Gaël Duval (entrepreneur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaël Duval (homonymie) et Duval.
Gaël Duval
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour
Fondateur et P-DG de JeChange.fr et de La French Touch Conference

Gaël Duval, né le à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est un entrepreneur français du secteur de l'Internet. Il est le fondateur et P-DG de JeChange.fr et de La French Touch Conference. Depuis février 2016, il siège au Conseil national du numérique.

Formation[modifier | modifier le code]

Après son baccalauréat, Gaël Duval choisit des études de droit. Il obtient une licence de Droit des affaires de l'Université Panthéon-Assas en 1992[1].

Activités professionnelles[modifier | modifier le code]

Entrepreneur du web[modifier | modifier le code]

Lors de l'émergence de l'Internet en 1995, alors âgé de 24 ans, il fonde sa première société Alpaga, agence de marketing interactif. En 1999, il revend Alpaga au groupe de communication BBDO Paris[2], qui fusionne cette société avec BLL, le pôle interactif du groupe créé par Loïc Le Meur. Cette fusion donnera naissance à B2L (aujourd'hui renommée B2L Proximity)[3], élue "Agence de l'année" en 2000 lors de la cérémonie des Clics d'Or.

En 2000, il lance avec différents entrepreneurs, dont Philippe Hayat et Fabrice Grinda, le 1er incubateur de start-up Kangaroo Village[4].

En 2004, il crée l’agence UN77, spécialisée dans la communication numérique sur lieux de vente. La même année, Gaël Duval lance le magazine trimestriel BAG (Beautiful Address Guide)[5],[6], consacré au shopping, dont il est le directeur de la publication.

En 2005, il fonde Nextedia7, avec Henri Le Menestrel, Loic Fleury et Marc Ménasé la première agence média digitale en fusionnant UN77 avec l'agence AddviseMedia.

En août 2007, alors que l'entreprise comptabilise 300 employés, elle est revendue au groupe Lagardère.  

Fin 2006, Gaël Duval crée JeChange.fr, premier service indépendant de conciergerie pour le déménagement destiné à la gestion et la réduction des factures courantes. 8

En 2009, JeChange.fr rachète la société DSLvalley, leader français de la comparaison et de l’information dans l’univers des télécoms, pour accélérer son développement. Les 15 salariés de DSLvalley sont intégrés au sein de la société JeChange.fr. Lauréate du Pass French Tech en septembre 2016, l'entreprise compte actuellement 110 personnes basées à Agen et Paris et a généré un chiffre d’affaires de plus de 10 millions en 2015[7].

Dans le cadre de son soutien à l’écosystème numérique, il participe au Mouvement des Pigeons aux côtés de plusieurs personnalités du secteur dont Jean-David Chamboredon. Il cofonde en 2012 France Digitale, une association réunissant entrepreneurs et investisseurs du numérique[8]. Il est administrateur de cette dernière jusqu'en 2014.

En 2014, il lance La French Touch Conference, un évènement réunissant des personnalités françaises et américaines de l'entrepreneuriat et de l'innovation, telles que Sean Rad, fondateur de Tinder, Ludovic Le Moan, directeur général de Sigfox ou encore l’écrivain Harlan Coben et le designer Ora-ïto. La French Touch Conference est une vitrine de la réussite de la French Tech et a reçu le soutien et le parrainage d'Axelle Lemaire, d'Emmanuel Macron et de Fleur Pellerin[9],[10]. Depuis sa création, cet événement se produit une fois par an à New-York au mois de juin.

La 3e édition du 21 et 22 juin 2016 à New-York a été marquée par le soutien du Président de la République française François Hollande lors d'une rencontre d'entrepreneurs français organisée par Gaël Duval [11] et par la création le 20 juin 2016 d'une opération unique au monde : Pitch in the Plane. Durant tout le vol d'un avion commercial d'OpenSkies entre Paris et New York, plusieurs entrepreneurs voulant conquérir le marché américain ont participé à un concours de start-up devant un jury composé d'investisseurs[12].

En 2017, deux nouvelles éditions viennent s'ajouter à celle-ci : une "non-conférence" à San Francisco en janvier ayant pour but de rapprocher les startups et investisseurs français et américains ainsi qu'un événement à Shanghai en octobre, identique au modèle new-yorkais[13].

Business angel et investisseur[modifier | modifier le code]

En tant que business angel, Gaël Duval soutient plus d’une quinzaine de startups de l'économie numérique[14].

Il est également investisseur au sein de fonds tels que ISAI, The Refiners et Daphni[15].

Conseil national du numérique[modifier | modifier le code]

Gaël Duval est nommé membre du Conseil national du numérique par décret présidentiel le 8 février 2016[16],[17].

Famille[modifier | modifier le code]

Gaël Duval est le frère de Tristan Duval, actuel maire de Cabourg (Calvados).[réf. nécessaire]

Il est marié à Hélène Verrier-Duval, professeur de yoga et fondatrice de YUJ, marque française de vêtements de yoga haut de gamme[1],[14].

Politique[modifier | modifier le code]

Aux côtés d'autres entrepreneurs du numérique français tels que Marc Simoncini ou Frédéric Mazzella, Gaël Duval soutient le mouvement En marche ! d'Emmanuel Macron[18],[19],[20].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Gaël Duval, Monts Et Merveilles », Forbes,‎ (lire en ligne)
  2. « Alpaga dans le giron de BBDO - Stratégies », Stratégies,‎ (lire en ligne)
  3. « Les agences interactives rentrent dans le rang - Stratégies », Stratégies,‎ (lire en ligne)
  4. « Incubateurs : Kangaroo Village est né », usinenouvelle.com,‎ (lire en ligne)
  5. « Gaël Duval lance Bag, trimestriel de shopping et de tendances - Stratégies », Stratégies,‎ (lire en ligne)
  6. « Trois magazines s'adonnent au lèche-vitrines. », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  7. « Le Pass French Tech, plébiscité par les start-up », Les Echos Business,‎ (lire en ligne)
  8. « France Digitale, une nouvelle association pour le numérique se dévoile », BFM Business,‎ (lire en ligne)
  9. 01net, « A. Lemaire et F. Pellerin lanceront la French Touch Conférence de New York », 01net,‎ (lire en ligne)
  10. « French Touch Conference: les startups françaises sont à l'assaut de New York: Gaël Duval, dans Le Grand Journal de New York - 21/06 1/4 », sur bfmbusiness.bfmtv.com, (consulté le 23 décembre 2016)
  11. « François Hollande soutient le numérique « made in France » à New York - 25/04 », sur itespresso.fr, (consulté le 23 décembre 2016)
  12. « La French Tech s'envole pour New York - 22/06 », sur LesEchos, (consulté le 23 décembre 2016)
  13. « Shanghai et San Francisco dans la ligne de mire », Les Echos Business,‎ (lire en ligne)
  14. a et b « Gaël Duval, booster numérique », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  15. « Déclaration d’intérêts – Gaël Duval », sur cnnumerique.fr (consulté le 21 août 2017)
  16. Décret du 8 février 2016 portant nomination au Conseil national du numérique (lire en ligne), JORF n°0034 du 10 février 2016 texte n° 89
  17. « Les 30 nouveaux membres du Conseil national du numérique... et d'où ils viennent », usine-digitale.fr,‎ (lire en ligne)
  18. « Mouvement En Marche: « Le but est de redonner espoir et faire en sorte que les choses soient exécutées », Gaël Duval – 31/08 », sur bfmbusiness.bfmtv.com, (consulté le 23 décembre 2016)
  19. « « En marche ! »: « J'essaie d'apporter à Emmanuel Macron une vision d'entrepreneur sur un monde qui change vite », Gaël Duval », sur bfmbusiness.bfmtv.com, (consulté le 23 décembre 2016)
  20. « Emmanuel Macron : qui sont ses réseaux et soutiens ? », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)