Eugène Jolas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eugène Jolas
Defaut 2.svg
Informations
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

John George Eugene Jolas est un écrivain, traducteur et critique littéraire américain, né le 26 octobre 1894, à Union City dans le New Jersey, mort le 26 mai 1952 à Paris.

En 1927, il fonde avec sa femme Maria McDonald et Elliot Paul (en), le magazine littéraire transition (en).

Sa fille aînée Betsy Jolas, née le est compositrice de musique. Son autre fille, Tina Jolas (1929-1999) est une ethnologue de formation et une traductrice qui fut l'épouse du poète André du Bouchet puis la compagne de René Char, pendant plus de trente ans[1].

Textes[modifier | modifier le code]

  • An essay on James Joyce in Our Exagmination Round His Factification for Incamination of Work in Progress (en) (1929), a collection on Joyce that also included contributions from Samuel Beckett, Stuart Gilbert (en), Robert McAlmon (en), William Carlos Williams.
  • Cinema : Poems. Introduction : Sherwood Anderson. Adelphi, New York 1926
  • Anthologie de la nouvelle poésie américaine. Kra, Paris 1928.
  • Le Nègre qui chante. Éditions des Cahiers libres, Paris 1928
  • Secession in Astropolis. Black Sun Press, Paris 1929.
  • Hypnolog des Scheltenauges. Éditions Vertigral, Paris 1932
  • The Language of Night. The Servire Press, Den Haag 1932
  • Motsdéluge, hypnologues. Éditions des Cahiers libre, Paris 1933
  • I Have Seen Monsters and Angels. Transition Press, Paris 1938
  • Planets and Angels. Cornell College chapbooks, Mount Vernon, Iowa 1940.
  • Words from the Deluge. Erhältlich bei Gotham Book Mart, New York 1941.
  • Wanderpoem: Angelic Mythamorphosis of the City of London. Transition Press, Paris 1946.
  • Chemins du monde: I. Fin de l'ère coloniale? II. Peuples et évolution. Éditions de Clermont, Paris 1948.
Posthume
  • Andreas Kramer, Rainer Rumold, Eugene Jolas: Man from Babel. Yale University Press, New Haven 1998. Autobiographie.
  • Eugène Jolas, Asraquénalitodosa, Sergent-Fulbert, Cléry-Saint-André, 2007 (tirage limité, avec un bois de Claire Illouz)
  • Klaus H. Kiefer, Rainer Rumold : Eugene Jolas: Critical Writings, 1924-1951. Northwestern University Press, Evanston, Ill., 2009.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emportée, de Paule du Bouchet, Actes Sud, 144 p., mars 2011 .