Pashmînâ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le monde indien image illustrant la mode et le vêtement
Cet article est une ébauche concernant le monde indien et la mode et le vêtement.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Châle en pashmînâ, origine Népal

Le pashmînâ est une fibre textile obtenue à partir de poils de chèvres. Elle constitue la meilleure qualité de tissus en cachemire, et il y est parfois fait référence en tant que « l'or en fibre ». Le terme pashmina vient du persan : پشمينه pashmina signifiant lainage ou étoffe de laine, ce mot dérive de پشم pashm signifiant laine.

Issue de la chèvre domestique tchang-ra (Capra hircus), la fibre du pashmînâ est prélevée sur le cou de l’animal, là où elle est la plus douce. Elle a une épaisseur de moins de 15 μm. À titre de comparaison, un cheveu humain a un diamètre de 40 à 100 μm. Une chèvre de l'Himalaya produit de 100 à 300 g de pashmina par an. Sa qualité varie selon l'altitude d’élevage de l’animal. Plus l’altitude est élevée, plus la chèvre produira une laine de bonne qualité afin de lutter contre le froid.[citation nécessaire]

Cette fibre est principalement utilisée pour confectionner des châles — du persan shâl — dits « du Cachemire », et des écharpes. La fabrication se fait principalement à Srinagar, dans l'état indien du Cachemire. Le terme pashmînâ est également utilisé pour désigner ces châles et, par extension, les produits élaborés s'y apparentant. Il faut le duvet de 10 chèvres pour produire un châle de pashmînâ.

À noter que le pattû ressemble au pashmînâ, en étant fait d'un mélange de coton et de laine de chèvre. Enfin, il existe aussi le namdâ. Celui-ci est un feutre de laine blanche brodé de soie et d'une origine géographique proche du pashmînâ.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :