Chiché (Deux-Sèvres)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chiché
Chiché (Deux-Sèvres)
La mairie, ancienne chapelle Notre-Dame-de-Recouvrance.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Bressuire
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Bocage Bressuirais
Maire
Mandat
François Mary
2020-2026
Code postal 79350
Code commune 79088
Démographie
Population
municipale
1 693 hab. (2018 en augmentation de 1,44 % par rapport à 2013)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 47′ 56″ nord, 0° 21′ 32″ ouest
Altitude Min. 105 m
Max. 217 m
Superficie 46,99 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Bressuire
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bressuire
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Chiché
Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres
Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Chiché
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chiché
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chiché

Chiché est une commune du Centre-Ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située sur la nationale 149 (E62) (future N 249) reliant Nantes à Poitiers à 12 km au sud de Bressuire et à 18 km au nord de Parthenay. Elle est située dans un paysage de bocage au sein du Pays du Bocage Bressuirais traversée par le Thouaret rivière se jetant dans le Thouet.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Chiché
Faye-l'Abbesse
Boismé Chiché Maisontiers
Amailloux

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Chiché est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Bressuire, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 19 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (83,3 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (85,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (31,4 %), zones agricoles hétérogènes (25,8 %), terres arables (24,8 %), forêts (13,6 %), zones urbanisées (3,2 %), cultures permanentes (1,3 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monument pour les victimes des guerres de Vendée à Chiché (79), place Saint-Martin.

La commune de Chiché était traversée par une voie romaine reliant Poitiers à Nantes par la station gallo-romaine des cranières, près de Faye-l'Abbesse ; puis par la route de Thouars à Marans. Cette dernière passait à proximité de la Motte de Chiché où a été découvert et fouillé un tumulus probablement carolingien. Le domaine du romain « Cassius » est devenu « Villa de Cassiacus » puis est apparu le nom « Cassicum » et enfin le village de Chiché est mentionné au Xe siècle.

En 1214, pendant la guerre franco-anglaise, le bourg, alors sous l'occupation des Plantagenêt, est livré aux flammes par Philippe-Auguste en même temps que Bressuire. La même années, le château de Chiché accueille pour une nuit le roi Jean-Sans-Terre se dirigeant avec son armée vers l'Anjou. En 1558, pendant les Guerres de religion, l'église est incendiée par les protestants.

À la Révolution, Chiché est pour quelques années chef-lieu d'un canton duquel dépendent Boismé, Faye-l'Abbesse et Saint-Sauveur-de-Givre-en-Mai avant que ce canton soit réuni à celui de Bressuire. De nombreux habitants prenant parti pour les adversaires de la Révolution, le bourg subit la répression des troupes du général Westermann. Il est une nouvelle fois incendié le .

Entre décembre 1793 et mars 1794, ce sont vingt-quatre Chichéens et Chichéennes qui sont condamnés à la guillotine. Une stèle près de l'église rappelle ces événements. En 1794, entrant dans un dispositif pour cerner les Vendéens un camp retranché permettant de recevoir un millier de fantassins et cent cinquante cavaliers est installé à Chiché. Des traces de ce camp demeurent au lieu-dit les Loges. Révolution et guerres de Vendée ont éprouvé le bocage. Incendies, pillages, réquisitions et pertes aux combats laissent la région en ruines, les champs en friche, le cheptel diminué des trois quarts et la population de moitié. Il faudra des années pour apaiser les haines nées de la guerre civile.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Chiché fut occupée par les Allemands pendant quatre ans.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1936 1965 Henri Marie Jaulin    
1965 1971 Henry Xavier Jaulin    
1971 1981 Pierre Clisson    
1981 2001 Joseph Giret    
mars 2001 réélu en 2008[8] Bertrand Chataignier    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Chiché, cela correspond à 2004, 2009, 2014[9], etc. Les autres dates de « recensements » (2006, etc.) sont des estimations légales.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1758795269541 1241 1491 2211 3271 326
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4001 3721 4941 6291 6761 7721 8751 9251 855
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 8551 8361 8121 6301 5601 4751 4911 4591 452
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 3311 3101 2841 2761 3111 3431 4381 6231 681
2018 - - - - - - - -
1 693--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • On note la présence d'une école maternelle et d'une école primaire sur la commune.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Club de football de Chiché[modifier | modifier le code]

  • Le « Football Club de Chiché » possède 3 équipes séniors. Son équipe fanion évolue en 3e Division du district des Deux-Sèvres. Le club possède également une école de foot.

Médias[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Maison du XVIIIe siècle, place Saint-Martin.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 19 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 4 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Bressuire », sur insee.fr (consulté le 4 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 19 avril 2021)
  7. Les maires de Chiché de la Révolution à nos jours, en ligne, [1], consulté le 4 octobre 2008
  8. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  9. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 2 avril 2012).
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.