Faye-l'Abbesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbesse (homonymie).
Faye-l'Abbesse
Image illustrative de l'article Faye-l'Abbesse
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charentes
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Arrondissement de Bressuire
Canton Canton de Bressuire
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Bocage bressuirais
Maire
Mandat
Gérard Pierre
2014-2020
Code postal 79350
Code commune 79116
Démographie
Population
municipale
1 040 hab. (2012)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 49′ 51″ N 0° 21′ 10″ O / 46.8308, -0.35277777777846° 49′ 51″ Nord 0° 21′ 10″ Ouest / 46.8308, -0.352777777778  
Altitude Min. 90 m – Max. 179 m
Superficie 23,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Faye-l'Abbesse

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Faye-l'Abbesse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Faye-l'Abbesse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Faye-l'Abbesse

Faye-l'Abbesse est une commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Poitou-Charentes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Faye-l’Abbesse se situe sur la RD 725 reliant Bressuire à Châtellerault dans le Nord du département des Deux-Sèvres. Faisant partie du canton de Bressuire, Faye-l'Abbesse est adhérente à la Communauté de communes Cœur du Bocage avec Boismé, Chiché, Courlay et Bressuire.

Faye-l’Abbesse est une commune rurale de 1033 habitants (recensement 2007); elle est située à 11 kilomètres à l’est de Bressuire sur l’ancien axe (D 725) Bressuire - Saint-Amand-Montrond passant par Airvault, Mirebeau, Châtellerault et Châteauroux. Elle est à environ 1 heure de route de Poitiers et Niort; 1h30 d’Angers et Nantes. Le sous-sol est principalement sur socle granitique (prolongement du massif Armoricain), avec quelques affleurements de schistes argileux. Faye-L’Abbesse a des origines lointaines comme le marque la présence d’un dolmen, et de vestiges gallo-romains.

Économie[modifier | modifier le code]

La commune possède un centre-bourg dynamique et attractif disposé autour de la place Charles De Gaulle: fait remarquable pour une petite commune assez proche de Bressuire et de ses supermarchés, les commerces de proximité sont florissants : boulangerie, boucherie-charcuterie-épicerie, coiffeur, bar restaurant; de nombreux services sont aussi présents : un médecin, une pharmacie, la poste, un notaire, une maison de retraite -le plus important employeur de la commune. À cela s'ajoutent une médiathèque, une structure accueil loisirs gérée par "Familles Rurales" ; sans compter les associations sportives : football, basket-ball, badminton, gym douce, step et culturelle.

Les activités industrielles, artisanales et de transport sont réparties sur diverses zones dans ou à la périphérie du bourg ainsi que sur une nouvelle zone artisanale route de Bressuire (à 1 km du centre bourg) : industries métallurgiques, transport (tourisme,fret, taxi-ambulance); artisanat: électricité, maçonnerie, peinture, mécanique-réparation automobile, menuiserie-charpente, travaux publics, agricoles et paysagers en particulier.

L’avenir est tracé par le futur hôpital Nord Deux-Sèvres qui sera construit à 3 km du bourg. L’importance de cette implantation induira des bouleversements dans l'environnement : déviations et nouveaux services. La commune s’y prépare, et - en particulier, plusieurs lotissements sont en chantier ou opérationnels : l’un de 4 parcelles, l’autre de 25 parcelles.

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence d'un dolmen atteste d'une occupation pluri-millénaire. Suite à une série de fouilles entreprises dans les années 1840, un vicus (village) gallo-romain a été découvert au lieu-dit "les Crânières" : à l'époque, l'emplacement d'un temple a été dessiné par Babot ainsi que le plan du village; lors de ces fouilles de nombreux objets ont été trouvés qui sont actuellement au musée de Niort.

Pendant la Première Guerre mondiale, Faye-l'abbesse est bien évidemment située à l'écart du front militaire mais déplore nombre de victimes dont les noms figurent sur le monument aux morts.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 réélu en 2008[1] Gérard Pierre   Employé de La Poste
1983 1995 Yvette Nueil   Entrepreneur Abattoir de volailles
1959 1983 Jean Merceron   Artisan Menuisier
  1959 Jean Loubeau   Quincailler

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Faye-l'Abbesse, cela correspond à 2004, 2009, 2014[2], etc. Les autres dates de « recensements » (2006, etc.) sont des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
700 410 464 723 743 814 790 859 902
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
907 952 1 006 1 065 1 091 1 191 1 207 1 157 1 192
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 169 1 091 1 115 1 047 1 017 990 932 980 916
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
886 885 963 961 998 950 986 999 1 040
2012 - - - - - - - -
1 040 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Promenade agréable au bord du Thouaret (500 m du centre bourg)
  • L'église Saint-Hilaire de Faye-l'Abbesse dont le clocher qui domine la village ne passe pas inaperçu. Elle abrite le "marbre de saint Hilaire" qui, selon la légende, constituait l'autel sur lequel officiait l'évêque lors de l'évangélisation de la région. Jusque vers les années 1960, le marbre fut l'objet de pèlerinage : l'apposition du marbre - principalement lors de la semaine sainte - était censé guérir certaines maladies.
  • Le monument aux morts situé entre la maison de retraite et l'église témoigne de l'ampleur des pertes principalement lors de la Première Guerre mondiale.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Faye-l'Abbesse est une commune sportive regroupant des sports variés.

Citons ici des exemples:

  • son équipe de basket-ball qui évolue en départementale; il y a quelques années, le club a fusionné avec Noirterre. En avril 2010, un nouveau club a été créé avec Chiché.
  • le football possède également une équipe fanion à un niveau compétitif; club qui a aussi fusionné avec Noirterre il y a quelques années. Ses équipes de jeunes ont d'ailleurs rejoint L'Union Sportive de Saint-Sauveur en raison d'un manque d'effectif.
  • Le badminton, le step, la gym douce.
  • N'oublions pas son club de Sports auto passion qui est ouvert à tous.
  • des activités liées à la nature sont aussi possibles : pêche (dans le Thouaret), marche, VTT (nombreux sentiers)

Population du village de Faye-l'Abbesse[modifier | modifier le code]

  • Classement Habitants
  • sur la France 9422eme
  • sur la région du Poitou-Charentes 363eme
  • sur le département des Deux-Sèvres 82eme
  • sur l'arrondissement de Bressuire 23eme
  • Classement sur le canton de Bressuire 4eme
  • Population sur le village: 1 033 habitants
  • Densité sur le village: 44,0 hab/km² (soit 113,9 hab/sq mi)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  2. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 3 avril 2012)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012