Drapeau de Singapour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Drapeau de Singapour
Drapeau de Singapour
Drapeau de Singapour
Utilisation Drapeau civil et d'État Version officielle
Caractéristiques
Proportions 2:3
Adoption

Le drapeau de Singapour a été adopté en 1959, l'année où Singapour est devenu un gouvernement autonome au sein de l'Empire britannique. Il est devenu drapeau national quand le pays a obtenu son indépendance le 9 août 1965. Il est composé de deux bandes horizontales. La bande supérieure est rouge et la bande inférieure est blanche. Il est doté d'un symbole blanc dans le canton (quadrant supérieur gauche) : un croissant de lune faisant face à un pentagone composé de cinq petites étoiles à cinq branches. Selon la description officielle, la lune croissante symbolise la jeune nation en pleine croissance, alors que les cinq étoiles représentent la démocratie, la paix, le progrès, la justice et l'égalité ; quant aux couleurs, le rouge représente la fraternité universelle et l'égalité de tous les êtres humains, tandis que le blanc représente la pureté et la vertu[1]. On peut toutefois noter que le croissant rappelle plusieurs drapeaux malais (la population autochtone était malaise à l'origine), que les cinq étoiles rappellent celles présentes sur le drapeau chinois (une grande majorité de la population est d'ascendance chinoise), et que le rouge et le blanc se retrouvent sur les drapeaux de pays avoisinants, spécialement celui de l'Indonésie, identique mis à part les symboles astronomiques.

Ce drapeau national est décliné sous la forme de pavillons divers et de drapeaux militaires.

Les règles définies par la loi sur les emblèmes, drapeau et hymne national de Singapour gouvernent l'utilisation et la mise en visibilité du drapeau national. Celles-ci ont été assouplies pour permettre aux citoyens singapouriens de le faire flotter depuis leurs véhicules durant les jours fériés nationaux et depuis leur domicile à n'importe quel moment de l'année.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un Blue Ensign (un drapeau bleu avce l'Union Jack dans le coin supérieur gauche) avec l'insigne des Etablissmeents des détroits (un diamant rouge avec un Y inversé; à l'intérieur duquel trois couronnes.
Drapeau des Établissements des détroits de 1874 à 1942

Singapour était sous l'autorité britannique au XIXe siècle, suite à la fusion dans les Établissements des détroits de Malacca et Penang. Le drapeau choisi pour représenter les Etablissements était un Blue Ensign contenant trois courones dorées (une pour chaque établissement) séparées par un pallium, qui ressemble à un Y inversé[2].

L'établissement de Singapour n'avait pas de drapeau proprement dit, bien qu'un blason représentant un lion avait été accordé à la ville en 1911. Au cours de l'occupation japonaise de Singapour durant la Seconde Guerre mondiale, le drapeau national japonais est utilisé aussi bien par les militaires que durant les évènements publics[3]. Peu après la fin du conflit, Singapour devient une colonie de la Couronne indépendante et adopte son propre drapeau. Il s'agit d'une évolution du drapeau des établissements des détroits qui diminue le nombre de couronnes de trois à une[4],[5].

Un Blue Ensign britannique (un drapeau bleu avec l'Union Jack dans le coin supérieur gauche) avec l'emblème de Singapour.
Drapeau de la colonie de la Couronne de Singapour entre 1946 et 1952
Un Blue Ensign britannique (un drapeau bleu avec l'Union Jack dans le coin supérieur gauche) avec l'emblème de Singapour.
Drapeau de la colonie de la Couronne de Singapour entre 1952 et 1959

Singapour devient autonome au sein de l'empire britannique le 3 juin 1959[6]. Six mois plus tard, avec l'installation au pouvoir du nouveau Yang di-Pertuan Negara (chef d'état) le 3 décembre 1959, le drapeau national est officiellement adopté, en même temps que le blason et l'hymne national Majulah Singapura[7]. En 1989, le premier ministre de Singapour Toh Chin Chye a parlé de la création du drapeau national au cours d'une interview:

« Bien que nous étions autonomes, il était nécessaire dès le début de réunifier les différentes ethnies au sein d'une nation singapourienne... En dehors de l'hymne, nous devions produire un drapeau et un blason, nous avons insisté sur le fait que le drapeau de l'état de Singapour devrait pouvoir flotter aux côté de l'union Jack[7] »

.

La conception du drapeau est terminée en deux mois, par un comité dirigé par Toh. Il souhaitait initialement que tout l'arrière plan du drapeau soit rouge, mais le conseil de sministres s'y opposa, de peur que le rouge ne renvoie au communisme[8]. Selon un rapport donné par Lee Kuan Yew, la population chinoise souhaitait voir apparaître cinq étoiles, reprenant le modèle du drapeau de la République populaire de Chine et les Musulmans souahitaient voir un croissant de lune. Ces deux symboles ont été combinés afin de créer le drapeau national de Singapour[9],[10].

Le 30 novembre 1959, l'Ordonnance 1959 sur les blason, drapeau et hymne nationaux singapouriens est adoptée et régule l'usage des symboles nationaux[11]. En présentant la motion devant l'Assemblée législative de Singapour le 11 novembre 1959, Sinnathamby Rajaratnam, le ministre de la culture, déclara : "Les drapeaux, blason et hymne nationnaux symbolisent les espoirs et les idéaux d'un peuple... La possession d'un drapeau et d'un blason est pour un peuple un symbole de dignité personnelle[12]."

En septembre 1962, le peuple singapourien vote en faveur de l'adhésion à la Fédération de Malaisie. Le processus est complété le 16 septembre 1963, lorsque le drapeau malaysien est ajouté au drapeau par le premier ministre Lee Kuan Yew[13]. Le drapeau de Singapour est à nouveau confirmé comme drapeau national lorsque Singapour devient définitivement indépendant de le Malaysie le 9 août 1965[14].

Pavillons[modifier | modifier le code]

Les navires n'utilisent pas le drapeau national comme pavillon. Les navires marchands et les bateaux de plaisance portent un pavillon civil rouge avec en son centre une variante blanche du symbole national. Les navires non militaires mais appartenant à l'État tels que les garde-côtes arborent un pavillon d'État bleu avec, dans le canton, le drapeau national et, dans le bas du battant, une rose des vents. Les navires de guerre de la marine de Singapour arborent un pavillon similaire mais, à fond blanc, et avec une rose des vents entièrement de couleur rouge.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. http://www.nhb.gov.sg/resources/national-symbols/national-flag Site officiel du gouvernement de Singapour (en)
  2. (en) National Geographic Society (U.S), « The Flags of the British Empire », National Geographic Magazine, National Geographic Society, vol. 32,‎ , p. 383 (lire en ligne [PDF])
  3. (en) Choon Hon Foong et Xie Song Shan, ETERNAL VIGILANCE: The Price of Freedom, Singapour, Asiapac Books Pte Ltd, (ISBN 981-229-395-7, lire en ligne), p. 115–16
  4. (en) « Singapore, Flag of », Encyclopædia Britannica, (consulté le 14 septembre 2008)
  5. Justin J. Corfield, Encyclopedia of Singapore, Rowman & Littlefield Publishers, Inc., (ISBN 0-8108-5347-7), p. 68
  6. (en) Paul Wheatley et Kernial Singh Sandhu, Hussein Alatas, Institute of Southeast Asian Studies, Management of Success: The Moulding of Modern Singapore, Institute of Southeast Asian Studies, (ISBN 978-981-3035-42-3), p. 1067
  7. a et b Chin Chye Toh. Interview. 1989.: « State symbols » [archive du ], Access to Archives Online (a2o), National Archives of Singapore (consulté le 4 novembre 2007)
  8. Zaubidah Mohamed, « The national flag of Singapore » [archive du ], sur Singapore Infopedia, National Library Board, (consulté le 4 novembre 2007)
  9. (en) Lee Kuan Yew, The Singapore Story: Memoirs of Lee Kuan Yew, Singapour, Times Editions, (ISBN 978-981-204-983-4), p. 342–343
  10. (en) « National Pride » [archive du ] [PDF], Synergy, sur Contact Singapore, septembre–octobre 2009 (consulté le 15 décembre 2009)
  11. (en) Singapore State Arms and Flag and National Anthem Ordinance 1959 (No. 70 of 1959), now the Modèle:Singapore legislation.
  12. (en) « State symbols » [archive du ], sur Access to Archives Online (a2o), National Archives of Singapore (consulté le 4 novembre 2007)
  13. (en) « Road to Independence – Merger With Malaysia » [archive du ], sur Singapore Press Holdings, (consulté le 30 novembre 2009)
  14. (en) « National Symbols and References: The National Flag » [archive du ], Singapore Infomap, sur Ministrère de l'information, des communication et des arts, (consulté le 16 octobre 2007)