Drapeau de la Palestine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de la Palestine
Drapeau de la Palestine
Drapeau de la Palestine
Utilisation Drapeau civil et pavillon marchand Version officielle
Caractéristiques
Proportions 1:2
Adoption entre 1964 et 1974[1], 15 novembre 1988
Éléments Trois bandes horizontales noire, blanche et verte avec un triangle rouge à gauche. Ce sont les couleurs pan-arabes.
Drapeau de l'État de Palestine
Drapeau de l'État de Palestine
Drapeau de l'État de Palestine
Utilisation Drapeau civil et pavillon marchand Version officielle
Caractéristiques
Proportions 1:2
Adoption 15 novembre 1988
Éléments Identique au drapeau national avec les Armoiries de l'Autorité palestinienne sur le haut à gauche
Drapeau présidentiel de Palestine
Drapeau de l'État de Palestine
Drapeau de l'État de Palestine
Utilisation Drapeau et pavillon national Version officielle
Caractéristiques
Éléments Identique au drapeau national avec les Armoiries de l'Autorité palestinienne en plein milieu[2]
Drapeau confectionné par des Palestiniens.

Le drapeau de la Palestine est le drapeau de l'État de Palestine, État observateur non-membre de l'ONU. Il est identique au drapeau de l'Autorité palestinienne et plus généralement, il est le symbole des Palestiniens. Comme pour beaucoup de pays arabes, le drapeau reprend les couleurs panarabes du drapeau de la Grande révolte arabe de 1916. Il est presque identique à celui du parti de Baath et de celui de la Jordanie. Ainsi sa composition est proche d'autres drapeaux arabes, comme celui de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), du royaume d'Irak, des Émirats arabes unis ou encore du Koweït. Le drapeau fut également utilisé en 1958 par l’éphémère Fédération arabe d'Irak et de Jordanie.

Composition[modifier | modifier le code]

Le drapeau palestinien se compose de trois bandes horizontale tricolores de même largeur (noir, blanc et vert, de haut en bas) et d'un triangle rouge superposé sur la gauche. Il s'agit des couleurs panarabes.

Article détaillé : Couleurs panarabes.

Ces couleurs avaient été adoptées par la Grande révolte arabe de 1916, révolte qui visait à la formation d'un royaume arabe englobant tout le Croissant fertile. La révolte éclata, mais une fois les terres arabes libérées de l'occupation turque, les Européens se partagèrent le Moyen-Orient suivant l'accord Sykes-Picot.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le drapeau fut adopté en 1948 par le Haut Comité arabe lors de la proclamation à Gaza du Gouvernement sur « toute la Palestine ».

Une résolution de l'Organisation des Nations unies du autorise les drapeaux des États non membres mais observateurs à flotter devant le siège de l'institution. À la suite de cette résolution (119 voix pour, 8 contre et 45 abstentions), les drapeaux des États observateurs (outre la Palestine, le seul autre État observateur est le Vatican[3] mais qui ne s'était pas associé à cette demande[4]) seront hissés à la suite des drapeaux des états membres[3] (ceux-ci sont rangés par ordre alphabétique).

Drapeau historique[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Palestine selon le Nouveau Petit Larousse Illustré (1924)

La Palestine sous mandat britannique est issue de la conférence de San Remo où les vainqueurs de la Première Guerre mondiale se partagèrent les provinces arabes de l’Empire ottoman. La Société des Nations (SDN) confie aux Britanniques le territoire occupant à la fois la Jordanie et celui groupant Israël et les territoires palestiniens (Cisjordanie et Ghaza).

Le drapeau de ce territoire était composé du Red Ensign flanqué d'un disque blanc où était mentionné le nom Palestine en capitale[5]. Tout comme les dépendances du Royaume-Uni, l'Union Jack était officiellement utilisé sur les bâtiments officiels.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]