Septime de Faÿ de La Tour-Maubourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fay, La Tour-Maubourg, Latour, De La Tour et Maubourg.
Septime de Faÿ
de La Tour-Maubourg
Fonctions
Chargé d'affaires du Drapeau du Royaume de France Royaume de France
à Vienne (Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche)
Envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire du Royaume des Français
à Bruxelles (Drapeau de la Belgique Royaume de Belgique)
Prédécesseur Augustin Daniel, comte Belliard
Successeur Louis Sérurier
Ambassadeur du Royaume des Français
à Madrid (Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne)
Prédécesseur Maximilien Gérard, comte de Rayneval
Successeur Raymond de Montesquiou, 2e duc de Fezensac
Ambassadeur du Royaume des Français
à Rome (Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux)
Prédécesseur Florimond, marquis de La Tour-Maubourg
Successeur Pellegrino, comte Rossi
Membre de la Chambre des pairs
Monarque Louis-Philippe Ier
Biographie
Nom de naissance Charles Armand Septime de Faÿ de La Tour-Maubourg
Date de naissance
Lieu de naissance Passy (Seine)
Date de décès (à 43 ans)
Lieu de décès Marseille
Nationalité Drapeau de la France Française
Père Charles-César de Faÿ de La Tour-Maubourg
Mère Marie-Charlotte-Henriette Pinault de Thenelles (1760-1837)
Conjoint (1°) Octavie Daru (1814-1834)
(2°) Marie-Louise Thomas de Pange (1816-1850)
Enfants (1°) Alfred (1834-1891)
(2°) Gabrielle (1839-1897)
(2°) Jeanne-Marie (née en 1841)
Profession Diplomate
Résidence Château de Boissise-la-Bertrand
Liste des ambassadeurs de France près le Saint-Siège

Charles-Armand-Septime de Faÿ (Passy, - Marseille,), comte de La Tour-Maubourg, est un diplomate et homme politique français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frère puîné de Florimond de La Tour-Maubourg, Charles-Armand-Septime, licencié en droit[1], embrassa comme lui la carrière diplomatique.

À 21 ans, il fut attaché à l'ambassade de son frère à Constantinople, revint en France en 1823, au moment de la disgrâce de ce dernier, et entra dans les bureaux du ministère des Affaires étrangères. Nommé auditeur Ce lien renvoie vers une page d'homonymie de seconde classe au conseil d'État le [2], il deviendra maître des requêtes[1].

Deuxième secrétaire à la légation de Lisbonne en 1826, premier secrétaire à Hanovre en 1827, il envoya sa démission au mois d'.

Mais il ne resta pas longtemps sans emploi. Nommé, le , chargé d'affaires à Vienne, il ouvrit les relations diplomatiques du nouveau gouvernement avec la cour d'Autriche.

Envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire à Bruxelles en 1832, ce fut lui qui signa les traités qui consacraient le démembrement du Royaume-Uni des Pays-Bas et l'affranchissement politique de la Belgique.

Ambassadeur en Espagne en 1836, il fut appelé à remplacer son frère aîné, décédé, à l'ambassade de Rome.

Nommé pair de France, le , son état de santé le força de demander un congé. Il mourut, le à Marseille, en revenant en France. Il fut inhumé au cimetière Saint-Pierre.

Un portrait de sa seconde épouse, Marie-Louise Thomas de Pange (1816-1850), peint par Théodore Chassériau a été récemment acquis par le Metropolitan Museum of Art de New York[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Orn ext comte et pair ComLH.svg
Blason ville fr Saint-Étienne-de-Boulogne (Ardèche).svg
Armes du comte de La Tour-Maubourg, pair de France,

De gueules à la bande d'or, chargée d'une fouine d'azur.[4],[2]

Supports 
Deux lions[2].
Devise 
« Par toute voie chemine[4] » ;
Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes (Fouine (fayne en patois[4]) ⇒ Faÿ).

Ascendance et postérité[modifier | modifier le code]

Septime de La Tour-Maubourg était le troisième fils de Charles-César de Faÿ (1756-1831), comte de La Tour-Maubourg, et de Marie-Charlotte-Henriette Pinault Ce lien renvoie vers une page d'homonymie de Thenelles[5] (Paris, - Paris, ).

Le plus jeune de sa fratrie, il avait pour frères et sœurs :

  1. Just-Pons-Florimond (Paris, - Rome, ), marquis de La Tour-Maubourg, auditeur au conseil d'État, diplomate, pair de France, grand officier de la Légion d'honneur, marié, le à Paris, avec Caroline Béatrix « Perrone di San Martino » (Turin, - Paris, ), comtesse de Margnolas et de l'Empire, sœur d'Hector Perron de Saint-Martin et veuve d'Étienne Vincent de Margnolas, dame du palais de l'impératrice Joséphine (1804-1810) puis de l'impératrice Marie-Louise (1810-1814), dont postérité ;
  2. Adèle ( - Paris, ), mariée avec François Stellaye de Baigneux (1772-1850), marquis de Courcival, dont postérité ;
  3. Alfred-Florimond-Louis (1784 - [1809 de ses blessures en Espagne), capitaine ;
  4. Rodolphe (Paris, - Boissise-la-Bertrand, ), comte de La Tour-Maubourg, lieutenant général (1835), pair de France (1845), grand officier de la Légion d'honneur, sans alliance ;
  5. Marie-Stéphanie-Florimonde ( - ), mariée avec Antoine-François, Ier comte Andréossy (1761-1828), dont postérité ;
  6. Éléonore-Marie-Florimonde (1799 - 1831), mariée avec Charles Lucas « comte » Pinckney Horry, propriétaire de la « Harrietta Plantation (en) » et du château de Boissise-la-Bertrand.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Charles de Faÿ de La Tour-Maubourg », sur roglo.eu (consulté le 18 novembre 2011)
  2. a, b et c « De Fay, comte, puis marquis de La Tour-Maubourg, (Marie-Victor-Nicolas) », dans Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France : des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, vol. VII, [détail de l’édition] (lire en ligne), p. 7-10
  3. « Armand de FAŸ de La TOUR-MAUBOURG », sur gw4.geneanet.org (consulté le 18 novembre 2011)
  4. a, b et c Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. (tome 1 et 2), Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887 « et ses Compléments », sur www.euraldic.com (consulté le 6 novembre 2011)
  5. Les sénateurs du Consulat et de L'Empire, Slatkine (lire en ligne)
  6. « Cote LH/948/60 », base Léonore, ministère français de la Culture
  7. « Septime de MANDELL d'ÉCOSSE », sur gw4.geneanet.org (consulté le 12 novembre 2011) Il est l'auteur d'un Historique du 14e régiment de hussards, impr. de Lafolye, , 54 p. (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Document utilisé pour la rédaction de l’article« Latour-Maubourg (Armand-Charles-Septime de Faÿ, comte de) », dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, [détail de l’édition]  ;
  • William Duckett (Fils), Dictionnaire de la conversation et de la lecture : inventaire raisonné des notions générales les plus indispensables à tous, vol. 12, Paris, 9, rue Mazarine et M. Levy, , 2e éd. (lire en ligne) ;