Ali Zouaoui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zouaoui.
Ali Zouaoui
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 46 ans)
Nom dans la langue maternelle
علي الزواويVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Ali Zouaoui (arabe : علي الزواوي), né le 10 novembre 1925 et décédé le 18 février 1972, est un économiste et homme politique tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ali Zouaoui suit des études de droit et d'économie à l'École nationale d'administration de Paris, France. En octobre 1958, il devient premier vice-gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, poste qu'il occupe jusqu'au 2 novembre 1970. Entre 1968 et 1971, il est aussi président du club omnisports de l'Espérance sportive de Tunis[1].

À partir du 2 novembre 1970 et jusqu'à son décès, Ali Zouaoui exerce la fonction de gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, avec le rang de ministre. Il est aussi le premier directeur de l'Institut des hautes études commerciales de Carthage et préside la Compagnie des comptables de Tunisie[2]. Il meurt dans un accident de voiture à l'âge de 48 ans.

Famille[modifier | modifier le code]

Il se marie avec Soufiya Belkhodja, sœur du peintre Néjib Belkhodja et fille d'artisans tunisois, puis avec Arlette Ravalec. Il a eu deux filles et un garçon. L'actrice Dorra Zarrouk est sa petite-fille[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Commémoration : il y a 43 ans, mourait Ali Zouaoui », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  2. « Les présidents », sur est.org.tn (consulté le 23 janvier 2017)
  3. Mohamed Habib Ladjimi, « Dorra Zarrouk », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)