Gonfalonier de l'Église

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armes des Gonzague avec l'insigne papal dû au gonfalonier Frédéric II de Mantoue.
Armes de la famille Montefeltro avec les insignes pontificaux, grâce au gonfalonier Frédéric III de Montefeltro.

Le gonfalonier de l'Église ou gonfalonier papal (en italien : Gonfaloniere della Chiesa, (« porte-étendard ») ; en latin : Vexillifer Ecclesiæ) était un dignitaire militaire et politique des États pontificaux.

Historique[modifier | modifier le code]

Le terme désigne au départ la personne qui porte la bannière papale pendant le combat, puis ce nom devient un titre cérémoniel et politique. Lors de sa nomination, le gonfalonier reçoit deux banderoles, une aux armes de l'Église (vexillum cum armis Ecclesiæ) et l'autre avec les armes du pape régnant (cum armis suis). Le gonfalonier avait le droit d'inclure des emblèmes ecclésiastiques (les clés de Saint-Pierre et l'« ombrellino ») sur ses propres blasons, logiquement seulement au cours de la durée de son mandat, mais cet usage a fini par devenir permanent. Le pape Innocent XII met fin à ce grade ainsi qu'à celui de capitaine général et les remplace par le grade de porte-drapeau de la Sainte Église romaine (italien : Vessilifero di Santa Romana Chiesa), qui devient héréditaire dans le Naro Patrizi[1].

Liste des gonfaloniers de l'Église[modifier | modifier le code]

Dates de fonction Portrait Gonfalonier Pape Notes
1059 — ? Robertoilguiscardo.jpg Robert Guiscard Nicolas II
(1059–1061)
[2]
v. 1118 Stephane le Normand[3] Avec Pier Leoni, défend le pape Gélase II de Cencio II Frangipane.
v. 1296 Jaume II.jpg Jacques II d'Aragon Boniface VIII
(1294–1303)
Roi de Sicile, puis roi d'Aragon, comte de Barcelone et roi de Valence. Gonfalonier, amiral et Capitaine général. Désigné pour engager les hostilités envers son frère Frederick II[4]
1377 — 1384 Ridolfo II da Varano di Camerino Grégoire XI
(1370–1378)
Désigné comme commandant de l'armée papale pendant les dernières années de la Papauté d'Avignon.
1384 — 1385 Charles III of Naples (head).jpg Charles III de Naples Urbain VI
(1378–1389)
Éxcomunié et destitué, ses forces battirent celles papales à Nocera, quand le pape voulut usurper ke royaume de Naples au profit de son neveu Francesco Moricotti Prignani[5].
1387 — ? Carlo Malatesta.jpg Carlo I Malatesta Urbain VI
(1378–1389)
Un condottiere[6].
v. 1399 Martín I de Aragón.jpg Martin Ier d'Aragon Antipape
Benoît XIII
Roi d'Aragon et de Sicile. Gonfalonier du Grand Schisme d'Occident, mais refuse d'engager les hostilités envers la France pendant le siège d'Avignon[7]
1403 — ? Amadio da milano, niccolò III d'este, 1439-41 ca.JPG Nicolas III d'Este Boniface IX
(1389–1404)
Un condottiere; Duc de Ferrare et de Modene. Engagé pour combattre Milan.
1406 — ? Ladislas of Naples (head).jpg Ladislas Ier de Naples Innocent VII
(1404–1406)
Roi de Naples; désigné pour aider Innocent VII contre le soulèvement romaina[8]. Battu à la bataille de Roccasecca en 1411, il abandonne le pape Grégoire XII en faveur de l'antipape Jean XXIII , qui le nomme gonfalonier de l'église[9].
1409 — 1411 15th-century unknown painters - Louis II of Anjou - WGA23561.jpg Louis II d'Anjou Antipape
Alexandre V
En conflit avec Ladislas Ier de Naples pour la possession du Royaume de Naples, il est désigné comme gonfalonier par la faction pisane et l'antipope Alexandre V. Malgré une victoire à Roccasecca, il abandonne la partie et rentre en France[10].
1412 — ? Gianfrancesco I Gonzaga.jpg Jean-François de Mantoue Grégoire XII
(1406–1415)
Un condottiere; seigneur de Mantue.
1431 — ? Niccolò Fortebraccio Eugène IV
(1431–1447)
Un condottiere; malgré son échec dans la reprise de Città di Castello, il est nommé Gonfalonier afin de combattre Sigismond de Luxembourg en Toscane et les Prefetti di Vico dans le Latium, mais il est évincé car il abusait de sa position afin de satisfaire ses intérêts. Par la suite, il s'allie au Duché de Milan contre le pape.
1433 — 1434 Giovanni Vitelleschi Eugène IV
(1431–1447)
Commandant des armées papales pendant une courte période.
1434 — 1442 Francesco Sforza.jpg Francesco Sforza Eugène IV
(1431–1447)
Un condottiere; bien que travaillant pour le duché de Milan, il est désigné Gonfalonier, la souveraineté sur la Marche d'Ancône étant la condition de l'armistice avec le pape. En 1434, celui-ci lui offre le titre de vicaire pontifical et de gonfalonnier de l'Église en échange de son service contre Milan[11]. Lost his position after Milan allied with the Papacy against him[12].
1442 — ? Niccolò Piccinino.png Niccolò Piccinino Eugène IV
(1431–1447)
Un condottiere. Aide Fortebraccio et Sforza contre la papauté, puis nommé Gonfalonier par le pape, il change de camp afin de reconquérir la Marche d'Ancône.
1444 — ? Louis XI of France.jpg Louis XI Eugène IV
(1431–1447)
Nommé pour ses actions en Suisse contre leagainst the Concile de Bâle et l'antipape Felix V.
v. 1455 Francesco Sforza Second mandat[13]. Maintenant duc de Milan.
1456 — 1458[14] Pedro Luis Borgia Calixte III
(1455–1458)
Captain général. Frère aîné de Rodrigo Borgia.
1462[15] — 1468 Federico da Montefeltro.jpg Federico da Montefeltro Pie II
(1458–1464)
Un condottiere; Comte d'Urbino. Nommé afin de combattre Sigismondo Malatesta, seigneur de Rimini. De nouveau désigné par Paul II contre la République de Venise, mais change de camp après la victoire de Molinella afin de prendre Rimini[16].
1474 — 1482 Federico da Montefeltro Sixte IV
(1471–1484)
Second mandat. Désormais Duc d'Urbino; il donne sa fille en épouse à Giovanni della Rovere neveu favori du pape qui régnera sur le duché à la mort Guidobaldo Ier de Montefeltro, fils unique de Federico.
1484[17] — 1489 Giovanni della Rovere Innocent VIII
(1484–1492)
Comme Capitaine général.
1489[18] — 1496 Niccolò di Pitigliano.jpg Niccolo Orsini Innocent VIII
(1484–1492)
Comme Capitaine général.
1496[19] — 1497 Buch2-318.jpg Giovanni Borgia Alexandre VI
(1492–1503)
Fil du pape; Duc de Gandie, Capitaine général ; mort assassiné.
29 mars 1500[20] — 1503 Cesareborgia.jpg Cesare Borgia Alexandre VI
(1492–1503)
Fils du pape; nommé cardinal, Duc du Valentinois et Capitaine général.
1504 — 1508? Guidobaldo montefeltro.jpg Guidobaldo Ier de Montefeltro Jules II
(1503–1513)
Un condottiere; Duc d'Urbino. Fils de Federico da Montefeltro[16],[21]
19 avril 1509 — 1510[22] Copia da Tiziano, alfonso I d'este.jpg Alphonse Ier d'Este Jules II
(1503–1513)
Duc de Ferrare et Capitaine général[23]. Commande les forces papales contre la République de Venise pendant la seconde phase de la Guerre de la Ligue de Cambrai. Le pape ayant conclu la paix avec les Vénitiens, Alphonse refusa de reconnaître le traité et fut excommunié et déclaré théoriquement déchu de ses possessions (1510), perdant le Modène, Carpi et Mirandola qui en 1511 furent occupées par les troupes pontificales[24].
1510[25] — ? Francesco II Gonzaga.jpg François II de Mantoue Jules II
(1503–1513)
Duc de Mantue et Capitaine général.
1513 — 1516 Raffaello, giuliano de' medici.jpg Julien de Médicis Léon X
(1513–1521)
Capitaine général, Duc de Nemours[26].
1516 — ? Duke-Lorenzo.jpg Laurent II de Médicis[16] Léon X
(1513–1521)
Capitaine général: commande les armées papales pendant la Guerre d'Urbino (1517), avant d'être blessé au siège de Mondolfo
1519 — ? Tizian 063.jpg Frédéric II de Mantoue Jules II
(1503–1513)
Duc de Mantue et Capitaine général, Capitaine général de la République de Venise[27].Ne pouvant s'opposer aux forces du Saint-Empire romain germanique, il ne peut empêcher le Sac de Rome[23],[28]
1 February 1537 — 1547 Pier Luigi Farnese di Tiziano.jpg Pierre-Louis Farnèse Paul III
(1534–1549)
Fils de Paul III; Duc de Parme et Plaisance, et de Castro[23].
1547 — 1551 Ottavio Farnese 1521-1586.jpg Octave Farnèse Paul III
(1534–1549)
Fils de Pier Luigi Farnese; , Duc de Parme et Plaisance et Duc de Castro[29]
V. 1565 Jacques Annibal de Hohenembs (ou Comte Hannibal de Altemps.)[30]
1566 — ? Ottavio Farnese 1521-1586.jpg Ottavio Farnese Pie V
(1566–1572)
Second mandat[31].
1572 — 1585 Giacomo Boncompagni Grégoire XIII
(1572–1585)
Fils du pape; destitué lors de l'élection du pape Sixte V.
v. 1621 — ? Odoardo Farnese.jpg Édouard Ier Farnèse Grégoire XV
(1621–1623)
Duc de Parme et Plaisance. Excommunié et interdit d'emblèmes papaux par Urbain VIII[30].
? — 1630 Carlo Barberini Urbain VIII
(1623–1644)
Frère du pape et de Antonio Marcello Barberini. Père de Taddeo Barberini.
1630 — 1636(?) Torquato Conti Urbain VIII
(1623–1644)
Duc de Guadagnolo et Generalfeldmarschall du Saint-Empire romain germanique
1639 — 1644 Taddeo Barberini clay sculpture.JPG Taddeo Barberini Urbain VIII
(1623–1644)
Neveu du pape, Prince de Palestrina, Commandant de l'armée papale pendant la Guerre de Castro. Part en exil 1644 après l'élection de Innocent X.
1641 — 1644 Maffeo Barberini bust.jpg Maffeo Barberini Innocent X
(1644–1655)
Fils de Taddeo Barberini.
? - 1689 Odescalchi Monnot Louvre RF4619.jpg Livio Odescalchi Innocent XI (1676-1689) Neveu du pape; Capitaine général[32]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Philippe Levillain, The Papacy: An Encyclopedia. Heraldry
  2. Alighieri, Dante. Trans. Musa, Mark. Divine Comedy: Inferno.
  3. Montalembert, Charles F. The Monks of the West from St. Benedict to St. Bernard, Vol. 6.
  4. Catholic Encyclopedia (1913)/Pope Boniface VIII, Catholic Encyclopedia, 1913
  5. Baddeley, Welbore. Charles III of Naples and Urban VI..
  6. (it) Anna Falcioni, « Carlo Malatesta », sur Treccani.it
  7. Chaytor, H.J. A History of Aragon and Catalonia..
  8. Muratori, Lodovico Antonio. Annali d'Italia ed altre opere varie: Dall'anno 1358 all'anno 1687, Vol. IV..
  9. Catholic Encyclopedia. Antipope John XXIII..
  10. Encyclopædia Britannica, 1911. Alexander V..
  11. Machiavelli, Niccolò. History of Florence.
  12. Ady, Cecilia M. A History Of Milan Under The Sforza..
  13. Vasari, Giorgio. Lives of the Most Eminent Painters Sculptors and Architects, Vol. III..
  14. Hollingsworth, Mary (2011): The Borgias. History's Most Notorious Dynasty. Quercus. (ISBN 978-0857389169). p.  56, 77.
  15. Mourby, Adrian. The Independent. In search of: Federico in Urbino. 13 novembre 2001.
  16. a, b et c Sloan, John. Dukes of Urbino..
  17. Hollingsworth, Mary (2011): The Borgias. History's Most Notorious Dynasty. Quercus. (ISBN 978-0857389169). p.  141.
  18. Hollingsworth, Mary (2011): The Borgias. History's Most Notorious Dynasty. Quercus. (ISBN 978-0857389169). p.  149.
  19. Hollingsworth, Mary (2011): The Borgias. History's Most Notorious Dynasty. Quercus. (ISBN 978-0857389169). p.  213.
  20. Hollingsworth, Mary (2011): The Borgias. History's Most Notorious Dynasty. Quercus. (ISBN 978-0857389169). p.  257, 259.
  21. Passavant, J.D. Rafael of Urbino and his Father, Giovanni Santi. Op. cit. The National Quarterly Review..
  22. Hollingsworth, Mary (2011): The Borgias. History's Most Notorious Dynasty. Quercus. (ISBN 978-0857389169). p.  341, 342.
  23. a, b et c Bascapè, Giacomo & al. Insegne e Simboli, Araldica Pubblica e Privata Medievale e Moderna. Ministero per i beni culturali e ambientali, Roma: 1983. Op. cit. Heraldry in Pre-Unification Italy..
  24. Roscoe, William. The life and pontificate of Leo the Tenth, Vol. II..
  25. Hollingsworth, Mary (2011): The Borgias. History's Most Notorious Dynasty. Quercus. (ISBN 978-0857389169). p.  342.
  26. Symonds, John A. Sketches and Studies in Italy and Greece..
  27. Setton, Kenneth M. The Papacy and the Levant (1204-1574). Vol. III. The Sixteenth Century to the Reign of Julius III.
  28. Hare, Christopher & al. Courts & Camps of the Italian Renaissance. 1908.
  29. Muratori, Lodovico Antonio. Annali d'Italia dal principio dell'era volgare sino all'anno MDCCXLIX, Vol. XIV..
  30. a et b Levillain, Philippe. The Papacy: An Encyclopedia. Heraldry..
  31. Ed. Crosby, Allan J. Calendar of State Papers, Foreign: Elizabeth. Vol. 8 (1566-1568). Elizabeth: February 1566..
  32. http://www.metmuseum.org/collections/search-the-collections/191112