Doctrine de la sécurité nationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la politique
Cet article est une ébauche concernant la politique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La doctrine de sécurité nationale est une conséquence de la guerre froide. En mars 1947, le président des États-Unis Harry Truman, affirma que les États-Unis étaient disposés à contrer l'avance communiste en intervenant militairement dans les foyers de perturbation. N'importe quelle agression contre les régimes favorables à la politique extérieure des EU caractérisait une agression à la sécurité nationale des États-Unis. En outre, pour forcer les pays latino-américains, jusque-là neutres, à adhérer au côté du Monde libre, le Secrétaire d'État des États-Unis John Foster Dulles déclara qu'être neutre était immoral.

Au Brésil, Golbery do Couto e Silva créa le Service National d'Informations, pour éliminer les « ennemis du régime ». Un autre point qui reliait les États-Unis au Brésil à l'époque du régime militaire était l'École militaire des Amériques, qui formait des militaires en techniques de contre-guérilla, de tortures scientifiques et d'interrogatoires, et où furent formées 355 personnes.