Effet Ikea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'effet Ikea est le nom donné à un biais cognitif dans lequel les consommateurs accordent une valeur supérieure aux produits qu'ils ont partiellement créés[1].

Cela expliquerait aussi pourquoi « de nombreux décideurs ou concepteurs […] ne veulent abandonner une idée pourtant erronée : ils surestiment la valeur de cette idée parce qu'ils l’ont eue eux-mêmes »[1].

Le nom dérive du fabricant de meubles suédois Ikea, qui vend de nombreux produits en kit et qui nécessitent donc un assemblage.

Ce concept a été élaboré par Michael Norton (en), Daniel Mochon et Dan Ariely de la Harvard Business School de Boston[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pour la Science, « L’effet IKEA », sur Pourlascience.fr (consulté le 9 septembre 2016)
  2. The “IKEA Effect”: When Labor Leads to Love [PDF]

Voir aussi[modifier | modifier le code]