Éparchie Saint Georges de Canton des Roumains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Éparchie Saint Georges de Canton des Roumains
(la) Eparchia Sancti Georgii Martyris Romenorum
Pays
Église Église grecque-catholique roumaine
Rite liturgique byzantin
Type de juridiction éparchie exempte
Création
Siège 1121 44th Street NE Canton, OH 44714-1297
Diocèses suffragants aucun
Titulaire actuel John Michael Botean
Prêtres 25
Religieux 5
Religieuses 4
Territoire Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Population catholique 5 900 (2010)
Site web http://www.romaniancatholic.org/
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L'éparchie de Saint-Georges de Canton (en anglais : eparchy of St George in Canton) ou éparchie de Saint-Georges des Roumains (en latin : eparchia Sancti Georgii Martyris Romenorum ; en roumain : eparhia Sfântul Martir Gheorghe, a Românilor) est une église particulière de l'Église catholique destinée aux fidèles de l'Église grecque-catholique roumaine, église orientale en communion avec Rome, résidant en Amérique du Nord.

Depuis le , elle couvre les États-Unis et le Canada.

Elle est exempte et relève immédiatement du Saint-Siège.

Territoire[modifier | modifier le code]

L'éparchie couvre les États-Unis et le Canada[1].

Aux États-Unis, l'éparchie compte quatorze paroisses. Cinq sont situées dans l'Ohio : Saint-Georges de Canton, Saint-Théodore d'Alliance, Sainte-Trinité de Chesterland, Sainte-Hélène de Cleveland et Sainte-Marie de Boardman. Trois sont situées dans l'agglomération de Chicago : deux dans l'Illinois, Saints-Pierre-et-Paul de Chicago et Saint-Michel d'Aurora, et une dans l'Indiana, Saint-Michel d'East Chicago. Deux sont situées dans le Michigan : Saint-Jean-Baptiste de Détroit et Sainte-Marie de Dearborn. Deux autres sont situées dans le New Jersey : Sainte-Marie de Roebling et Saint-Basile de Trenton. Une est située en Pennsylvanie : Sainte-Marie de McKeesport. Une autre est située en Californie : la paroisse Sainte-Marie de Los Angeles[2].

L'éparchie compte aussi deux monastères : celui de la Sainte-Théophanie d'Olympia[3], dans le Washington, et celui de la Sainte-Résurrection de Saint Nazianz[4], dans le Wisconsin.

Elle compte aussi trois missions : la mission Saint-Joseph, établie à Wakefield (Massachusetts), la mission Sainte-Marie, établie à Long Island City (New York), et mission Saint-Jean-Baptiste, établie à Tustin[5] (Californie).

Au Canada, l'éparchie ne compte que deux paroisses : la paroisse de l'Annonciation de Toronto[6], en Ontario, et la paroisse de la Nativité de la Sainte-Vierge de Montréal[7], au Québec.

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence de fidèles de l'église grecque-catholique roumaine en Amérique du Nord est ancienne et les paroisses de cette église aux États-Unis et au Canada ont longtemps été placées sous la juridiction des évêques diocésains latins.

Par la constitution apostolique Romenorum multitudo du [8], le pape Jean-Paul II érige, à leur intention, l'exarchat apostolique pour les fidèles de rite byzantino-roumain aux États-Unis d'Amérique (exarchatus apostolicus pro fidelibus ritus byzantini Romenorum in Foederatis Civitatibus Americae Septentrionalis), juridiction avec à sa tête un évêque titulaire représentant l'archevêque majeur primat de l'église grecque-catholique roumaine, pour les fidèles de cette Église dans un territoire qui n'a pas d'évêque en propre.

Par la constitution apostolique Principi Apostolorum du [9], Jean-Paul II élève l'exarchat apostolique au rang d'éparchie, c'est-à-dire un diocèse de plein exercice, couvrant le territoire des États-Unis et du Canada.

L'éparchie Saint Georges de Canton constitue le seul diocèse de l'église grecque-catholique roumaine hors des frontières roumaines.

En 2010, l'éparchie compte environ 5900 fidèles répartis dans 14 paroisses dont le service est assuré par 22 prêtres.

Cathédrale[modifier | modifier le code]

La cathédrale Saint-Georges (en anglais : St. George Cathedral) de Canton, dédiée à saint Georges de Lydda, est la cathédrale de l'éparchie[10].

Liste des éparques[modifier | modifier le code]

  • 4 décembre 1982-2 juillet 1993 : Vasile Puscas (Vasile Louis Puscas)
  • 2 juillet 1993-29 mars 1996 : siège vacant
  • depuis le 29 mars 1996 : John Botean (John Michaël Botean)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Décision du pape François du 23 avril 2013, Estensione della giuridizion del vescovo dell'eparchia di Saint George in Canton dei Romeni (consulté le 29 avril 2013)
  2. (en) (ro) Site officiel de la paroisse Sainte-Marie de Los Angeles (consulté le 29 avril 2013)
  3. (en) Site officiel du monastère de la Sainte-Théophanie d'Olympia (consulté le 29 avril 2013)
  4. (en) Site officiel du monastère de la Sainte-Résurrection de Saint Nazianz (consulté le 29 avril 2013)
  5. (ro) Site officiel de la mission Saint-Jean-Baptiste de Tustin (consulté le 29 avril 2013)
  6. (en) (ro) Site officiel de la paroisse de l'Annonciation de Toronto (consulté le 29 avril 2013)
  7. (en) (fr) (ro) Site officiel de la paroisse de la Nativité de la Sainte-Vierge de Montréal (consulté le 29 avril 2013)
  8. (la) Constitution apostolique Romenorum multitudo du 4 décembre 1982, dans Acta Apostolicae Sedis (AAS), vol. LXXV (1983), pars I, pp. 541-542 (consulté le 29 avril 2013)
  9. (la) Constitution apostolique Principi Apostolorum du 26 mars 2013, dans ASS, vol. LXXIX (1987), p. 1038, en ligne (consulté le 29 avril 2013)
  10. (en) St. George Cathedral (consulté le 29 avril 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]