Georges Gros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gros.
Georges Gros
Jgros.jpg
Georges Gros en 2004.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
NîmesVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Jòrgi GròsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant
Autres informations
Genre artistique
Distinction
Prèmi Joan Bodon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Georges Gros, en occitan Jòrgi Gròs, né le à Nîmes (Gard) et mort le à Nîmes[1], est un enseignant, conteur et écrivain français de langue occitane.

Enseignant et pédagogue, membre de l'école Freinet, il a été un des moteurs de l'occitanisme dans la région du Gard.

En hommage à son action, une des deux calandretas de Nîmes porte son nom.

Descendance[modifier | modifier le code]

Lise Gros
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Père
Georges GrosVoir et modifier les données sur Wikidata

Il est le père de Martine Gros Aguilera née en 1948, poètesse et de la conteuse et écrivaine Lise Gros, née en 1943[2].

Donnant dans la poésie et le roman, elle est animée par le désir de « faire parlar lo pais » (« faire parler le pays »)[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Cité nouvelle (1975)
  • Lo batèu de pèira (1984)
  • Còntes de la planeta e dau planàs (1985)
  • Còntes de la Fònt de Nimes (1997)
  • Ai bèus jorns (2006)
  • Ai ribas de la mar bèla (2009)
  • Contes de la garriga nauta (2009)
  • Lei bugadièiras blavas (2014)

Références[modifier | modifier le code]

  1. carnet.midilibre.fr
  2. Serge Velay, Michel Boissard et Catherine Bernié-Boissard, « Gros Lise », dans Petit dictionnaire des écrivains du Gard, Nîmes, Alcide, (ISBN 978-2-917743-07-2), p. 118.
  3. Bernié-Boissard, Boissard et Velay 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]