Piña

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir pina.

Barong Tagalog fait en piña.

La piña, aussi appelé le pinâ[1], est une fibre fabriquée à partir des feuilles d'ananas et est communément utilisée aux Philippines. Elle est parfois combinée à de la soie ou du polyester pour former du tissu textile. Le nom provient du mot espagnol piña, signifiant ananas.

Méthode de fabrication[modifier | modifier le code]

La feuille d'ananas est raclée pour en révéler les fibres.

Pour fabriquer la piña, les feuilles d'ananas sont découpées sur la plante. Ensuite, on tire sur la fibre pour la détacher de la feuille. La plupart des fibres sont longues et légèrement raides. Chaque fibre est grattée à la main et est nouée une par une pour former un fil continu qui peut être tissé à la main pour en faire un tissu.

Producteurs[modifier | modifier le code]

La principale et la plus ancienne manufacture de tissu en piña se trouve à Kalibo, dans la province d'Aklan. Sa production est exportée dans diverses régions du monde, tout particulièrement en Amérique du Nord et en Europe. Le tissage de la piña est une tradition ancienne qui a été remise au goût du jour récemment, durant les vingt dernières années.

La soie d'ananas est considéré comme étant la reine des étoffes philippines et est un tissu de choix de l'élite philippine. Durant le sommet de l'APEC de 1996 qui s'est tenu aux Philippines, les leaders du monde entier ont revêtu des barong tagalog en piña de Kalibo pour la photo de groupe.

Les producteurs de piña sont La Herminia Piña Weaving Industry, Malabon Pina Producers and Weavers Association, Reycon's Piña Cloth and Industry, et Rurungan sa Tubod Foundation[2].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Aux Philippines, la principale utilisation des tissus en piña est la création de barong tagalog et d'autres tenues de cérémonie. Ils sont aussi utilisés pour fabriquer des linges de table, des sacs, des napperons et d'autres vêtements ; on l'emploie dès qu'il est nécessaire d'avoir un tissu léger, mais raide et transparent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Piña » (voir la liste des auteurs).

  1. Auguste Eloi Barillé, Etude des fibres textiles, G. Silbermann, (lire en ligne), p. 21
  2. « Rambie Lim: Rurungan sa Tubod Foundation marketing specialist, 'Pipiña' Pioneer, 31 », sur The Philippine Star, Young Star, (consulté le 3 décembre 2011)

Bibliographie[modifier | modifier le code]