Frédéric Mazzella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Frédéric Mazzella, né le à Nantes, est un chef d'entreprise français, cofondateur de la plateforme de covoiturage BlaBlaCar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un professeur de mathématiques et d'une professeur de français, il a grandi à Sérigné (Vendée)[2]. Il a étudié comme boursier au lycée Henri-IV en maths-sup et spé, étant reçu à l'École normale supérieure en physique puis à l'université Stanford (États-Unis) entre 1999 et 2002, payant son inscription en travaillant en parallèle pour la NASA[1],[3].

En 2006, il cofonde covoiturage.fr (devenu BlaBlaCar en 2013), une plate-forme permettant de mettre en relation des personnes souhaitant effectuer un covoiturage. Les débuts sont difficiles (il emprunte 70 000 euros à sa formation à l'INSEAD, qu'il rembourse en 2013) et il ne se verse son premier salaire qu'en 2009. Xavier Niel dit de Frédéric Mazzella qu'il est « la plus grande star française de l'Internet »[1]. À l'automne 2015, l'importante levée de fonds réalisée par son entreprise le met sur le devant de la scène[4],[5].

En mai 2015, il lance avec d'autres chefs d'entreprise le mouvement « Reviens Léon, on innove à la maison ! », afin d'inciter les entrepreneurs français expatriés à revenir innover dans leur pays[1],[5].

En parallèle de sa carrière professionnelle, il est passionné de musique, ayant étudié au Conservatoire national de musique de Paris[1]et jouant de quatre instruments, dont le violon et le piano[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Marie-Pierre Gröndahl, « Frédéric Mazzella - Le créateur de BlaBlaCar vient de lever 200 millions de dollars auprès d'investisseurs », Paris Match, semaine du 1er au 7 octobre 2015, pages 102-103.
  2. Donald Hébert, « BLABLACAR. Musicien, stratège, patriote... 10 choses à savoir sur Frédéric Mazzella », tempsreel.nouvelobs.com, 21 septembre 2015.
  3. Juliette Deborde, « Frédéric Mazzella. Transporté », liberation.fr, 1er octobre 2014.
  4. Richard Poirot, « Frédéric Mazzella, Blabla cash », sur liberation.fr,‎
  5. a, b et c Valérie de Senneville, « Frédéric Mazzella, une réussite sans bla-bla », sur lesechos.fr,‎ (consulté le 7 janvier 2016)