Philippe Hayat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hayat.
Philippe Hayat
Description de l'image photo Philippe Hayat.jpg.
Naissance (55 ans)
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession
entrepreneur, auteur

Philippe Hayat (né le 24 septembre 1964) est un écrivain et entrepreneur français. Il est fondateur de l'association 100 000 Entrepreneurs[1] et auteur de deux romans Momo des halles[2] et Où bat le cœur du monde[3]. Depuis 20 ans, il a créé ou repris avec succès plusieurs entreprises dans les domaines de l’industrie (Les bâches de France, fabricant de toiles techniques et publicitaires), des technologies (Kangaroo Village, incubateur de sociétés high tech), des services (Architel, archivage et gestion de documents) et de la finance (Serena Capital, fonds d’investissement pour PME innovantes).

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l’École Polytechnique et de l’ESSEC, il commence sa carrière comme consultant en management chez KPMG Peat Marwick. En 1994, à 28 ans, il commence son parcours d'entrepreneur en rachetant une société fondée par son grand-père, Les bâches de France. Initialement spécialisée dans la réalisation de toiles techniques, il en étend l’activité aux habillages de chantiers et aux bâches publicitaires. Il revend l'entreprise en 1999 après avoir multiplié son chiffre d'affaires par 5.

En 1999, en plein boom de l'Internet en France, il fonde Kangaroo Village, un incubateur de start-up où naissent 6 jeunes entreprises high tech. Il revend le groupe à la Société Générale Asset Management en 2002 et prend la direction du pôle « investissement technologique », qui gère un ensemble d’une quarantaine de participations innovantes.

Au début de 2004, il quitte la Société Générale Asset Management pour racheter Architel, une entreprise d’archivage de documents. Initialement spécialisée dans les archives papier, Architel se développe rapidement dans l’archivage numérique, édite un logiciel spécialisé dans la gestion électronique de documents et double sa taille. En 2007, il revend l’entreprise à Iron Mountain, leader mondial de l’archivage, coté à la Bourse de New York. Architel compte alors 120 employés.

En 2008, avec Marc Fournier et Xavier Lorphelin, il fonde Serena Capital[4]. Ce fonds d’investissement, doté de près de 400 millions d’euros, investit dans des PME innovantes à forte croissance. Serena interviendra dans une quinzaine d’entreprises, dans les secteurs de l’Internet, du logiciel, des telecoms et des services.

Parallèlement à son parcours d’entrepreneur, Philippe Hayat a toujours consacré une part importante de son temps à la transmission de l’envie d’entreprendre aux jeunes.

Dans les années 1990, il fonde avec son frère Serge Hayat, également entrepreneur, la filière « Entrepreneuriat » de l’Essec (École Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales). Il a enseigné dans cette école pendant près de vingt ans, en parallèle de ses activités d’entrepreneur. La filière s’articule en trois modules. Le premier cours fournit aux étudiants la « boîte à outils » de l’entrepreneur et leur fait rencontrer des chefs d’entreprise de tous horizons. Le second cours permet d’analyser son projet de création d’entreprise et de construire son plan de développement. La troisième étape consiste à lancer son activité au sein de l’incubateur créé sur le campus. En 2008, Philippe et Serge fondent la filière « entrepreneuriat » de Sciences Po Paris sur le même modèle[5].

Association 100 000 entrepreneurs

En 2007, avec le soutien financier et humain du Club Horizons[6], qui s'est fixé pour mission la mise en place de projets citoyens, Philippe Hayat lance 100 000 entrepreneurs[7], association d’intérêt général visant à transmettre la culture et l’envie d’entreprendre aux jeunes, de la 3e à l’enseignement supérieur, par l’organisation de témoignages d’entrepreneurs dans les établissements scolaires, notamment dans les zones dites « sensibles ». L’association anime un réseau de plusieurs milliers d’entrepreneurs et d’enseignants. Chaque année, elle sensibilise des dizaines de milliers de jeunes à l’entrepreneuriat. Elle a signé un partenariat avec le Ministère de l'Éducation nationale, ainsi qu’avec tous les Rectorats où l’association intervient.

En 2014, il se lance dans l'écriture de romans avec Momo des Halles (éditions Allary), lauréat du Festival du premier roman de Chambéry, puis Où bat le cœur du monde en 2019 (éditions Calmann-Lévy)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Hayat a coécrit avec son frère Serge le livre L'entreprise, un acteur clé de l'économie, (Éditions Autrement, 2006).
  • Il publie en mars 2012 le livre Entreprenez ! (Éditions L’Archipel)
  • Il a coécrit avec Gilles Vanderpooten L'entrepreneur et l'indigné. Deux façons de changer le monde, entretiens avec Jeanne Dusseuil (Ellipses, 2012).
  • En février 2014, Philippe Hayat sort son premier roman, Momo des Halles, aux éditions Allary.
  • En novembre 2014, il publie un nouvel essai, L'Avenir à portée de mains[8], aux éditions Allary.
  • En août 2019, il publie son deuxième roman Où bat le cœur du monde[9], aux éditions Calmann-Lévy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. association 100 000 Entrepreneurs
  2. Hayat, Philippe, 1964- ..., Momo des Halles : roman, Allary, impr. 2014 (ISBN 9782370730022 et 2370730021, OCLC 887530554, lire en ligne)
  3. Hayat, Philippe., Où bat le cœur du monde : roman, Calmann-Lévy, (ISBN 9782702167304 et 2702167306, OCLC 1112603952, lire en ligne)
  4. Serena Capital
  5. Pas de filière entrepreneuriat à Sciences Po.
  6. http://www.club-horizons.com/100-000-Entrepreneurs
  7. 100 000 entrepreneurs
  8. Hayat, Philippe., L'avenir à portée de main, Allary éd, impr. 2015, cop. 2015 (ISBN 9782370730435 et 2370730439, OCLC 907689562, lire en ligne)
  9. « Où bat le cœur du monde », sur calmann-levy.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]