Choriorétinite pigmentaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Choriorétinite pigmentaire
Classification et ressources externes
Fundus of patient with retinitis pigmentosa, mid stage.jpg
Examen du fond d'œil (FO) : choriorétinite pigmentaire à un stade intermédiaire de son évolution.
CIM-10 H30.9
CIM-9 363.20
DiseasesDB 2613
MeSH D002825
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La choriorétinite pigmentaire est une atteinte des pigments de l'œil, par inflammation de la choroïde et de la rétine.

Nom commun, féminin, composé de :

  • chorio, du grec khorion : « choroïde » (membrane vasculaire qui nourrit la rétine) ;
  • rétin, du latin rete : « filet », en biologie, « rétine », membrane sensible du fond de l’œil ;
  • ite, du grec -itis : suffixe servant, en médecine,à désigner une maladie inflammatoire.

La choriorétinite est l'inflammation de la choroïde et de la rétine. Elle est dite pigmentaire car elle atteint les pigments de la rétine.

Historique[modifier | modifier le code]

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

La forme la plus courante est la choriorétinite toxoplasmique, inflammation consécutive à la contamination congénitale par le toxoplasme[1].

Dans environ 80 % des cas, l'enfant est indemne à la naissance mais est porteur d'anticorps caractéristiques, les IgM.

La toxoplasmose se déclare plus tard dans sa vie, en général à l'adolescence. Il s'ensuit des lésions oculaires généralement faciles à reconnaître, jaunâtres qui peuvent être paramaculaires ou parapapillaires. Il en résulte des cicatrices pigmentées à l'emplacement desquelles la vision est déformée ou absente.

Physiopathologie[modifier | modifier le code]

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Signes fonctionnels[modifier | modifier le code]

Examen clinique[modifier | modifier le code]

Examens complémentaires[modifier | modifier le code]

Prise en charge[modifier | modifier le code]

Évolution et complications[modifier | modifier le code]

Prévention[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Butler NJ, Furtado JM, Winthrop KL, Smith JR, « Ocular toxoplasmosis II: clinical features, pathology and management », Clin Experiment Ophthalmol, vol. 41, no 1,‎ 2013, p. 95-108. (PMID 22712598, PMCID PMC4028599, DOI 10.1111/j.1442-9071.2012.02838.x, lire en ligne [html]) modifier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :