Claudius Gallet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gallet.

Claudius Gallet
Illustration.
Claudius Gallet en 1929
Fonctions
Sénateur de la Haute-Savoie
Ministre des Pensions
Gouvernement Gouvernement André Tardieu I
Gouvernement Camille Chautemps I
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Annecy, Flag of France.svg  France
Date de décès (à 61 ans)
Lieu de décès Annecy, Flag of France.svg  France
Nationalité Française
Profession Médecin

Claudius Gallet, né le à Annecy et mort le à Annecy, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Claudius Gallet naît le à Annecy. Sa famille est originaire du village de Moye[1]. Un des ses aïeul fut président de l'Assemblée nationale des Allobroges, en 1792, un certain J.F. Décret[1].

Ses études débutent au collège de Bonneville, et se poursuivent au Lycée Berthollet d'Annecy[1]. Il fait des études de médecine à la faculté de Lyon[1]. Il reçoit le titre de docteur, le [1]. Il a réalisé une thèse sur les « luxations congénitales de la rotule »[1].

Carrière médicale[modifier | modifier le code]

Claudius Gallet s'installe à Annecy[1].

En 1909, il est conseiller municipal de sa ville natale[1].

Au cours de la Première Guerre mondiale, il sert en tant que médecin[1]. Il est médecin-chef du dépôt commun des 30e et 230e régiments d'infanterie[1]. Il reçoit plusieurs citations[1].

Il n'est démobilisé qu'au [1]. Il sera médecin de la place d'Annecy de la fin de la guerre jusqu'à cette date[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il se présente aux élections sénatoriales de l'année 1920 sur une liste composée de Fernand David et le docteur Émile Goy[1]. Il remplace l'ancien sénateur Jules Mercier[1].

Il est élu, le , sénateur de la Haute-Savoie, mandat qu'il occupe jusqu'à sa mort. En 1922, il est élu conseiller général du canton d'Annecy-Nord, mandat qu'il garde également jusqu'en 1936[2].

Il devient Ministre des Pensions du au dans les gouvernements André Tardieu (1) et Camille Chautemps (1). Ce dernier était le fils d'Émile Chautemps, originaire de Haute-Savoie.

Un monument lui est dédié dans les "Jardins de l'Europe" de la ville d'Annecy, le buste ainsi que les bas-reliefs sont l'œuvre du sculpteur Jean-Marie Baumel[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n et o L. D., « Le Docteur Gallet », Revue savoisienne,‎ , p. 144-147 (lire en ligne).
  2. Danièle Nicoud, sous la direction d'Elisabeht Rabut, directeur des Archives départementales de la Haute-Savoie, « Inventaire des archives de la préfecture relatives aux plébiscites et élections », sur le site des Archives départementales de la Haute-Savoie - archives.cg74.fr, (consulté le 13 avril 2015).
  3. (en) Vanderkrogt.net, « Annecy - Claudius Gallet ».

Lien externe[modifier | modifier le code]