Fanta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fanta (homonymie).
Fanta
Illustration.

Pays d’origine Reich allemand
Ville d’origine Francfort
Société The Coca-Cola Company
Slogan Plus c'est Fanta moins c'est sérieux (France)
Date de création 1940
Type Sodas
Couleur Orange
Variante(s) Fanta Still, Fanta Citron frappé, Fanta Tropical, Fanta Fraise Kiwi, Fanta Pêche Abricot, Fanta Framboise Passion, Fanta Pomme Cerise, Fanta Zero Orange, Fanta Cassis
Site web fanta.fr

Fanta est une marque commerciale de soda allemand produite et distribuée par The Coca-Cola Company.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l’occasion du 75e anniversaire du lancement de Fanta en Allemagne.

La Seconde Guerre mondiale ayant rendu difficile l'importation dans les territoires contrôlés par le Troisième Reich des denrées nécessaires à la confection du Coca-Cola, la filiale allemande de la Coca-Cola Company, dirigée par Max Keith, a dû, pour maintenir son activité, imaginer un produit de substitution utilisant uniquement les ingrédients disponibles sur le marché domestique alors rationné, comme des résidus de pommes pressées ou du lactosérum, un sous-produit de la fabrication du fromage. Les fruits utilisés dépendaient de la disponibilité et le tout était adouci par de la saccharine puis, à partir de 1941 et d'un accord des autorités, par du sucre de betterave[1].

L'entreprise commercialisa son nouveau breuvage sous le nom de Fanta, probablement perçu comme apocope de Fantasie[réf. nécessaire][N 1], Fantasiegetränk signifiant boisson de l'imagination en allemand. Les consommateurs allemands, en pénurie alimentaire, s'en servirent notamment comme bouillon de soupe[1]. Plusieurs variantes sont produites, la recette étant adaptée par les autres filiales européennes en fonction des ingrédients auxquels elles ont accès[2].

Après la Seconde Guerre mondiale, la maison-mère américaine récupère la recette du Fanta, les usines qui le produisaient et les bénéfices tirés de sa commercialisation mais décide d'en stopper la production. En 1955, concurrencée par Pepsi qui avait déjà commencé à diversifier son offre[3], la société relance la marque en introduisant le 28 avril Fanta Orange à Naples où des agrumes locaux sont employés pour le fabriquer, le designer Raymond Loewy concevant la bouteille caractéristique. En 1960, la marque est déposée aux États-Unis et le produit distribué sous ce nom. Dès 1969, Fanta Orange devient l'arôme le plus vendu au monde[4]. Sa gamme se décline dans une grande variété de parfums (voir présence sur le marché international de Fanta (en)), excepté aux États-Unis où la société n'a jamais fait de grande campagne marketing pour éviter de concurrencer sa boisson phare Coca-Cola[5].

En 2008, Fanta a lancé une nouvelle gamme de boissons, Fanta Still, reprenant les composants habituels de la marque, mais non gazeuse[6]. Il existe quatre parfums de Fanta Still : Tropical, Orange, Agrumes et Orange/Fruits rouges. Tous ces parfums ont été lancés en 2008, sauf le parfum Orange, lancé en 2009[7].

En 2015, pour les 75 ans de sa création, la marque lance une campagne publicitaire vantant le « bon vieux temps ». Elle suscite la polémique en Allemagne, la boisson ayant été créée à l'époque du Troisième Reich[8].

Les différentes saveurs[modifier | modifier le code]

Il existe environ 70 saveurs différentes de Fanta, bien que la plupart ne soient commercialisées que dans certaines parties du monde.

Ainsi, Fanta Shokata est une saveur dérivée de la Socată, une boisson traditionnelle roumaine à base de fleur de sureau, et qui est très populaire dans les Balkans (Bosnie-Herzegovine, Croatie, Monténégro, Serbie) et il existe une saveur cassis en Suisse, le fruit y étant apprécié et produit.

La saveur la plus appréciée est le Fanta orange qui est disponible dans 180 pays, cependant sa couleur et son arôme varient d’un pays à l’autre, elle sera plus foncée en Afrique et plus claire en Europe par exemple.

Communication[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'autres hypothèses sont proposées : le nom ferait référence au terme fantastique, le son serait familier à de nombreuses langues.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) David Mikkelson, « The Reich Stuff? : Was Fanta invented by the Nazis? », (consulté le 14 août 2016).
  2. Reymond, Coca-cola, l'enquête interdite, Flammarion, (ISBN 978-2-0806-8764-7), « Étapes ».
  3. (en) « Why Do Foreigners Like Fanta So Much? : A brief global history of sweet fizz. », sur slate.com, (consulté le 18 août 2016).
  4. (en) « History : Follow the Fanta story », sur fanta.ie (consulté le 18 août 2016).
  5. Brian Palmer, « Pourquoi le Fanta ne marche pas aux Etats-Unis ? », sur slate.fr, .
  6. « Du fanta sans bulles ! », sur aufeminin.com, (consulté le 9 août 2009).
  7. « Gamme Fanta Still » [PDF], sur Coca-Cola-France (consulté le 9 août 2009).
  8. « Le « bon vieux temps » de Fanta fait polémique en Allemagne », sur figaro.fr, (consulté le 10 août 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]