Niccolò Fortebraccio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Niccolò Fortebraccio
Alias
Della Stella
Naissance
Sant'Angelo in Vado
Décès
Fiordimonte
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Profession

Niccolò Fortebraccio dit della Stella, né à Sant'Angelo in Vado en 1389, mort à Fiordimonte le , est un condottiere italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Niccolò Fortebraccio est le fils de Jacopo, « speziale » de Sant'Angelo in Vado, et de Stella, sœur de Braccio da Montone, duquel il a pris le nom de «Fortebraccio».

En 1426 et en 1429 Niccolò est au service de la République de Florence. Envoyé combattre contre Volterra et Lucques avec Guidantonio da Montefeltro, il est défait par Niccolò Piccinino en 1430.

L'année suivante le pape Eugene IV l'engage, le nomme gonfalonier de l'armée pontificale et lui ordonne de reconquérir Città di Castello, mais il échoue.

Il reçoit une condotta des Visconti du Duché de Milan et en 1433 il se dirige vers Rome. Giovanni Vitelleschi est envoyé à sa rencontre, mais il doit changer ses plans pour étouffer une révolte en Romagne, de fait Fortebraccio prend Tivoli. Il échappe à un attentat, prend Assise et épouse Ludovica da Battifolle.

Francesco Sforza prend la tête d'une ligue formée contre Fortebraccio. Le 15 août 1435 bat et fait prisonnier Leone Sforza, mais le 23 août Alessandro Sforza le défait lors du siège de Fiordimonte, près de Camerino.

Pendant qu'il tente de s'échapper avec ses hommes, il se blesse lors du franchissement à cheval d'un fossé, restant bloqué sous la bête. Dans cette position, il est blessé mortellement par Cristoforo di Forlì et expire deux heures plus tard.

Sa dépouille est enterrée à Assise.

Mariage est descendance[modifier | modifier le code]

Le 31 août 1434 il épouse Ludovica, fille de Francesco da Battifolle, Comte de Poppi qui lui donne un fils : Braccio Vecchio, lui aussi condottiere.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Claudio Rendina, I capitani di ventura, Newton Compton, Rome 1994Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

(it) « Niccolò Fortebraccio », sur Treccani.it