Contenu généré par les utilisateurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CGU.

Le contenu généré par les utilisateurs[1] (CGU[1], en anglais user-generated content, ou UGC) fait référence à un ensemble de "contenus", c'est-à-dire des documents destinés à la télédiffusion, qui sont principalement produits ou directement influencés par leur public, rebaptisés utilisateurs dans le contexte de l'Internet comme moyen de diffusion principal. Il s'oppose aux contenus traditionnels médiatisés par les entreprises de média traditionnelles, dans lesquelles le public n'intervient pas en tant qu'acteur de la production ou de la télédiffusion.

L'usage de ce terme s'est répandu pendant les années 2000 dans les milieux du Web 2.0 ainsi que dans les nouveaux médias. Cette tendance reflète la démocratisation des moyens de production audiovisuelle grâce aux nouvelles technologies. Parmi ces moyens de plus en plus accessibles à un large public, on peut citer la vidéo numérique, les médias sociaux, les blogs, le podcasting, la téléphonie mobile ainsi que les Wikis.

La création et la publication de contenus générés par les utilisateurs sont caractéristiques des médias sociaux et font partie de leur définition selon Andreas Kaplan et Michael Haenlein[2].

En plus de ces moyens, le contenu généré par les utilisateurs est aussi souvent produit à l'aide de logiciels libres ou open source et protégé par de nouveaux types de droit d'auteur (par exemple, les licences Creative Commons) très flexibles, qui abaissent fortement les barrières à l'entrée et facilitent la collaboration entre des individus dispersés géographiquement[réf. nécessaire].

Le contenu généré par les utilisateurs est aussi considéré, par ceux qui le produisent, comme un excellent moyen d'améliorer leurs compétences, s'instruire, découvrir et explorer de nouveaux domaines[réf. nécessaire].

Les opérateurs de plateforme de contenu généré par les utilisateurs, en particulier les services de réseau social comme Facebook, peuvent s'approprier ce contenu par le biais de licences plus ou moins restrictives. Cette appropriation fait l'objet d'un débat de société. Certains vont même jusqu'à parler d'une nouvelle forme d'esclavage moderne.

Wikipédia elle-même constitue un exemple achevé de contenu généré par les utilisateurs. Le journalisme citoyen en est un autre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « contenu généré par les utilisateurs », Le Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (consulté le 16 octobre 2019).
  2. (en) Andreas Kaplan et Michael Haenlein, « Users of the world, unite! The challenges and opportunities of Social Media, », Business Horizons,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]