Dassault Falcon 5X

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Falcon 5X
Maquette de Falcon 5X présentée en 2015
Maquette de Falcon 5X présentée en 2015

Constructeur Drapeau : France Dassault Aviation
Équipage 2 pilotes + 1 hôtesse/steward
Premier vol 5 juillet 2017[1]
Mise en service Programme annulé.
Dimensions
Longueur 25,17[2] m
Envergure 25,94[2] m
Hauteur 7,47[2] m
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 19,730[2] t
Max. au décollage 31,570 [2] t
Max. à l'atterrissage 29,980 [2] t
Passagers 14 + 3 membres d'équipage.
Motorisation
Moteurs 2 Safran Silvercrest
Poussée unitaire 11 450 lb / 5 093 daN (Poussée maxi. au niveau de la mer – ISA+15°C) kN
Performances
Vitesse de croisière maximale (Mach 0,80) 980 km/h
Vitesse maximale (Mach 0,90) 1 100[2] km/h
Autonomie 9 630[2] km
Plafond 15 545 [2] m

Le Dassault Falcon 5X est un avion d'affaires de la famille Falcon construit par la société Dassault Aviation. C'est un biréacteur destiné à franchir une distance de 9 630 km et voler à une vitesse maximale de Mach 0,90.

Le programme est lancé en 2013 mais se heurte aux difficultés du développement du moteur Silvercrest par Safran Aircraft Engines. Malgré un premier vol en juillet 2017, le programme est annulé à la fin de la même année et remplacé par le Dassault Falcon 6X.

Historique[modifier | modifier le code]

Lors des premières études, l'avion est nommé SMS pour super mid-size, mais après la crise de 2008 le marché des avions d’affaires s’effondre et Dassault change de concept[3].

Le Falcon 5X est présenté le 21 octobre 2013 à Las Vegas à l’occasion de la convention annuelle de la National Business Aviation Association[4],[5],[6],[7],[8]. Il fait partie de la catégories des appareils à large fuselage. La mise en service est alors prévue en 2016.

En février 2016, un retard de deux ans est annoncé, dû au problème du nouveau moteur de nouvelle génération Silvercrest l’entrée en service est annoncée en 2020[9].

Le premier vol est effectué le 5 juillet 2017 à 10h36 sur le site d’assemblage final de Dassault Aviation de Mérignac[1]. En octobre 2017, Safran Aircraft Engines annonce un nouveau retard dans le développement du moteur Silvercrest[10]. Après ces problèmes à répétition, Dassault annule le programme Falcon 5X en le . Le Dassault Falcon 6X, reprenant le diamètre de fuselage du 5X mais équipé de moteurs Pratt & Whitney Canada prend le relais pour une sortie en 2022[11],[12].

Conception[modifier | modifier le code]

Moteur Silvercrest.

La conception de ce biréacteur de 9 630 km d’autonomie s'est orientée vers le fait d'offrir la plus large cabine du marché[13]. Elle mesure 1,98 m de haut, 2,58 m de large et 11,79 m de long (exclusion faite du poste de pilotage et du compartiment à bagages), ce qui permet d'accueillir jusqu’à 14 passagers.

L'éclairage naturel est assuré par 28 hublots[14] et par un hublot spécial situé sur la partie supérieure du fuselage pour augmenter la luminosité de la cabine[15].

L’avion est équipé de deux réacteurs de nouvelle génération Silvercrest développés par Safran Aircraft Engines[16], délivrant chacun une poussée de 5093 daN et offrant un excellent taux de dilution de « 6 ».Le développement du Silvercrest fait appel pour la première fois chez Safran Aircraft Engines à un compresseur axialo-centrifuge pour la partie compresseur haute pression.

Le Falcon 5X est équipé d’une aile optimisée par la simulation numérique des écoulements (CFD) et des essais en soufflerie. La voilure affiche une flèche de 33° et un bord de fuite incurvé très spécifique. Elle augmente la marge de buffeting[Quoi ?] de 15 % pour accroître la sécurité.

Production[modifier | modifier le code]

La fabrication des premiers éléments structuraux a débuté en 2013 et l’assemblage du premier tronçon de fuselage démarrera en novembre 2013 sur le site de Dassault Aviation à Argenteuil[Passage à actualiser].

L’assemblage final est réalisé dans l’usine de Bordeaux-Mérignac en 2014, tandis que l’aménagement intérieur de la cabine sera effectué sur le site dédié de Dassault Falcon Jet à Little Rock, dans l’Arkansas[Passage à actualiser].

Le premier appareil est sorti d'usine le 2 juin 2015[17].

Aéroports desservis[modifier | modifier le code]

Le Falcon 5X a été conçu pour effectuer des approches à forte pente (jusqu’à 6 %)[18], pour desservir des aéroports contraignants comme celui de London City Airport (LCY), d’ordinaire inaccessibles aux jets d’affaires à large fuselage.

Il a été également conçu pour assurer de nombreuses liaisons directes sans escale (avec huit passagers, Mach 0,80, vents annuels de 85 %, réserves NBAA IFR), telles que Los Angeles à London City, Paris à Hong Kong ou Pékin, Shanghai à Seattle ou New York à Tel Aviv.

Prix[modifier | modifier le code]

Le prix prévu était équivalent au Falcon 900, soit autour de 45 millions d'euros[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le Falcon 5X a fait son premier vol - Air&Cosmos - Premier Site Francophone d'Actualité Aéronautique et Spatiale », Air & Cosmos,‎ (lire en ligne)
  2. a b c d e f g h et i « Falcon 5X », sur www.dassaultfalcon.com (consulté le 30 mai 2016)
  3. Olivier James, « Le Falcon 5X, coup de bluff de Dassault Aviation à Las Vegas », sur www.usinenouvelle.com,
  4. Les Echos - 22 octobre 2013 : Dassault présente son nouveau jet d'affaires Falcon 5X
  5. L'Usine Nouvelle - 21 octobre 2013 : Dassault Aviation dévoile son Falcon 5X
  6. Challenges - 22 octobre 2013 : Le Falcon 5X a été dévoilé par Dassault le 21 octobre au salon NBAA de Las Vegas. Il peut transporter 8 passagers sur 9 600 km sans escale.
  7. Le Point - 22 octobre 2013 : Le Falcon 5X, nouveau biréacteur haut de gamme de Dassault, révélé à Las Vegas.
  8. L'Usine Digitale - 22 octobre 2013 : Sur la toile, le Falcon 5X a déjà décollé
  9. a et b Anne Bauer, « Dassault : le Falcon 5X aura un retard de livraison de deux ans », sur www.lesechos.fr,
  10. « NBAA: Dassault dévoile un nouveau délai pour le Falcon 5X »,
  11. Véronique Guillermard, « Dassault Aviation stoppe le Falcon 5X et lance un nouveau jet », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  12. « Dassault mise sur son futur Falcon 6X pour relancer les ventes de jets d'affaires - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 28 février 2018)
  13. Romain Guillot, « la cabine du nouveau Falcon 5X », sur www.journal-aviation.com,
  14. Dailymotion - 22 octobre 2013 : Voir la vidéo « Introducing the Falcon 5X - Dassault Aviation »
  15. Romain Guillot, « Falcon 5X, le galley skylight va faire beaucoup parler de lui », sur www.journal-aviation.com,
  16. Olivier James, « Safran monte à bord du Falcon 5X de Dassault », sur www.usinenouvelle.com,
  17. « Le Dassault Falcon 5X sort d'usine », sur air-cosmos.com,
  18. « Dassault Aviation dévoile le Falcon 5X », sur dassault-aviation.com,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :