Frédéric Herpoel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Frédéric Herpoel
Image illustrative de l’article Frédéric Herpoel
Biographie
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance 16 août 1974
Lieu Mons
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
1981-1988Drapeau de la Belgique FC Havré
1988-1993Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1993-1997Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht0004 (0)
1997-2007Drapeau de la Belgique KAA La Gantoise0318 (2)
2007-2010Drapeau de la Belgique RAEC Mons0058 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1999-2004Drapeau : Belgique Belgique0007 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Frédéric Herpoel, né le 16 août 1974 à Mons, est un joueur de football belge évoluant au poste de gardien de but.

En club[modifier | modifier le code]

Anderlecht[modifier | modifier le code]

Repéré au club de Havré par le Sporting d'Anderlecht à 14 ans, Herpoel signe son premier contrat pro avec les Mauves en 1994. Il n'entre pas vraiment en ligne de compte chez les Mauves, devant se contenter d'un statut de réserviste, derrière notamment Filip De Wilde, puis Geert de Vlieger. Pour jouer, le joueur doit quitter le Sporting.

La Gantoise[modifier | modifier le code]

En août 1997, Herpoel rejoint le club du KAA La Gantoise, suivant l'entraîneur Johan Boskamp, et le coach des gardiens Nico de Bree, qui quittent également le Sporting. où il devient un monument, jouant plus de 300 matches pendant plus de 10 ans (1997-2007). Après deux saisons, le gardien devient le capitaine des Buffalos. Le 27 août 2006, Frédéric Herpoel a joué son 300e match pour son club gantois. Le match contre l’équipe de Charleroi fut remporté 2 buts à 1[1].

Le gardien inscrit par ailleurs deux buts sous la vareuse des Buffalos. Le premier face à son ancien club d'Anderlecht lors de la saison 97-98 sur une montée de dernière minute pour offrir l'égalisation à ses couleurs (1-1). Cette réalisation a été discutée, les images ne permettant pas d'établir avec certitude la paternité du but, compte tenu de la mêlée devant le but anderlechtois. La seconde réalisation ne souffre d'aucune discussion, Herpoel transformant un penalty face à Mouscron en 2006.

Au terme de la saison 2006-07, le contrat du portier wallon n'est pas prolongé, et Herpoel se retrouve sans club.

RAEC Mons[modifier | modifier le code]

Dégoûté par l'attitude de la direction gantoise, qui lui avait promis une prolongation, Herpoel pense arrêter sa carrière. Il est par la suite en contact avec Malines et Saint-Trond en Belgique, et avec Cannes (France) et Roda (Pays-Bas) à l'étranger. Il faut attendre la fin du mois de novembre avant de voir le gardien rebondir. Westerlo et Mons font une offre au gardien, qui choisit de retourner dans sa région d'origine. A partir de janvier, il prend la place de titulaire, qu'il conservera pendant 18 mois. Il est versé dans le noyau B du RAEC Mons lors de la saison 2009 - 2010 (saison pendant laquelle il ne joua aucun match). Il met fin à sa carrière en mai 2010.

En sélection[modifier | modifier le code]

Sélectionné 35 fois en équipe nationale, il n’a cependant joué que 7 matchs pour celle-ci[2]. Sélectionné par Robert Waseige, il honore sa première cap en montant au jeu suite à la blessure de Philippe Vandewalle lors d'un amical aux Pays-Bas en septembre 1999 (5-5).

Il prend part du banc à l'Euro 2000, et doit attendre le début de l'année 2002 pour retrouver les terrains avec la vareuse nationale lors d'un amical en Grèce (défaite 3-2), suivi quelques jours plus tard par une première titularisation face à la Slovaquie (1-1). Il est sélectionné pour la Coupe du Monde 2002, mais ne monte pas au jeu.

Il prend encore part à des bribes de matches amicaux en Pologne, en Algérie, contre la France et en Allemagne. Sa dernière sélection a lieu en août 2005, mais il ne quittera pas le banc.

L'après-carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir rangé les crampons, l'ancien gardien des Diables s'est reconverti comme consultant pour la chaîne de télévision privée RTL, commentant les rencontres de Coupe de Belgique et de Ligue des Champions. En avril 2018, il devient conseiller du club de Mons-Quévy, mais quitte ses fonctions à peine un mois plus tard.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]