Graval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour la marque de fromage, voir Le Graval.
Graval
Image illustrative de l'article Graval
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Neufchâtel-en-Bray
Intercommunalité Communauté Bray-Eawy
Maire
Mandat
Laurence Desreumaux
2014-2020
Code postal 76270
Code commune 76323
Démographie
Gentilé Gravalois
Population
municipale
162 hab. (2014 en augmentation de 26,56 % par rapport à 2009)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 43′ 41″ nord, 1° 32′ 32″ est
Altitude Min. 145 m
Max. 236 m
Superficie 3,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Graval

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Graval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Graval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Graval

Graval est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie (anc. Haute-Normandie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Graval est située à moins de 10 km à l'est de Neufchâtel-en-Bray, sur la route départementale 7.

Elle couvre moins de 400 hectares[Note 1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site était déjà occupé au Moyen Âge, comme l'atteste la chapelle, présente en 1212[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve depuis 1926 dans l'arrondissement de Dieppe du département de la Seine-Maritime. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la sixième circonscription de la Seine-Maritime.

Elle fait partie depuis 1793 du canton de Neufchâtel-en-Bray[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont la commune est toujours membre, est modifié, passant de 23 à 70 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la communauté de communes du Pays Neufchâtelois créée au , et qui succédait au SIVOM de Neufchâtel-en-Bray, constitué en 1977.

Dans le cadre de l'approfondissement de la coopération intercommunale prévu par la Loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du , qui prévoit que les intercommunalités à fiscalité propre doievnt avoir, sauf exception, au moins 15 000 habitants, le schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) adopté en octobre 2016[3] prescrit la fusion de la communauté de communes la communauté de communes de Saint-Saëns-Porte de Bray et huit communes issues de la communauté de communes du Bosc d'Eawy pour former au la communauté Bray-Eawy, dont la commune est désormais membre.

Politique locale[modifier | modifier le code]

Les communes de Graval, Nesle-Hodeng, Neuville-Ferrières et Saint-Saire ont engagé en 2016 une réflexion en vue de se regrouper pour former une commune nouvelle, qui pourrait voir le jour au [4]. Bouelles, qui avait été initialement intéressé par cette démarche, a décidé de s'en retirer à l'été 2017[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[6]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1902   J. Videcoq    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 30 septembre 2013[7] Marc Turpin   Professeur
Démissionnaire
mars 2014 en cours
(au avril 2014)
Laurence Desreumaux    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2014, la commune comptait 162 habitants[Note 2], en augmentation de 26,56 % par rapport à 2009 (Seine-Maritime : +0,48 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
175 190 175 189 202 197 192 194 224
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
195 196 201 167 149 164 153 140 135
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
148 145 122 98 108 111 107 119 133
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
137 130 101 105 104 100 112 148 162
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre
  • Graval est le lieu de fabrication du fromage du même nom, le Graval.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. 400 hectares, soit moins d'un carré de 2 km sur 2.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon le site de la communauté de communes.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « La Seine-Maritime adopte sa nouvelle carte des intercommunalités et dit « oui » au futur pôle métropolitain de l’estuaire de la Seine », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne)
  4. Laurent Hellier, « Une fusion en commune nouvelle : Graval, Nesle-Hodeng, Neuville-Ferrières, Saint-Saire : les tractations ont commencé pour former une nouvelle commune. les contours du mariage restés longtemps secrets se dévoilent peu à peu », Le Réveil, édition Bresle Oise Somme, no 3513,‎ , p. 10.
  5. Laurent Hellier, « 100 % du conseil a dit non à la fusion des communes », Le Réveil, édition Bresle Oise Somme, no 3513,‎ , p. 10.
  6. « Les maires de Graval », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 6 août 2017).
  7. « Marc Turpin démissionne de la mairie », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.