Clitomaque de Carthage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clitomaque de Carthage
Fonction
Scholarque de l'Académie platonicienne (d)
- av J-C
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
ΚλειτόμαχοςVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Nationalités
Activité
Autres informations
Mouvement
Maître
Élèves

Clitomaque (en grec ancien Κλειτόμαχος) est un philosophe académicien, successeur de Carnéade (187 ou 186 av. J.-C. - Athènes en 110 ou 109 av. J.-C.).

Notice Biographique[modifier | modifier le code]

Né à Carthage sous le nom d'Hasdrubal, il enseigne dans sa ville, puis émigre à Athènes à l'âge de quarante ans. Au moment de la destruction de sa ville natale en 146 av. J.-C. à l'issue de la Troisième guerre punique, il compose une élégie de circonstance pour consoler ses compatriotes. Cette généreuse pensée est approuvée par les Romains.

En 128 av. J.-C., vers l'âge de soixante ans, il succède à Carnéade comme chef de la Nouvelle Académie qu'il dirige jusqu'en 110 av. J.-C. C'est à cette époque qu'il se fait appeler Clitomaque.

Célèbre et honoré, il publie plus de quatre cents traités[1], qu'utilisera explicitement Cicéron, dont De la nature des Dieux.

Parvenu à un âge avancé, il se donna la mort. On sait que deux des œuvres de Clitomaque étaient dédicacées à des romains célèbres, Lucilius et Lucius Marcius Censorinus, ce qui suggère que son travail était apprécié à Rome.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Clitomaque est mentionné par Diogène Laërce au livre IV de Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres

Liens externes[modifier | modifier le code]