Gilles Verdez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gilles Verdez
Image illustrative de l’article Gilles Verdez
Gilles Verdez en 2012.

Nom de naissance Gilles André Verdez
Naissance (58 ans)
Saint-Germain-en-Laye (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Journaliste
Chroniqueur
Ecrivain
Spécialité Football
Médias
Distinctions honorifiques Prix du scoop du Festival d'Anjou 1991
Prix de littérature politique Edgar-Faure 2013
Médias actuels
Pays Drapeau de la France France
Média Presse écrite, radio et télévision
Fonction principale Chroniqueur dans l'émission Touche pas à mon poste ! sur C8
Historique
Presse écrite France-Soir
L'Équipe
Le Parisien
Radio RTL
Europe 1 (2014-2015)
Télévision C8 (depuis 2013)
CNews (2018)

Gilles Verdez, né le à Saint-Germain-en-Laye, est un journaliste et chroniqueur dans l'audiovisuel français.

Ayant exercé sa profession de journaliste dans la presse écrite entre 1989 et 2012 en commençant comme reporter au Parisien et en étant directeur adjoint puis directeur des sports à France-Soir, il est aussi présent à la radio et à la télévision, se distinguant notamment comme chroniqueur quotidien dans l'émission Touche pas à mon poste ! sur C8 depuis 2013.

Il est également coauteur de nombreux ouvrages sur le football en France et la politique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Gilles Verdez naît le à Saint-Germain-en-Laye[1],[2].

Il s'est marié une première fois à Cuba[3]. En 2022, il se remarie avec une femme prénommée Fatou[4]. Il a une fille d'un précédent ménage et sa nouvelle femme a également des enfants[5].

Formation professionnelle[modifier | modifier le code]

Gilles Verdez est diplômé du Centre de formation des journalistes de Paris (promotion 1988)[6].

Presse écrite[modifier | modifier le code]

Gilles Verdez devient journaliste-reporter au journal Le Parisien en 1989 et y exerce jusqu'en 1996. Il est sur l'une des tribunes qui s'écroulent et fait partie des blessés, le , lors de la catastrophe de Furiani lors de la demi-finale de la Coupe de France[1],[2],[7].

De 1996 à 1999, il est grand reporter au journal L'Équipe[réf. nécessaire].

En , alors rédacteur en chef du Parisien, il est licencié par le directeur général Jean Hornain, avec le directeur de la rédaction Dominique de Montvalon et l'autre rédacteur en chef Philippe Duley, en raison d'une baisse des ventes de 4 %[8].

En , il devient directeur adjoint de la rédaction de France-Soir puis directeur du service des sports d' à la fermeture, en .

Audiovisuel[modifier | modifier le code]

Émissions[modifier | modifier le code]

Gilles Verdez fait sa première apparition à la télévision en 1990, dans l'émission de débats Ciel mon mardi ! présentée par Christophe Dechavanne sur TF1, en intervenant lors d'un numéro sur le nucléaire. Il intervient également dans un reportage du journal télévisé de TF1[réf. nécessaire].

Il est chroniqueur dans l'émission On refait le match sur RTL. Il intervient comme consultant sportif sur I-Télé devenue CNews et sur RFI.

Depuis septembre 2013 il est chroniqueur dans l'émission Touche pas à mon poste ! de Cyril Hanouna sur C8[9]. Il a aussi été chroniqueur de Cyril Hanouna à la radio de 2014 à 2015 dans l'émission Les Pieds dans le plat sur Europe 1. Depuis son arrivée dans l'émission Touche pas à mon poste !, il est connu pour ses coups de gueule, sa voix nasillarde et son côté décalé, déclenchant régulièrement des polémiques[10],[11],[12],[13].

Tout en restant consultant sur CNews et chroniqueur dans TPMP, il participe à d'autres émissions : en 2015-2016, il a été chroniqueur dans l'émission Touche pas à mon sport ! en tant que spécialiste du football.

En , il prend la présentation d'un nouveau rendez-vous quotidien sur la chaîne d'information CNews intitulé Le journal des faits divers diffusé en début d'après-midi. L'émission est vite renommée Le grand JT des faits divers pour des questions de droits[14],[15]. Déprogrammée en , en raison de l'actualité du Mouvement des Gilets jaunes, l'émission n'est pas reconduite par CNews en [réf. nécessaire].

En 2020, il fait une apparition dans la série Validé de Franck Gastambide, avec toute l'équipe de TPMP, où il y interprète son propre rôle de chroniqueur.

Scandale télévisé entre JoeyStarr et Gilles Verdez[modifier | modifier le code]

Le , alors que Touche pas à mon poste ! est diffusé en direct, l'animateur-producteur Cyril Hanouna envoie Gilles Verdez déguisé en livreur de pizzas importuner le rappeur Joey Starr alors en coulisses avant son propre direct pour l'émission La Nouvelle Star où il est juré. Celui-ci goûte peu la plaisanterie et encore moins les tentatives du journaliste de l'embrasser, et après lui avoir lancé un avertissement, lui assène alors une gifle, toujours en direct dans TPMP, devant deux millions de téléspectateurs[16]. Cet acte inattendu provoque d'abord l'hilarité puis la stupéfaction sur le plateau et la caméra revient sur la loge de la Nouvelle Star et l'on voit un rapide coup de pied de JoeyStarr destiné à éloigner Verdez. Ce dernier se retire et Cyril Hanouna remarque sur l'écran que son chroniqueur saigne à la tempe, blessé par une bague de Morville. Cyril Hanouna entre alors dans une colère incontrôlée, et multiplie les menaces à l'antenne envers le chanteur[16]. Lors du prime de la Nouvelle Star, l'animatrice Laurie Cholewa évoque brièvement l'événement afin d'avoir la réaction de JoeyStarr. Celui-ci refuse net de s'excuser, déclarant : « On n’est pas des pantins, tu vas chez les gens, tu t’annonces, ça s’appelle le respect »[17].

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel, face à l'ampleur prise par l'« affaire », publie le une mise en garde contre C8[18].

Justice[modifier | modifier le code]

En 2021, il est condamné à 5 000 euros pour diffamation envers Bernard de La Villardière qu'il avait notamment traité d'« islamophobe »[19].

Résumé de carrière dans les médias[modifier | modifier le code]

Parcours en radio[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Intervenant/consultant sur I-Télé devenue CNews
  • Depuis 2013 : Touche pas à mon poste ! (D8 devenue C8) : chroniqueur
  • De à  : Touche pas à mon sport ! (C8) : chroniqueur
  • De à  : Le grand JT des faits divers (initialement nommé Le journal des faits divers) (CNews) : présentateur
  • 2019-2020 : C'est que de la télé (C8) : chroniqueur

Publications[modifier | modifier le code]

Gilles Verdez a publié des ouvrages aussi bien sur le milieu sportif (en particulier le football) que sur la politique :

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Gilles Verdez », sur Gala (consulté le ).
  2. a et b « Gilles Verdez », sur Voici (consulté le ).
  3. « Gilles Verdez (TPMP): son premier mariage a été validé par les esprits! », sur Public.fr (consulté le )
  4. Antoine GERMAIN, « Qui est Fatou, la compagne de Gilles Verdez ? », sur www.programme-tv.net, (consulté le )
  5. « Gilles Verdez, sa famille recomposée avec Fatou : "C'est pas toujours évident" », sur www.purepeople.com (consulté le )
  6. « Verdez, Gilles - Annuaire en ligne des anciens élèves du Centre de Formation des Journalistes », sur reseaucfj.com (consulté le ).
  7. « Furiani, 20 ans après », sur www.lexpress.fr.
  8. « Le Parisien décapité », sur lejdd.fr, (consulté le ).
  9. « L'Équipe de Touche Pas à mon Poste », sur www.d8.tv (consulté le )
  10. Émilie Geffray, « TPMP : Gilles Verdez crée la polémique », lefigaro.fr, 10 avril 2014.
  11. Clément Garin, « "Vous êtes des manipulateurs" : Violent clash entre Bernard de la Villardière et les chroniqueurs de TPMP », telestar.fr, 26 février 2018.
  12. Audrey Kucinskas, « Critiqué par Gilles Verdez, Benjamin Biolay juge qu'il est un "type aigri" », lexpress.fr, 22 décembre 2017.
  13. « Racisme chez Miss France : Gilles Verdez dérape et crée la polémique », ladepeche.fr, 21 décembre 2015.
  14. Christophe Gazzano, « "Affaires suivantes" : Dominique Rizet et Philippe Gaudin à la tête d'une émission de faits divers sur BFMTV », sur ozap.com, Puremédias, (consulté le ).
  15. Kevin Boucher, « Audiences : Gilles Verdez démarre très faiblement sur CNews », sur ozap.com, Puremédias, (consulté le ).
  16. a et b Anouk Perry, « Cyril Hanouna visé par le CSA après « l’affaire » JoeyStarr VS Gilles Verdez », sur Madmoizelle.com, .
  17. « Joeystarr met une gifle à Gilles Verdez, Hanouna crée un scandale », sur Les Inrocks, .
  18. Conseil supérieur de l'audiovisuel, « Séquence dans l’émission "Touche pas à mon poste !" du 19 avril 2016 : mise en garde de D8 », sur www.csa.fr, .
  19. Akhillé Aercke, « Gilles Verdez condamné pour diffamation envers Bernard de la Villardière : ce joli cadeau que lui a fait Cyril Hanouna pour l'aider ! (VIDEO) », sur www.programme-tv.net, (consulté le )
  20. « Les prix depuis 2007 », sur http://www.prixedgarfaure.fr/ (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :