École Calandreta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les établissements scolaires Calandreta (en occitan, petite alouette) sont des écoles et collèges bilingues franco-occitans. La première école Calandreta a vu le jour à Pau (Pyrénées-Atlantiques) en 1979. Le premier collège Calandreta ouvre en à Lattes (Hérault).

À certains d'entre eux ont succédé des écoles publiques bilingues comme cela a été le cas à Cuers[1] en 2004, école qui avec l'école publique Frédéric-Mistral de Maillane et l'école maternelle des Orangers à Nice sont les seules écoles publiques bilingues de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Présentation[modifier | modifier le code]

Un groupe de collégiens de 5e, après une séance de robotique au CDI, avec deux intervenants de l'INRIA.

Elles sont l'équivalent occitan de Diwan pour le breton, Ikastola pour le basque, La Bressola pour le catalan ou ABCM-Zweisprachigkeit pour les germanophones d'Alsace-Moselle[2], tous ces réseaux se retrouvent au sein de la structure Eskolim.

En septembre 2021, il existe soixante-quatre écoles, trois collèges et un lycée, répartis sur dix-neuf départements, pour plus de 3 900 élèves scolarisés [3][source secondaire nécessaire].

Les Calandretas sont des écoles associatives à participation active des parents et laïques. La méthode pratiquée est celle de l'immersion linguistique précoce[2]. L'enseignement dispensé suit les programmes de l'Éducation nationale. La pédagogie y est active, inspirée des techniques Freinet, pour accompagner l'enfant vers l'autonomie, le partage et la citoyenneté[2]. Les enseignants suivent une formation en pédagogie institutionnelle[2] et ont longtemps bénéficié des cours de René Laffitte[4].

Il existe donc trois collèges, à Pau, Toulouse et Montpellier ; un quatrième a ouvert à Maraussan à côté de Béziers en , depuis la rentrée 2016, l'établissement de Montpellier accueille des classes de Lycée. Les trois premiers bacheliers ont obtenu leur diplôme en .

Calandreta dispose d'un établissement d'enseignement supérieur occitan APRENE (basé à Béziers) où sont formés les professeurs d'écoles Calandreta[5],[6]. APRENE est reconnu par l'Éducation nationale et affilié à l'ISLRF (Institut supérieur des langues de la République française (br)).

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Les Fabulous Trobadors ont consacré une chanson aux Calandretas dans leur album de 1995 Ma ville est le plus beau park.
  • Marcel Amont a consacré une chanson à Calandreta dans son album La Hesta en 1981.
  • Jean Falissard dans son album Occitània produit par Claude François Junior et sorti en 2001 a aussi créé une nouvelle chanson intitulée Calandreta.
  • Un disque (CD) Viatge en lenga dont le projet actif travaille la pratique des diverses formes d'occitan à travers une quinzaine de chansons, a été enregistré par des Calandrons et des enfants de la filière bilingue et est sorti en 2008. Direction artistique Joan Francés Tisnèr. Arrangements Joan Francés Tisnèr et Romain Baudoin. Coédition Calandreta - Cap'Oc - Oc bi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lien brisé http://www.varmatin.com/article/var/une-ecole-bilingue-francais-provencal-a-cuers.387432.html
  2. a b c et d Chantal Dompmartin-Normand, « Collégiens issus de Calandreta : quelles représentations de l'occitan ? », Langage et société, vol. 101, no 3,‎ , p. 35 (ISSN 0181-4095 et 2101-0382, DOI 10.3917/ls.101.0035, lire en ligne, consulté le ).
  3. « Effectifs Confederacion Calandreta », sur calandreta.org (consulté le ).
  4. Richard Lopez, « La formation des regents de Calandreta : un pari sur la dévolution de la pédagogie institutionnelle », Recherche et formation, no 95,‎ , p. 89–105 (ISSN 0988-1824, DOI 10.4000/rechercheformation.7229, lire en ligne, consulté le )
  5. « APRENE - ETABLISSEMENT PRIVE SUPERIEUR D'ENSEIGNEMENT DE L'OCCITAN », sur Fabert (consulté le )
  6. « Aprene - Pedagogia Calandreta », sur Aprene (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]