Brownsburg-Chatham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chatham.
Brownsburg-Chatham
Chemin à Chatham
Chemin à Chatham
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Laurentides
Subdivision régionale Argenteuil
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Serge Riendeau
2013-2017
Code postal J8G
Constitution 6 octobre 1999
Démographie
Gentilé Brownsbourgeois-Chathannais
Population 7 303 hab. (2014)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 00″ N 74° 25′ 00″ O / 45.683338, -74.41667245° 41′ 00″ Nord 74° 25′ 00″ Ouest / 45.683338, -74.416672
Superficie 24 838 ha = 248,38 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire Est (-5)
Indicatif 450 et 579
Code géographique 76043
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Brownsburg-Chatham

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Brownsburg-Chatham
Liens
Site web Site officiel

Brownsburg-Chatham est une ville du Québec (Canada) située dans la municipalité régionale de comté d'Argenteuil dans les Laurentides[2]. Le 6 juillet 2002, la municipalité de Brownsburg-Chatham est régie par la Loi sur les cités et villes et prend le nom officiel de «Ville de Brownsburg-Chatham»[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Plan Brownsburg-Chatham, Québec.

La municipalité de Brownsburg-Chatham est située dans la région des Laurentides. Située au nord de la rivière des Outaouais, elle relie, par l'autoroute 50, les villes de Lachute et Sainte-Sophie[4]. La dimension de la région est de 248,38 kilomètres carrés[5] et ses coordonnées géographiques sont:Latitude 45° 41′ 0.02″ Nord et Longitude 74° 25′ 0.02″ Ouest. Au nord de la municipalité, on y retrouve des roches métamorphiques et magmatiques du Bouclier Canadien, composés principalement de quartz, calcaire et till[6].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Église Saint-Louis-de-France.

Plusieurs agglomérations se sont développées sur le territoire. Le pôle urbain le plus important est Brownsburg, auxquels s'ajoutent les hameaux de Chatham, Cushing, Greece's Point et Saint-Philippe d'Argenteuil[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cushing[Quoi ?].

À la fin des années 1800, des Américains vinrent s’établir dans la région d’Argenteuil pour ensuite s’élargir dans le canton de Chatham[8]. Avant même que la ville se nomme Chatham, elle était appelée municipalité de Saint-Philippe d'Argenteuil[8]. L'origine du nom Chatham est reliée à William Pitt 1er comte de Chatham. Ce nom fut choisi par les Loyalistes restés fidèles au Royaume-Uni pour honorer la mémoire du ministre de la Guerre responsable de la défaite de la France lors de la Conquête de la Nouvelle-France par les Britanniques. Quant au nom de Brownsburg, ce nom vise à rendre hommage à George Brown qui est né en Angleterre et à qui une terre avait été allouée par le gouvernement en 1818 sur la rivière de l'Ouest. Il a fait construire une scierie et une moulange (pour y moudre le grain) qui ont contribué à l'essor économique de la région[9]. Il est l'un des premiers pionniers de cet endroit et qui, avec l'aide de Daniel Smith et du capitaine A. L. Howard, ont contribué au développement d'une vie industrielle importante dans ce village. En 1857, la ville de Brownsburg, comptait 11 habitants qui faisaient partie du canton de Chatham, municipalité créée en 1845[9].C'est en 1935 que Brownsburg se détache de la municipalité des cantons de Chatham et officialise leur municipalité[9]. À cette époque, la population n’arrivait pas à s’entendre sur les services municipaux, la partie urbaine de la municipalité deviendra le village de Brownsburg. Ce n'est qu'en 1960 que les deux municipalités créent leur première entente et relient les réseaux d’aqueduc[9]. C'est n'est qu'en 1971, que l'idée de fusionner refait surface et qu'une première étude de regroupement se forme. En 1974, les deux municipalités forment un service commun contre l’incendie. En 1995, ils créent une piste de ski de fond, connue comme étant « Le Centre de ski de fond La Randonnée »[10]. C'est le 6 octobre 1999 que les deux municipalités se fusionneront et créera la municipalité de Brownsburg-Chatham par le décret numéro 1112-99[10].


Greece's Point[Quoi ?].

Politique[modifier | modifier le code]

Le district judiciaire responsable de la ville de Brownsburg-Chatham, est celui de Terrebone. Celui-ci est desservi par le palais de justice de Saint-Jérôme[11]. La ville est dirigée par un conseil formé d'un maire et de six conseillers pour un mandat d'une durée de quatre ans. L'élection des conseillers se fait avec division territoriale depuis 2013.

Composition du conseil municipal[2],[12]
2009-2013 2013-2017
Maire Georges Dinel Serge Riendeau
District 1 Paule Blain-Clotteau Yvan Caron
District 2 André McNicholl Pierre Leclerc
District 3 Louis Quevillon Louis Quevillon
District 4 Serge Riendeau Michel Brisson
District 5 Jean-Claude Lalande Catherine Trickey
District 6 Richard Boyer Martin Charron

La communauté de Brownsburg-Chatham est représentée à l'Assemblée nationale du Québec par le député de la circonscription d'Argenteuil, Yves St-Denis (2014)[2]. La circonscription fédérale est Argenteuil-Mirabel et est représenté par le débuté Stéphane Lauzon (2015)[13].

Population[modifier | modifier le code]

Population totale, 1991-2011[14].

Année Population Variation (%)
2011 7 209 en augmentation 8,2 %
2006 6 664 en diminution -1,6 %
2001 6 770 en augmentation 1,3 %
1996 6 683 en augmentation 10,2 %
1991 6 062

Groupes d'âge, 2001-2011

Groupe d'âge 2001 (nb) (%) 2011 (nb) (%) Variation
2001-2011
0-14 ans 1 285 19,0 % 1 165 16,2 % en diminution -9,3 %
15-24 ans 740 10,9 % 820 11,4 % en augmentation 10,8 %
25-44 ans 1 990 29,4 % 1 715 23,8 % en diminution -13,8 %
45-64 ans 1 805 26,7 % 2 335 32,4 % en augmentation 29,4 %
65 ans et plus 945 14,0 % 1 175 16,3 % en augmentation 24,3%
Total 6 770 100 % 7 210 100 % en augmentation 10,6 %
Âge médian 39,7 44,1 en augmentation 4,4

Ménages 2001-2011

Type de ménage (a) 2001 (nb) (%) 2011 (nb) (%) Variation
2001-2011
Personnes hors ménages (b) 125
Personnes vivant seules 650 24,2 % 895 29,2 % en augmentation 37,7 %
Couples sans enfants (c) 890 33,1 % 945 30,9 % en augmentation 6,2 %
Familles avec enfants (c) 1 055 39,3 % 1 140 37,3 % en augmentation 23,8 %
Ménages en colocation (d) 90 3,4 % 80 2,6 % en diminution 23,1 %
Total des ménages 2 685 100 % 3 070 100 % en augmentation 14,3 %
Familles monoparentales (e) 245 9,1 % 295 9,6 % en augmentation 20,4 %
Nombre moyen de personnes
par ménage
2,31

(a) Type de ménage privé seulement ; (b) Personnes vivant en institution ; (c) Ménages pouvant comprendre d'autres personnes que le couple ou la famille, apparentées ou non apparentées ; (d) Ménages composés uniquement de deux ou plusieurs personnes non apparentées ; (e) Comprises dans les familles avec enfants.

Langue maternelle (2006-2011)

Langue 2001 (nb) 2001 (%) 2011 (nb) 2011 (%) Variation (%)
Français 5 320 80,0 % 5 745 80,5 % en augmentation 8,0 %
Anglais 1 105 16,6 % 1 155 16,2 % en augmentation 4,5 %
Anglais et français 135 2,0 % 105 1,5 % en diminution -22,2 %
Autres langues 95 1,4 % 145 2,0 % en augmentation 52,6 %

Économie[modifier | modifier le code]

Brownsburg-Chatham compte une marina municipale sur la rivière des Outaouais[15] jouxtant un camping familiale de 235 places située à 70 km de Montréal qui est lui aussi géré par la municipalité[16].

L'employeur le plus important de la municipalité est le siège canadien de l'entreprise d'explosifs Orica[17]. Plus de 600 employés y travaillent dans les installations construites en plein cœur du village de Brownsburg.

Éducation[modifier | modifier le code]

La municipalité de Brownsburg-Chatham compte une école primaire, « École primaire Bouchard » et « Le Centre de Tremplin », qui se spécialise dans la réadaptation d’élèves en difficultés de comportement. Tous deux sont régis par la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations de l'infobox proviennent de Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Brownsburg-Chatham », 76043, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 7 juillet 2013), sauf exceptions suivantes :
    a. Superficie locale : Statistique Canada. Borwnsburg-Chatham, Québec (Code 2476043) et Argenteuil, Québec (Code 2476) (tableau). Profil du recensement, produit nº 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Recensement 2011, diffusé le 24 octobre 2012. Consulté le 7 juillet 2013.
    b. Code postal : Postes Canada, « Nombre et carte des secteurs de livraison rurale et urbaine », Québec,‎ (consulté le 7 juillet 2013).
  2. a, b et c Ville de Brownsburg-Chatham sur le répertoire des municipalités - Ministère des affaires municipales et des régions du Québec
  3. La Ville de Brownsburg-Chatham, «Historique», en ligne URL: http://www.brownsburgchatham.ca/decouvrez-la-ville/historique-2/%7C Consulté le 2015-10-22
  4. Montmigny, M. (2010), La protection du territoire agricole de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal dans un contexte d’étalement urbain, Département de géographie, faculté des arts et des sciences Université de Montréal, Montréal, p. 4
  5. Statistique Canada, en ligne, URL:https://www12.statcan.gc.ca/census-recensement/2011/as-sa/fogs-spg/Facts-csd-fra.cfm?LANG=Fra&GK=CSD&GC=2476043%7C Consulté le 3 novembre 2015
  6. Fortin-Rhéaume, A.-A. (2013), Étude de l’étalement latéral de 1988 et des autres glissements de terrain le long de la vallée à Brownsburg-Chatham, Québec, Département de génie civil, faculté des sciences et de génie Université Laval, Québec, p. 86
  7. Ville de Brownsburg-Chatham, en ligne, URL: http://www.brownsburgchatham.ca/accueil/affichage.asp?langue=1&B=947%7C Consulté le 7 juillet 2013
  8. a et b MRC Argenteuil, en ligne, URL: http://www.argenteuil.qc.ca/accueil/affichage.asp?langgooue=1&B=104%7C Consulté le 2015-11-03
  9. a, b, c et d « Commission de toponymie:Borwnsburg-Chatham » (consulté le 3 novembre 2015)
  10. a et b Ville de Brownsburg-Chatham, en ligne, URL:http://www.brownsburgchatham.ca/decouvrez-la-ville/historique-2/%7C Consulté le 3 novembre 2015
  11. Ministère de la Justice, en ligne, URL: http://www.justice.gouv.qc.ca/francais/recherche/district.asp?idDistrict=82&idVille=3237%7C Consulté le 4 novembre 2015
  12. MAMROT, « Élections municipales 2013 » (consulté le 4 novembre 2013).
    Note : Il n'y avait pas de division territoriale avant 2013.
  13. Gouvernement du Canada, « Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 25 août 2004 (TR/2003-154), Annexe: Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales - Décret de représentation », sur Ministère de la Justice du Canada (consulté le 7 juillet 2013)
  14. Statistique Canada : Recensements 2011, 2006, 2001, 1996a et b. Consulté le 7 juillet 2013.
  15. Charlotte Paquette, « Flotter sur une mine d’or », Tribune Express, vol. 19, no 36,‎ , p. 8
  16. La Ville de Brownsburg-Chatham, « Champing Municipal et Marina », en ligne URL: http://www.brownsburgchatham.ca/services-municipaux/camping-municipal/%7C consulté le 2015-11-04
  17. La Ville de Bownsburg-Chatham, en ligne, URL: http://www.orica.com/Locations/North-America/Canada/Canada#.Une1NCd_uE8%7C Consulté le 7 novembre 2013
  18. Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, en ligne URL: http://www.csrdn.qc.ca/%7C consulté le 2015-11-05

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Wentworth-Nord, Wentworth Gore Rose des vents
Grenville-sur-la-Rouge N Lachute
O    Brownsburg-Chatham    E
S
Rivière des Outaouais
Drapeau de l'Ontario Hawkesbury Est
Saint-André-d'Argenteuil