Nathalie Beaux-Grimal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nathalie Beaux-Grimal
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (62 ans)
Nom de naissance
Nathalie BeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Dir. de thèse
Distinction
Prix Bordin ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Nathalie Beaux-Grimal (née le ), est une égyptologue française, chercheuse associée au Collège de France et à l’Institut français d'archéologie orientale (IFAO) du Caire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a fait ses études à l'université Yale puis obtenu un doctorat d’égyptologie sous la direction de Jean-Claude Goyon de l'université Lyon 2 avec une thèse intitulée Recherches sur les représentations botaniques et zoologiques des salles dites « Jardin botanique » du temple d’Amon-Rê à Karnak (1989).

Elle a été, de 1997 à 2005, professeure coordinatrice de la Filière francophone d’égyptologie à la Faculté d’archéologie de l’université du Caire à Gizeh.

Dans le cadre des fouilles de l'IFAO, elle a participé à une mission sur le site de Deir el-Bahari, en collaboration avec Janusz Karkowski du Centre polonais d'archéologie méditerranéenne (PCMA) de l'université de Varsovie.

Elle a organisé le colloque « Image et conception du monde dans les écritures figuratives » tenu au Collège de France les 24 et .

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Chrétienne orthodoxe, elle épouse son homologue Nicolas Grimal en 1995[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le cabinet de curiosités de Thoutmosis III : plantes et animaux du « Jardin botanique » de Karnak, Louvain, Peeters, coll. « Orientalia Lovaniensia Analecta » (no 36), , 349 p. (ISBN 90-6831-268-5, présentation en ligne)
- Prix Bordin de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, 1991
  • « Ennemis étrangers et malfaiteurs égyptiens : la signification du châtiment au pilori », Bulletin de l'institut français d'archéologie orientale (BIFAO), no 91,‎ , p. 33-53
  • avec Janusz Karkowski, « La chapelle d’Hathor du temple d’Hatchepsout à Deir el-Bahari », BIFAO, no 93,‎ , p. 7-25 ;
  • « La douat dans les textes des pyramides : Espace et temps de gestation », BIFAO, no 94,‎ , p. 1-6
  • « La pintade, le soleil et l’éternité : À propos du signe G 21 », BIFAO, no 104,‎ , p. 21-38

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]