Frédéric Mazzella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Frédéric Mazzella
Frédéric Mazzella (5927071822).jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de

Frédéric Mazzella, né le à Nantes, est un chef d'entreprise français, dirigeant de la plateforme de covoiturage BlaBlaCar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un professeur de mathématiques et d'une professeur de français, il a grandi à Sérigné (Vendée)[2]. Il a étudié au lycée Racine (Paris)[3], puis comme boursier au lycée Henri-IV en maths-sup et spé, étant reçu à l'École normale supérieure en physique puis à l'université Stanford (États-Unis) entre 1999 et 2002[4],[1],[5].

En 2006, il rachète covoiturage.fr (devenu BlaBlaCar en 2013), une plate-forme permettant de mettre en relation des personnes souhaitant effectuer un covoiturage. Les débuts sont difficiles (il emprunte 70 000 euros pour sa formation à l'INSEAD, qu'il rembourse en 2013) et il ne se verse son premier salaire qu'en 2009. Xavier Niel dit de Frédéric Mazzella qu'il est « la plus grande star française de l'Internet »[1]. À l'automne 2015, l'importante levée de fonds réalisée par son entreprise le met sur le devant de la scène[6],[7].

En mai 2015, il lance avec d'autres chefs d'entreprise le mouvement « Reviens Léon, on innove à la maison ! », afin d'inciter les entrepreneurs français expatriés à revenir innover dans leur pays[1],[7].

En parallèle de sa carrière professionnelle, il est passionné de musique, ayant étudié au Conservatoire national de musique de Paris[1] et jouant de quatre instruments, dont le violon et le piano[7].

À l'automne 2016, tout en restant président du conseil d’administration, il transmet la direction générale de BlaBlaCar à Nicolas Brusson, afin de se concentrer sur les futures innovations de l'entreprise[8].

Le 22 novembre 2018, il est élu vice-président de l'association France Digitale[9].

En janvier 2020, il fait partie du jury d'investisseurs de l'émission Qui veut être mon associé ?, diffusée sur M6[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Marie-Pierre Gröndahl, « Frédéric Mazzella - Le créateur de BlaBlaCar vient de lever 200 millions de dollars auprès d'investisseurs », Paris Match, semaine du 1er au 7 octobre 2015, pages 102-103.
  2. Donald Hébert, « BLABLACAR. Musicien, stratège, patriote... 10 choses à savoir sur Frédéric Mazzella », tempsreel.nouvelobs.com, 21 septembre 2015.
  3. Marie-Laure Delorme, De bons élèves. L'École normale supérieure vue de l'intérieur, Stock, 2015.
  4. (en) « BlaBlaCar has turned ride-sharing into a multi-million-euro business », sur WIRED UK (consulté le 4 août 2020).
  5. Juliette Deborde, « Frédéric Mazzella. Transporté », liberation.fr, 1er octobre 2014.
  6. Richard Poirot, « Frédéric Mazzella, Blabla cash », sur liberation.fr,
  7. a b et c Valérie de Senneville, « Frédéric Mazzella, une réussite sans bla-bla », sur lesechos.fr, (consulté le 7 janvier 2016)
  8. Vincent Jolly, « Frédéric Mazzella : quand BlaBlaCar tire son épingle des grèves », Le Figaro Magazine, semaine du 13 avril 2018, p. 23.
  9. GUILLAUME BREGERAS, « Frédéric Mazzella élu à la tête de France Digitale », sur Les Echos Executives, (consulté le 31 janvier 2019)
  10. M6 prépare le "The Voice" des entrepreneurs, Challenges, le 13 décembre 2019 (consulté le 21 janvier 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]