Confédération de Gaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Confédération de Gaya
가야 (ko)

42-391
412-567

Description de cette image, également commentée ci-après
Informations générales
Statut Confédération
Histoire et événements
42 Fondation de la confédération
391-412 Annexion à Koguryŏ
562-567 Campagnes de Silla et annexion

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Dans l'histoire de la Corée, Gaya est une confédération de chefferies de la vallée du Nakdong. Elle s'est créée à partir de la confédération de Byeonhan de l'époque Samhan, puis a été absorbée par Silla, l'un des Trois Royaumes de Corée au VIe siècle.

L'organisation politique de la confédération de Gaya est basé sur des cités-états comme la confédération de Byeonhan. Les traces matérielles qu'a laissé la confédération sont essentiellement basées sur des sépultures.

Noms[modifier | modifier le code]

La confédération est communément appelée Gaya (가야; 加耶, 伽耶, 伽倻), cependant des sources historiques utilisait aussi des noms comme Kaya, Garak (가락; 驾洛, 迦落), Gara (가라; 加罗, 伽罗, 迦罗, 柯罗), Garyang (가량; 加良) ou Guya (구야; 狗耶). Le Nihon Shoki lui donne le nom de Mimana.

Histoire[modifier | modifier le code]

La confédération de Gaya et les Trois Royaumes de Corée en 375

La confédération est constituée d'un certain nombre de mini-états tel que Geumgwan Gaya (en), Goryeong Gaya (en), Bihwa Gaya (en), Ara Gaya (en) ou Seongsan Gaya. Vers le IIe – IIIe siècle, ces entités politiques se sont regroupées autour de la Geumgwan Gaya (l'actuelle Gimhae). La Confédération de Gaya se distingue alors de la confédération de Byonhan par l'augmentation de l'activité militaire et l'évolution des coutumes funéraires. La confédération de Byonhan devient ensuite le royaume de Baekje et la confédération constituée autour de Saro devient le royaume de Silla.

Après une période de déclin, où la Confédération de Gaya se désintègre sous la pression de Koguryo (Goguryeo) entre 391 et 412. La confédération est réorganisé aux Ve et VIe siècle autour de Daegaya (dans l'actuelle district de Goryeong), sans pour autant être capable de se défendre contre le royaume de Silla qui l'absorbe au VIe siècle, au début de l'unification de la péninsule.

Économie[modifier | modifier le code]

La confédération se situe dans les plaines alluviales et l'embouchure fertile du Nakdong, avec un accès direct à la mer, et de riches gisements de fer. L'économie du Gaya est fondée sur l'agriculture, la pêche et le commerce à longue distance. La confédération est particulièrement connue pour son travail du fer, comme la précédente confédération de Byeonhan. Ainsi la confédération a exporté des importantes quantités de minerai de fer, d'armures de fer, et d'armes pour le royaume de Baekje et au Japon pendant les périodes Kofun et Asuka. La confédération a certainement eu, par ces échanges, des relations politiques étroites avec ces deux royaumes.

Le savoir-faire relatif à la céramique de Gaya et de Silla a été importé au nord de Kyushu puis dans tout l'ouest de l'archipel, ou plus probablement apporté par les migrants issus de la péninsule qui s'y installent, et ce dès la période du Kofun moyen (400-500) et au Kofun final (500-600).

Céramique[modifier | modifier le code]

Tombes de l'élite[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Gimhae National Museum, en grande partie dédié au patrimoine légué par Gaya
  • (en) : Site de la ville de Gimhae , pages dédiées (en 2011) à la culture de la confédération de Gaya ( présentée au musée de la ville de Gimhae ) :
- une présentation générale, un tableau chronologique, les cartes des sites de la confédération en deux périodes,
- des objets découverts dans les tombes  : dépôts de fer, armes, céramiques, armures, harnais, parures, matériel agricole et objets cérémoniels.,
- les objets de la vie quotidienne, le régime alimentaire, la formation des villages avec la distribution des espaces urbains et les habitations de l'élite.
  • Musées :
- Gimhae National Museum
- Jinju National Museum, sur visitkorea et le Site officiel