, basée sur les chansons du groupe pop Spice Girls. La troupe se présente notamment sur la scène du Piccadilly Theatre mais les critiques négatives abrège les représentations, tout en saluant la performance d'Hannah John-Kamen, comme le fit le The Daily Mirror[1].

Elle fait donc un retour précautionneux à la télévision, en jouant dans une poignée d'épisodes de la série Happy Valley et en faisant son retour dans le doublage pour Dark Souls II.

L'année 2015 est placée sous le signe de la science-fiction : En effet, elle décroche un petit rôle dans le blockbuster Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force mais signe surtout pour le rôle principal féminin de la série télévisée Killjoys qui l'installe sur le petit écran[2],[3].

Elle s'exporte petit à petit, en s'invitant ensuite sur le plateau de séries télés comme Game of Thrones et Tunnel. Après une première apparition en 2011, elle ré intervient dans un épisode de la série Black Mirror, en 2016.

Mais c'est au cinéma qu'elle tente de percer, en acceptant des seconds rôles dans des grosses productions. C'est ainsi qu'en 2018, elle est successivement à l'affiche de trois blockbusters différents : le reboot de l'adaptation cinématographique du célèbre jeu vidéo, Tomb Raider, Ready Player One, un film de science-fiction réalisé par Steven Spielberg et le film de super-héros, Ant-Man et la Guêpe, jouant l'antagoniste principal[4] dans ce second volet des aventures d'Ant-Man appartenant à l'univers cinématographique Marvel[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

  • 2015 : The Ark de Kenneth Glenaan : Nahlab

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Clip vidéo[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[7].

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Behind the Voice Actors Awards 2015 : meilleur doublage féminin dans un second rôle dans un jeu vidéo et meilleur doublage par une distribution dans un jeu vidéo pour Dark Souls II

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Et aussi

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]