Dorra Zarrouk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dorra Zarrouk
درة زروق
Description de cette image, également commentée ci-après

Dorra Zarrouk en couverture de Tunivisions, en janvier 2016

Naissance (37 ans)
Tunis, Tunisie
Nationalité tunisienne
Profession Actrice
Films notables Making of
L'Aquarium (en)

Dorra Zarrouk (درة زروق), née le 13 janvier 1980 à Tunis[1], est une actrice tunisienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Son père est un tunisois de vieille souche ; sa mère est la fille d'Ali Zouaoui, ancien gouverneur de la Banque centrale de Tunisie et président de l'Espérance sportive de Tunis[2].

Dorra Zarrouk suit sa scolarité au lycée secondaire des Pères blancs à Tunis, où elle obtient un baccalauréat littéraire avec mention assez bien[3]. En 2001, elle obtient sa maîtrise universitaire en droit, spécialité « sciences politiques », à la faculté de droit et des sciences politiques de Tunis[3]. En 2003, Dorra Zarrouk obtient un DEA en sciences politiques de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth[2]. Elle y soutient son mémoire intitulé Les réfugiés palestiniens du Liban : enjeux du retour et construction identitaire le 23 septembre 2003[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle commence sa carrière en tant que mannequin, puis entre dans une troupe de théâtre où elle joue dans une pièce du metteur en scène Taoufik Jebali. Elle suit plusieurs stages et ateliers d'art dramatique auprès de Fadhel Jaïbi et Nawal Skandrani, Tony Cots, Michel Kelemenis, Pedro Pauwels, Sofiane Ouissi, Kheira Obeidallah, Imen Smaoui, Malek Sebaï, Karry Kamal Karry, Mohamed Driss, Syham Nasser, ainsi qu'au Workcenter of Jerzy Grotowski dirigé par Thomas Richard à Moscou[3].

Entre 1997 et 1998, elle participe à Chutt et Ikâa avec la chorégraphe tunisienne Sihem Belkhodja. Les performances seront montrées à la Biennale de danse de Lyon et Marseille[3].

Elle débute à la télévision tunisienne dans une série de contes, écrite et réalisée par le cinéaste Nacer Khémir. Au cinéma, elle obtient des rôles dans deux longs métrages : Khorma (2002) de Jilani Saadi et La Villa (2003) de Mohamed Damak.

En 2008, elle joue dans la série tunisienne Maktoub du réalisateur Sami Fehri et du scénariste Tahar Fazaa, aux côtés de Dhafer El Abidine et Mohamed Ali Ben Jemaa.

Elle participe à de nombreuses productions étrangères. Elle réside désormais en Égypte, où elle est connue sous le nom de Dorra. Elle y joue dans plusieurs séries telles que Zay El Ward (2012) et Segn El Nessa (2014). Elle y tient également des rôles dans des films tels que L'Aquarium (en) (2007) de Yousry Nasrallah et Al Mosafer (2010) d'Ahmed Maher, aux côtés d'Omar Sharif.

Elle est membre du jury du Festival du film méditerranéen d'Alexandrie du 10 au 16 septembre 2014[4].

En 2015, elle interprète le rôle de Hajer dans la série télévisée tunisienne Lilet Chak du réalisateur Majdi Smiri et de la scénariste Dorra Fazaa, diffusée sur la chaîne Attessia TV ; elle y joue aux côtés de Nejib Belkadhi et Mouna Noureddine.

En 2016, elle joue aux côtés de Dhafer El Abidine et Ahmed Rateb dans le feuilleton égyptien Al Khourouj[5].

Mannequinat[modifier | modifier le code]

Dorra Zarrouk joue dans un spot publicitaire égyptien pour la marque de yaourt Activia de Danone en 2010.

En 2015, elle est choisie pour être l'égérie de la maison L'Azurde pour sa nouvelle collection de bijoux de fantaisie[6].

Elle a par ailleurs fait la couverture de nombreux magazines : Tunivisions, Star Mag, eniGma Magazine, Lounge Magazine, Sayidaty (en), Kelmetna Magazine, eniGma star Magazine et BLK99 Magazine.

Elle est élue la plus belle femme tunisienne en 2012 par le lectorat du webzine tunisien Belle.tn[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages tunisiens[modifier | modifier le code]

Longs métrages égyptiens[modifier | modifier le code]

Longs métrages syriens[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2004 : La Danseuse de Belgacem Jelliti
  • 2006 : Je vous ai à l’œil d'Ibrahim Letaïef
  • Single de Lotfi Achour et Natacha de Pontcharra

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries tunisiennes[modifier | modifier le code]

Séries égyptiennes[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Tayara Waraq (A Kite) de Zoheir Kanou
  • 2008 : Sherif w nos (Sherif and a half) de Yahia Momtaz
  • 2010 : Lahazat Harega 2 (Critical Moments 2) de Sherif Arafa (en) et Ahmad Saleh
  • 2010 : Raheel Maâ El Shams (Departure with the Sun) de Tayseer Abood
  • 2010 : Red Tape de Samir Seif
  • 2010 : El Aar (The Shame) de Sherine Adel et Ibrahim Fakhr
  • 2011 : Adam d'Ahmed Abozeid et Mohamed Sami
  • 2011 : El Rayan de Hazem El Hadidi et Shirine Adel
  • 2012 : Al Zoga Al Rabaa (The Fourth Wife) de Magdy Hawary
  • 2012 : Zay El Ward (Like Roses) de Saad Hendawy
  • 2012 : Lahazat Harega 3 (Critical Moments 3) de Sherif Arafa et Osama Farid
  • 2013 : Moga Harra (Heatwave) de Mohamed Yasine et Akram El Araby
  • 2013 : Mazag El Kheir (Good Mood) de Magdy Hawary
  • 2014 : Sadeq El Omr (Lifelong Friend) d'Osman Abou Laban
  • 2014 : Segn El Nessa (Women's Jail) de Kamla Abu Zekri
  • 2015 : Esteefa (Duty Officer) de Hossam Ali et Sherif El Bendary, avec Hend Sabri
  • 2015 : Baad El Bedaya (After The Beginning) d'Ahmed Khaled Moussa
  • 2015 : Zarf Aswad (Black Envelope) d'Ahmed Medhat
  • 2016 : Layali El Helmia 6 (El Helmia Nights) de Magdy Abo Âmera
  • 2016 : Al Khourouj (The Exit) de Mohamed El Adle
  • 2017 : Elshare Elly Warana: The Backstreet de Magdy El Hawary

Séries syriennes[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Émissions[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix de la meilleure révélation du cinéma égyptien de l'année, attribué par les chaînes de télévision Dream en 2007[3]
  • Prix de la meilleure actrice montante attribué aux Oscars des chaînes de télévision arabe (ART) en 2007[3]
  • Prix de la meilleure actrice montante au Dear Guest Festival (Égypte) en 2008[9]
  • Prix spécial attribué par le comité DGF pour son rôle dans El Aar au Dear Guest Festival (Égypte) en 2010[10]
  • Titre de la meilleure actrice arabe en 2012, attribué par le sondage annuel de l'Académie des sciences et des technologies d'Alexandrie[11]
  • Prix Murex d'or de la meilleure actrice arabe pour ses rôles dans El Rayan et Adam (Liban) en 2012[12]
  • Prix spécial pour son rôle dans Segn El Nessa au Dear Guest Fetsival (Égypte) en 2014[13]
  • Prix de la meilleure actrice pour ses rôles dans Segn El Nessa et Sadeq El Omr, attribué par le Nile Television Network en 2014[14]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ar) « Dorra », sur elcinema.com (consulté le 15 juillet 2015)
  2. a, b et c Mohamed Habib Ladjimi, « Dorra Zarrouk », sur jeuneafrique.com, (consulté le 15 juillet 2015)
  3. a, b, c, d, e, f et g Dorra Zarrouk sur Africultures
  4. « Dorra Zarrouk élue membre du jury du festival du film méditerranéen d'Alexandrie », sur jawharafm.net, (consulté le 15 juillet 2015)
  5. « Dorra Zarrouk et Dhafer El Abidine, réunis dans un feuilleton », sur ifm.tn, (consulté le 19 janvier 2017)
  6. « Dorra Zarrouk égérie de la maison de bijoux L’Azurde », sur kapitalis.com, (consulté le 15 juillet 2015)
  7. « Dorra Zarrouk est élue plus belle femme tunisienne en 2012 », sur belle.tn, (consulté le 15 juillet 2015)
  8. « Hend Sabry lance une campagne de promotion du tourisme tunisien avec des stars tunisiennes et égyptiennes », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 15 juillet 2015)
  9. (en) « DGF 2008 Final Results », sur dgfest.com (consulté le 15 juillet 2015)
  10. (en) « DGF 2010 Winners », sur dgfest.com (consulté le 15 juillet 2015)
  11. « Dorra Zarrouk meilleure actrice arabe », sur mosaiquefm.net, (consulté le 15 juillet 2015)
  12. « Dorra Zarrouk remporte le prix Murex d’or de la meilleure actrice arabe », sur tuniscope.com, (consulté le 15 juillet 2015)
  13. (en) « Dear Guest 2014 Final Results », sur dgfest.com (consulté le 15 juillet 2015)
  14. Hajer Zarrouk, « Dorra Zarrouk : primée deux fois », sur femmesmaghrebines.com, (consulté le 15 juillet 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]