Galette comtoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Galette comtoise
Image illustrative de l’article Galette comtoise

Autre(s) nom(s) Galette bisontine
Lieu d’origine Franche-Comté
Date XIVe siècle
Place dans le service pâtisserie ou dessert
Température de service ambiante
Ingrédients galette à base de pâte à choux aromatisée à la fleur d'oranger
Mets similaires galette, galette des Rois, gâteau de ménage
Classification galette, pâtisserie, cuisine franc-comtoise

La galette comtoise est une pâtisserie traditionnelle de la cuisine franc-comtoise, variante de galette des Rois à base de pâte à choux, aromatisée à la fleur d'oranger, dont l’origine remonte au XIVe siècle[réf. nécessaire].

Historique[modifier | modifier le code]

La galette comtoise est originaire de Besançon, qui se situe dans l'actuelle région Bourgogne-Franche-Comté dans le département du Doubs. Elle a été créée au XIe siècle[réf. nécessaire]. Elle est également appelée la “galette bisontine”[1].

À cette époque, les chanoines (Fonction dans la hiérarchie religieuse) du chapitre de Besançon désignent leur dirigeant en cachant une pièce d'argent dans le pain. Par la suite, le pain a été remplacé par une brioche, puis par une sorte de pâte à pain caramélisée, avant d'en arriver à la fameuse galette comtoise[réf. nécessaire].

Cette galette est une variante franc-comtoise de la galette des Rois à la frangipane, généralement consommée lors de l'Épiphanie.

Cette variante du gâteau de ménage est une recette simple, populaire, économique, individuelle ou familiale, parfois agrémentée de pépites de chocolat[2].

Autres pâtisseries de Franche Comté[modifier | modifier le code]

La galette Comtoise n’est pas la seule spécialité de Franche-Comté. En effet, il existe au moins quatre autres recettes de tartes et galettes.

Nous avons en premier, la tarte jurassienne. Elle est préparée avec un fond de pâte sablée qui est garni de crème de noisette.

Il y a la "Tarte au Goumeau", autrement appelé: "cumeau", "goumeau" ou "kemeau". Le nom associé correspond à la pâte utilisée: pâte sablée, feuilletée, brisée ou pâte à pain. Cette recette est un mélange d'œufs, de crème et de farine aromatisée ou non de quelques gouttes de fleur d'oranger. Elle ressemble à un « far » breton.

Nous avons également la "sèche" qui est une pâte feuilletée recouverte de beurre et de sucre caramélisé. Elle est très fine et comme son nom l’indique, elle est assez sèche.

Et enfin, il y a le "papet", c’est une tarte originaire du Haut Jura. Elle est souvent aromatisée de fleur d’oranger et faite soit avec une pâte brisée ou une pâte briochée.

Accompagnements[modifier | modifier le code]

Différentes boissons peuvent accompagner ce dessert, il y a plusieurs alternatives mais l’accord avec les bulles est la meilleure combinaison[3].

Il y a tout d’abord, les vins du Bugey qui sont des vins mousseux rosés, du département de l’Ain.

Également, le crémant du Jura, un mousseux produit dans le vignoble du Jura[4].

La Mortuacienne qui est une limonade artisanale de Rième boissons provenant de Morteau[5].

Et enfin, l’Elixia qui est limonade artisanale du massif jurassien, créé à Champagnole grâce à une recette qui n'a pas changé depuis 1856.

Elle est souvent mangée au goûter avec un thé ou une salade de fruits[réf. nécessaire].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « SONDAGE. Galette des rois, plutôt comtoise ou frangipane ? », sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté (consulté le )
  2. « La recette de la galette comtoise | Doubs », sur www.doubs.travel (consulté le )
  3. « Galette comtoise : une touche sucrée | Montagnes du Jura », sur www.montagnes-du-jura.fr (consulté le )
  4. « Le vignoble / La région Jura / Jura / Régions / Vins VignesVignerons », sur www.vinsvignesvignerons.com (consulté le )
  5. « Rième boissons - limonade artisanale et sirop artisanal depuis 1921 », sur www.rieme-boissons.fr (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]