Comité des intellectuels pour l'Europe des libertés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Comité des intellectuels pour l'Europe des libertés
Histoire
Fondation
Dissolution
Cadre
Type
Forme juridique

Le Comité des intellectuels pour l'Europe des libertés (CIEL) est une organisation anti-communiste créée à l’initiative du philosophe Raymond Aron dans le contexte de la guerre froide[1]. Cette association politique avait pour but de dénoncer le régime totalitaire soviétique et le Bloc de l'Est.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Comité des intellectuels pour l'Europe des libertés est créé le 15 janvier 1978 à l'initiative du Mouvement pour l'indépendance de l'Europe. Le nouveau comité - composé de cent-cinquante intellectuels, créateurs et artistes - proclame une « Europe plurielle ». Eugène Ionesco est le premier président du CIEL[2].

Alain Ravennes en fut le secrétaire.

Selon l'historien américain Michael Christofferson, ce comité peut être rapproché des organisations Paix et Liberté et du Congrès pour la liberté de la culture, qui avaient des liens avec la CIA[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Laurent, « Tous au CIEL : un combat intellectuel antitotalitaire (1978-1986) présenté par Alain Laurent », (consulté le )
  2. « Création d'un Comité des intellectuels pour l'Europe des libertés », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Michael Scott Christofferson, « Les intellectuels contre la gauche : l'idéologie antitotalitaire en France », sur https://journals.openedition.org/chrhc/2328, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Laurent, C.I.E.L.: Un combat intellectuel antitotalitaire (1978‑1986), (EAN 9782251447780)

Liens externes[modifier | modifier le code]