Charles Pensée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pensée (homonymie).
Charles Pensée
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
OrléansVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Grand cimetière d'Orléans (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Charles Pensée, né à Épinal (Vosges) le [1] et mort à Orléans (Loiret) le [2], est un peintre et dessinateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Pensée a deux sœurs, Thérèse-Amélie et Sophie[3].

Charles Pensée perd son père, huissier, à 14 ans, et est élevé par sa mère. Il abandonne ses études et travaille d'abord avec son oncle, arpenteur géomètre, qui lui donne ses premiers cours de dessin, puis avec M. Goury, l'ingénieur en chef des Ponts et chaussée du département des Vosges[4],[5].

À la démission de Goury, il devient le collaborateur de l'ingénieur en chef français Jean Baptiste Prosper Jollois. Il collabore au recueil consacré par ce dernier aux Antiquités remarquables du département des Vosges[4],[6].

A la suite de la mutation de Jollois en 1822, Pensée suit son chef à Orléans dans le département du Loiret[6].

Souhaitant exercer le métier de professeur de dessin à Orléans, il se forme à Paris dans l'atelier de M. Hubert, notamment sur les techniques de l'aquarelle[7].

De retour à Orléans, il y enseigne le dessin dans les établissements publics et dans le cadre de cours particuliers[6].

Charles Pensée meurt à Orléans le (à 71 ans). Ses obsèques se déroulent le 13 juillet 1871 à Orléans[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Son œuvre recense de nombreux dessins représentant la Lorraine ainsi que les bords de la Loire. Il a particulièrement travaillé les représentations architecturales.

Les collections du musée de la marine de Loire à Châteauneuf-sur-Loire (Loiret) sont riches de plusieurs dizaines d'estampes dont il est l'auteur. Le musée Crozatier du Puy-en-Velay en possède également. La bibliothèque multimédia intercommunale d'Épinal-Golbey (bmi) conserve un recueil de dessins représentant le parc du château d'Épinal, propriété de M. Doublat.

Liste[modifier | modifier le code]

Charles Pensée a notamment représenté des monuments ou des paysages dans les lieux suivants :

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales des Vosges, état-civil numérisé de la commune d'Épinal, naissances de l'an VII, p.79, acte du 24 thermidor an VII. Il est le fils de Jean-François Pensée, sous-chef de l'administration centrale du département, et de Marie-Magdelaine Collin.
  2. Archives départementales du Loiret, état-civil d'Orléans, décès de l'année 1871, acte N°1641.
  3. M. Jouvellier, « Communication », Bulletin de la Société archéologique et historique de l'Orléanais, t. 24, no 240,‎ , p. 36 (lire en ligne, consulté le 13 mai 2017).
  4. a b et c Collectif 1872, p. V
  5. Deschamps 1990, p. 115
  6. a b et c Deschamps 1990, p. 116
  7. Collectif 1872, p. V et VI
  8. La Chapelle-Saint-Mesmin, des siècles d'histoire de Catherine Thion, Maury imprimeur, édité par la Ville de La Chapelle-Saint-Mesmin en 2007 (ISBN 9782952901703)
  9. Sépia de Charles Pensée issue d'un album de dessins représentant le Château d’Épinal conservé à la bmi d’Épinal (LV 120 P/R) et accessible en ligne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jacques Deschamps, « Charles Pensée (1799-1871) », Mémoires de la Société d'agriculture, sciences, belles-lettres et arts d'Orléans, série V, t. 55,‎ , p. 115-119 (lire en ligne, consulté le 13 mai 2017). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Collectif, Catalogue des dessins et aquarelles de M. Charles Pensée dont l'exposition aura lieu en l'une des salles de la mairie d'Orléans, Paris, Imprimerie Adolphe Lainé, , 71 p. (lire en ligne). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Dominique Blum-Passetemps et Jacques Grasser, Charles Pensée, témoin d'Épinal, Bernard Giovanangeli Éditeur, 1992 (ISBN 2909034011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :